Corse Net Infos - Pure player corse

Les Ajacciens fidèles au rendez-vous de la Saint Antoine


le Dimanche 18 Janvier 2015 à 22:43 | Modifié le Dimanche 18 Janvier 2015 - 22:56


Il y avait foule une fois encore. Les pèlerins et les autres. Ceux qui pour rien au monde ne manqueraient ce rendez-vous incontournable des Ajacciens le 17 janvier. Sant’Antone di u monte ou di u porcu comme on voudra. Il y a ceux qui montent à pied (ils sont encore fort nombreux) et qui se précipitent dans le petit oratoire pour assister à la première messe dans le froid matinal, sans omettre d’allumer les bougies. Un cérémonial qui dure et perdure depuis près de cinq siècles


C’est dire si la ferveur est respectée à Saint Antoine tous les ans au mois de janvier. On prépare l’événement des semaines durant et qu’il vente, neige ou bruine, les fidèles grimpent vers l’oratoire pour y passer la journée. La première messe du jour est très courue, mais les retardataires peuvent assister à d’autres offices tout au long de la journée et défiler vers la petite sacristie où Claude et ses amis de la confrérie vous remettront les petits pains bénis que l’on conserve avec vénération dans les poches, sacs ou voitures. Ces petits porte-bonheur qui font la curiosité des visiteurs. Tradition quand tu nous tiens…
Ce samedi, il faisait friquet sur le mont qui domine la ville et s’ouvre vers le large. Un petit vent frisquet venu de Capo di Feno obligeait les pèlerins à se serrer les uns contre les autres dans la petit chapelle ou dehors, près des installations ou brûlent les bougies et plus tard autour des barbecues aux effluves de viandes grillées dans la pure tradition de Saint Antoine.

Un petit village provisoire

A quelques encablures d’Ajaccio, lorsqu’on arrive au col il est difficile d’éviter l’embouteillage monstre qui règne sur le mont. Mais dans une ambiance bien sympathique, force est de le constater. Autour de l’oratoire et sur plusieurs centaines de mètres carrés, chacun a déployé des trésors d’imagination pour installer sa tente et son barbecue. La fumée s’élève partout autour du mont et les odeurs envahissent la vallée jusque sur les hauteurs du mont que l’on peut facilement comparer à un petit village de toile installé le temps d’une journée. La perspective est agréable et à partir de 12 h 30, l’ambiance change totalement autour des groupes, chacun occupant exactement la même place depuis des décennies. Les Marchini, d’Orazio, Paoli, plus loin I Pescadori in Festa et leur immense tente aux couleurs de l’olympique ( !), les politiques qui font la tournée, dès lors, la fête bat son plein, les stands déversent  kilos de fritelle, frappe, canestre et bien entendu des bougies qui vont alimenter la fosse voisine. Saint Antoine c’est la fête dans toute sa splendeur, chère au cœur des Ajacciens qui apprécient ces agapes en plein air, même quand celui-ci est plutôt frais ! La ferveur opère. 
J. F.     




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 00:26 Derby : Notion obsolète ou rivalité bien réelle?

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85487 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40919 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348