Corse Net Infos - Pure player corse

Le soutien d'Ange Santini à Franck Giovannucci


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Mercredi 21 Mai 2014 à 22:31 | Modifié le Jeudi 22 Mai 2014 - 00:27


Candidat aux prochaines élections européennes du 25 mai, Franck Giovannucci, en 5e position sur la liste UMP menée par Renaud Muselier, était mercredi en Balagne où il a rencontré plusieurs élus de différentes communes. Un périple qui s’est terminé dans l’après-midi à Calvi où il a été reçu par le maire Ange Santini. L’ancien président de l’Exécutif de Corse lui a témoigné son soutien et son engagement dans cette élection européenne où Franck Giovannucci entend porter la voix de la Corse, pour en défendre ses intérêts et valoriser ses initiatives.


Le soutien d'Ange Santini à Franck Giovannucci

A quelques jours de l’échéance des européennes, Franck  Giovannucci,  secrétaire général de la Fédération UMP de Corse-du-Sud, en 5e position sur la liste  UMP de Renaud  Muselier dans l’Euro-Circonscription Sud-Est  regroupant  3 Régions : Rhône-Alpes, PACA et Corse, aborde cette dernière ligne  droite avec beaucoup de sérénité et de confiance.
Mercredi le candidat de l’UMP est allé à la rencontre des élus et de la population de Balagne. Après L'Ile-Rousse où il a été reçu par Me Henri Nappi, 1er adjoint au maire et Hélène Demeyer et  à Calenzana où il a pu s’entretenir avec Pierre Guidoni, c’est à Calvi qu’il a terminé son périple.
A 15h30, il a été reçu à l’hôtel de ville par le maire Ange Santini, président de l’Exécutif de Corse de 2004 à 2010, conseiller territorial à l’Assemblée de Corse.
Au cours de l’entretien, Ange Santini a assuré le candidat de son soutien politique et de son engagement en appelant les électrices et les électeurs à voter pour le candidat UMP qui,  sera un digne représentant de la Corse au parlement européen.
Sensible à ce témoignage d’amitié d’Ange Santini, Franck Giovannucci assurait le maire de Calvi de son entière reconnaissance.

Faire passer nos messages
A l’issue de la rencontre, le candidat de l’UMP sur la liste de Renaud Muselier, en position éligible à la 5e place,  rappelait avec force et conviction : «  Dans cette échéance électorale dont il n’est pas inutile de souligner toute l’importance, avec Renaud Muselier nous nous battons pour faire passer les messages de notre campagne axée sur 5 thèmes majeurs : Redéfinition des compétences et des missions entre l’UE et les Etats membres, une Europe qui protège ses frontières, le refus de tout élargissement et notamment la Turquie, une Europe de la prospérité et une Europe qui pèse dans le monde ».

« Le seul à pouvoir prétendre représenter la Corse au parlement européen »
Et de poursuivre : «  Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, je suis le seul candidat insulaire à pouvoir prétendre représenter la Corse au parlement le 25 mai. Je veux au sein de cette institution porter la voix de la Corse, défendre ses intérêts et valoriser ses initiatives. Je fais un appel au vote utile et sur la base d’un certain nombre de propositions que j’ai pu développer tout au long de la campagne, à savoir promouvoir une Europe concrète, c'est-à-dire une Europe  qui revient sur ses compétences centrales,  celle qui s’occupe du quotidien des gens, d’une  politique de solidarité, de développement économique, de développement régional….
Tout ça bien entendu peut intéresser la Corse et être  profitable pour notre île, à condition bien entendu d’en saisir l’opportunité.
Demain, si  je suis élu député européen, je serais d’abord le défenseur de notre territoire car, je pense qu’il y a une médiation à faire entre les porteurs de projets publics ou privés. Les instances européennes qui développent des politiques de cohésion qui peuvent absolument coincider avec nos réalités territoriales
 ».

Des priorités pour la Corse
Franck Giovannucci rappelait à cet effet 3 volets de sa campagne qui lui tiennent à coeur : renaissance du château de la Punta pour en faire  un lieu d’échanges et de valorisation artistique et culturel ouvert au public, faire baisser le prix du carburant en Corse en faisant appel à des crédits européens pour équiper avec l’aide des distributeurs la Corse de nouvelles cuves qui permettront de mélanger aux carburants traditionnels 20% de Bio carburant et enfin, dans le cadre du projet Myrte, avec son ami Michel Dantin, maire de Chambéry, porter sur les fonts baptismaux  un établissement Euroméditerranéen des énergies solaires.
Franck Giovannucci regrettait que la Corse n’utilise  qu’à moins de 85% de la programmation les financements européens et réaffirmait son intention de prendre à bras le corps le combat de Pôle Emploi, problème N°1 des corses.
Interrogé sur l’accueil que les élus  de sa famille politique lui ont réservé en Corse, Franck Giovannucci est catégorique : «  Aucun élu de l’UMP ou « Divers droite » ne me fait défaut. D’autres élus qui participent à des majorités territoriales, départementales qui ne font pas partie à priori de ma famille politique et d’autres qui ont fait des choix parfois au niveau national ou local différents, ont pris conscience de la nécessité d’avoir un député européen en Corse ».
La campagne insulaire de Franck Giovannucci se poursuivra jeudi avec un grand meeting à Bastia.




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85317 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40799 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345