Corse Net Infos - Pure player corse

Les déchets mis en balles : La CAPA joue la carte de l’urgence sanitaire


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Mercredi 13 Janvier 2016 à 15:52 | Modifié le Mercredi 13 Janvier 2016 - 16:11


Réunion de la dernière chance ou pas, mercredi matin, la CAPA a décidé de prendre en compte ce qu'elle estime comme une urgence sanitaire. Un ramassage a eu lieu dans les rues d'Ajaccio et les déchets ont été mis en balles pour un stockage sur le site de Saint Antoine. Pour ce qui est de la réunion entre le préfet de Corse, le président du Syvadec et le collectif Pà un Pumonte pulitu, qui a commencé mercredi matin à la préfecture, elle s’est poursuivie une grande partie de l’après midi. L'enjeu, comme chacun sait, étant de débloquer la crise des déchets qui dure depuis trois semaines dans toute la Corse.


Les déchets mis en balles : La CAPA joue la carte de l’urgence sanitaire
Jean-Jacques Ferrara a donc adopté la solution radicale, celle de ramasser les ordures ménagères à Ajaccio et dans certains points chauds du territoire de la CAPA. Il va sans dire que cela n'est qu'une solution très provisoire, comme l’a précisé le président de la CAPA, alors que la Balagne continue de gérer comme elle le peut le débordement d’ordures et Bastia assure un service minimum. La crise est bel et bien là !


Assainir le centre-ville
Ava basta a décidé Jean-Jacques Ferrara, le président de la CAPA.
« Le syvadec n’étant pas en mesure de nous fixer un exutoire, dans la mesure où nous stockons un certain nombre de caissons sur le site de Saint Antoine, dans le cadre d’un dispositif déclaratif que nous mis en place depuis le 21 décembre dernier. Nous n’avons pas atteint la capacité maximale qui représente environ 2000 M3 mais nous n’avons plus de caissons disponibles, nous connaissons donc une impossibilité technique et compte tenu de l’urgence sanitaire dans les rues d’Ajaccio, nous avons décidé de réactiver la presse à balles. Cela dans un cadre réglementaire, à savoir que nous n’irons pas au-delà des 2000 M3 qui nous sont permis mais cela va permettre d’assainir le centre ville et certains points chauds du territoire de la CAPA. »
 
Solution provisoire, sans plus !
Pour le président de la CAPA qui se bat depuis des semaines et des mois, cette solution reste bien entendu provisoire, « plus que du provisoire » insiste-t-il :
 « C’est en effet une solution provisoire de dernière extrémité. Nous n’avons malheureusement plus d’autre solution et celle-ci ne peut s’inscrire que dans une durée immédiate, c’est un degré de plus franchi dans l’urgence, car derrière nous n’avons plus rien. On reste acculé mais cela nous paraissait indispensable de donner un peu d’air à l’hyper centre d’Ajaccio. »
 Et cette réunion à la préfecture ?
« Cette réunion me parait tout à fait légitime. Je me suis entretenu hier avec le préfet de Corse. Le Syvadec, le représentant de l’Etat et le Collectif me paraissaient tout à fait capables. Je vous signale que la CAPA n’est qu’un adhérent du Syvadec. Elle a des projets sur son territoire qui peuvent s’inscrire dans une vision régionale du traitement des ordures ménagères. Elle reste disponible pour discuter et faire du mieux qu’elle peut pour aller de l’avant. Nous n’avons pas la compétence du traitement des déchets sur la Corse. »   
J.-F.V.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:23 Ajaccio : Un semi-remorque se couche au rond-point !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85409 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40854 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346