Corse Net Infos - Pure player corse

Les agents de l’Assemblée de Corse manifestent : Non au déplacement vers Sarrola


le Jeudi 5 Février 2015 à 18:32 | Modifié le Jeudi 5 Février 2015 - 18:40


Les agents territoriaux ne sont pas contents et ils le disent ! Jeudi, en début d’après-midi et alors que la session se déroulait dans l’hémicycle, ils se sont rassemblés devant le siège social de l’Assemblée pour dénoncer la politique immobilière de la CTC qui souhaite acquérir de nouveaux locaux administratifs dans la zone industrielle de Sarrola-Carcopino. Les 500 employés travaillant en centre-ville ne l’entendent pas ainsi et estiment que d’autres emplacements sont disponibles. Ils estiment qu’une concertation est indispensable afin d’éviter une désorganisation des services


Les agents de l’Assemblée de Corse manifestent : Non au déplacement vers Sarrola
 Les syndicats STC,FO,CGT,CFDT, CFE-CGC et FA-SEPT ont manifesté hier devant l’entrée de l’Assemblée de Corse puis assisté aux débats (notre photo) pour dénoncer la politique immobilière de la CTC « qui n’a fait l’objet d’aucune étude préalable » précisent-ils. Ils ont clairement fait entendre aux élus que sans dialogue préalable et sans raison, ils refusaient cette « expulsion » qui, rappellent-ils, soulève quatre points fondamentaux.
Un intérêt économique et financier non démontré : Le bail est prévu pour une durée de 12 ans à 1,6 millions d’euros par an, soit 19,2 millions d’euros avec une option d’achat dans les trois années, cela sans pouvoir déterminer le prix et sans aucune maîtrise du foncier. A cela, va s’ajouter la location des bureaux (Castellani) pour accueillir, le temps de la livraison du bien à Sarrola, les « expulsés » du centre-ville avec un loyer de 362 000 euros par mois. 6000 M² de bureaux sans programmation ni concertation, tous les agents sont susceptibles d’y aller. Quels sont le sens et le symbole voulus par la CTC ? Eloigner les agents et conserver les offices près d’elle ?  Une autre solution existe et pourrait être envisage sur le terre-plein de la gare, complétée par le site du Ricantu. Projet qui serait en cohérence avec ce qui avait été envisagé.

Un projet qui ne prend pas en compte les conséquences organisationnelles sur la collectivité unique : Aucun recensement n’a été fait en amont du projet. Le nombre d’agents est inconnu. Aucun résultat à ce jour.

Un projet qui n’intègre pas l’excellence écologique et le développement durable : Optimisation des déplacements, modalités de fonctionnement des deux sites éloignés, conditions de travail, quel mode d’organisation ?

Un projet qui devrait faire l’objet d’une large communication auprès des agents : Une concertation souvent promise mais jamais affective. Les représentants du personnel ont mainte fois soulevé ces carences sans jamais recevoir de réponse (courrier du 27 janvier dernier). Nous demandons l’ajournement de ce projet et le lancement d’une étude recensant les besoins réels de la CTC en bureaux, la liste des baux encore en cours d’exécution, un état des lieux de son patrimoine immobilier, un plan cohérent suite au recensement, digne d’une véritable stratégie globale immobilière qui doit concerner l’ensemble des sites de la région corse. 
Pour Jean-Thomas Poletti, de l’intersyndicale : « Ce projet vise à déporter entre 400 et 500 agents de la CTC vers le site de Sarrola-Carcopino. Nous ne sommes pas du tout d’accord avec ce projet qui se fait sans absolument aucune concertation, ni sur le fond, ni même sur la forme. Nous souhaitons que ce projet soit abandonné car d’autres solutions existent comme le terre-plein de la gare, l’hôpital qui sera en vente dans quelques années et bien d’autres sites comme par exemple la citadelle. Mettre tout le monde à Sarrola, pratiquement au beau milieu d’un centre commercial n’est certainement pas la bonne solution… »
J. F.




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85131 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40738 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344