Corse Net Infos - Pure player corse

Le printemps des Poètes les 16 et 19 mars à la bibliothèque Fesch d'Ajaccio


Rédigé par le Lundi 14 Mars 2016 à 21:56 | Modifié le Lundi 14 Mars 2016 - 23:59


Du Mercredi 16 au Samedi 19 Mars la bibliothèque municipale 50 rue Fesch fera découvrir un programme riche en évènement lors de la 18ème édition du Printemps des Poètes, sous le thème Le Grand XXème-Cent ans de Poésie.


Le printemps des Poètes les 16 et 19 mars à la bibliothèque Fesch d'Ajaccio
« D’Apollinaire à Yves Bonnefoy cent ans de poésie fut pour notre pays et la Francophonie un siècle de poésie majeure. Après la déflagration dadaïste et surréaliste, qui a permis une invention formelle sans précédent et refondé l'enjeu existentiel et subversif de la poésie, jamais peut-être un temps n'a produit autant d'œuvres considérables par leur portée et leur singularité… »
Cette édition dont le parrain est Michael Lonsdale est dédiée au poète Ashraf Fayad. Le Printemps des Poètes manifeste son soutien à ce poète injustement condamné par l’Arabie Saoudite à 8 ans de prison et 800 coups de fouets pour ses écrits poétiques.
Une traduction de ses poèmes vient de paraître aux éditions le Temps des cerises et la Biennale des poètes en Val de Marne : Instructions, à l’intérieur, poèmes choisis et traduits de l’arabe, par Abdellatif Laâbi.
 
Programme sur Ajaccio les 16 et 19 mars

Des poètes corses, « inventeurs de formes expressives », seront présents pour des lectures, récitals et présentations d’ouvrages.
Mercredi 16 mars 2016 à 18h30 
Récital poétique par Dominique Ottavi : « D’un vanneur de blé aux vents ».
Récital dit, chanté, accompagné de A Cetara (cistre corse traditionnel) 
« Aragon, Anna Akhmatova, René Daumal, Patrick Pérez-Sécheret, Lydie Dattas, Pierre Seghers, Sergueï Essénine, Mahmoud Darwich, Carlu Rocchi, Rinatu Coti… pour le XX e siècle, mais aussi John Donne, Joachim du Bellay, Jules Laforgue, Arthur Rimbaud, Jean Richepin, Gaston Couté, et poètes traditionnels corses… pour les autres siècles, sans lesquels le XX e n’aurait pas eu lieu. » 
Dominique Ottavi est un poète qui chante, un chanteur qui écrit, un écrivain qui conte, un conteur qui musique, un musicien qui joue à plein la comédie du vivre, du sentir, et du dire. 

Mercredi 16 mars 2016 à 19h30 
« Escale poétique » avec Norbert Paganelli et Henry Dayssol.
Cette idée des escales poétiques, est née en 2012 à Alata, lorsque Jean-Jacques Colonna d’Istria demanda à Norbert Paganelli, poète bilingue, de concevoir pour la Saint-Jean des poètes un petit récital de poésie en langue corse et en langue française. Depuis cette proposition se promène en Corse et ailleurs et célèbre aujourd’hui à la bibliothèque le printemps des poètes : Elle est composée de textes en langue corse et en langue française théâtralisés et déclamés en duo, qui s’enchaînent sur un fond musical. 
Norbert Paganelli, poète corse, et Henry Dayssol, poète et homme de théâtre occitan, s’attachent à restituer à la poésie la dimension qui était la sienne et qui était composée d’oralité, d’accessibilité et de bonne humeur. « […] La poésie n’est pas obligatoirement cette chose sombre centrée sur le moi, elle peut être aussi un chant d’optimisme dédié aux forces de vie. ». 
Norbert Paganelli est l’auteur d’Invistita, Canta à i Sarri, Mimoria arghjintina, A notti aspetta et d’un essai sur la peinture non-figurative. Il anime le site bilingue : www.Invistita.fr. Il a obtenu le Prix de la création littéraire de la CTC en 2015 pour son ouvrage Da l’Altra parti.
Henry Dayssol est l’auteur de Vox poésie et anime le site littéraire du même nom. Avant de se consacrer à l’écriture poétique il était membre d’une troupe de théâtre occitane. 

Samedi 19 mars 2016 à 16h30 
Rencontre autour du livre d’artiste « Fugue », paru aux éditions L’Atelier des Grames, poème inédit d’Antoine Graziani, accompagné d’aquarelles originales de Bernard Filippi tirés à 18 exemplaires, numérotés, signés par le poète et l’artiste. 
Cette rencontre sera animée par Marie Ferranti, romancière et essayiste. Marie Ferranti a déjà publié dix ouvrages aux éditions Gallimard. Elle a reçu le Grand prix du roman de l'Académie française pour La Princesse de Mantoue (2002). Son dernier livre « Les maîtres de chant » invite à découvrir l’imaginaire corse à travers le chant polyphonique de l’île qui demeure pour elle une présence inspiratrice. 
Antoine Graziani, écrivain, poète et vidéaste corse a publié de nombreux livres de poèmes composés de suites ininterrompues : Rubrica, Saint-Jean Baptiste, Coïncidences, Translation, Heure… 
Il a publié dans les revues Clivages, Poésie, Java, Le Nouveau Recueil, L’Étrangère, Rehauts, La Canopée, Fusées... 
Il a également écrit de nombreuses préfaces et articles critiques sur des plasticiens : Claude Viallat, Guy Le Meaux, Albert Ràfols-Casamada, Anna Mark, Jean-Paul Marcheschi, Jean-Paul Pancrazi, Bernard Filippi, Guy Le Meaux, Thierry Le Saëc..., avec lesquels il a aussi réalisé des livres d'artiste. 
Artiste peintre et lithographe, Bernard Filippi vit et travaille à Ajaccio. 
Après des études en arts plastiques à l’université de Paris I, il obtient un diplôme d’études approfondies en science de l’information et de la communication. Il enseigne par la suite à l’université de Paris VIII. Depuis 2005, il est conseillé pour les arts plastiques à la CTC. 
« Dans la peinture de Bernard Filippi, l’influence de Matisse demeure évidente mais Matisse vu par les expressionnistes américains, De Kooning certainement mais plus les Cy Towbly des dernières périodes avec la persistance des motifs floraux, l’importance du geste et une peinture qui est tout autant écriture. » C. Sbraggia in Corsica Magazine. 

Samedi 19 mars à 18h00 
Une conférence animée par Paulu Desanti autour de son ouvrage « Trois poètes irrédentistes Marcu Angeli, Petru Giovacchini, Anton Francescu Filippini », paru aux éditions Albiana. 
Une analyse littéraire approfondie qui questionne les relations qu’entretiennent littérature et idéologie. 
L'Entre-deux-guerres a été marqué en Corse par une grande effervescence politique et culturelle. Délaissant tout autant les revendications corsistes que les positionnements loyalistes envers la France, plusieurs intellectuels prirent le parti de l'irrédentisme prôné par l'Italie fasciste. Petru Giovacchini, Marcu Angeli et Anion Francescu Filippini, les trois poètes corses étudiés dans cet ouvrage, furent sans doute les plus emblématiques d'entre eux. Cela explique que, dans l'après-guerre, alors qu'ils furent pour certains condamnés et bannis, leur oeuvre ait aussi été frappée d'ostracisme. Sans jamais céder à la tentation d'une réhabilitation politique, la présente étude entend faire le point sur les rapports entre littérature et idéologie, source constante d'interrogation […] 
Originaire de Pitretu è Bicchisgià, Paulu Desanti est agrégé de lettres et enseignant en langue et culture corses. Il est aussi romancier, nouvelliste et dramaturge. Ce travail sur les poètes irrédentistes est tiré d'une thèse de doctorat soutenue à l'université de Corse.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85383 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40839 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346