Corse Net Infos - Pure player corse

Le numérique au cœur de l'enseignement : Un enjeu majeur pour la réussite des élèves


Rédigé par le Jeudi 9 Octobre 2014 à 08:29 | Modifié le Vendredi 10 Octobre 2014 - 01:05


Récemment a eu lieu à la CCAS de Porticcio le séminaire Numérique Académique qui a réuni autour de Michel Barat recteur d’académie Daniel Auverlot inspecteur général de l’éducation nationale, Jean-Yves Capul directeur adjoint de la direction du numérique pour l’éducation, Marie-Thérèse Olivesi, Conseillère exécutive en charge de l'éducation et la jeunesse, Jean Zuccarelli, conseiller exécutif, président de l'ADEC (Agence de Développement Economique de la Corse), en charge de l'aménagement numérique et de la formation professionnelle.


DASEN, inspecteurs, chefs d’établissements, référents numériques, conseillers pédagogiques de circonscriptions et experts nationaux académiques ont participé jeudi  et vendredi à six ateliers dont les thèmes permettaient de se pencher sur la feuille de route 2014-2015, le droit, la sécurité et les risques du numérique.
La loi d’orientation et de programmation de 2013 a mis le numérique éducatif au cœur du projet pour l’École. La création au niveau ministériel de la Direction du numérique pour l'éducation (DNE) et au niveau des rectorats d’une Délégation académique au numérique éducatif (DANE), atteste de cette volonté forte de faire du numérique un enjeu majeur pour la réussite des élèves.
Modernisation, innovation et ouverture vers l’extérieur de l’enseignement et une pédagogie différente qui rendra l’élève plus acteur de son apprentissage qu’il ne l’était auparavant voilà un changement presque radical de ce qu’était l’enseignement avant l’ère du numérique dans l’enseignement. L’enseignant quant à lui reste celui qui transmet les savoirs mais sera aussi celui qui apprendra à ses élèves à  gérer cette masse d’information à laquelle il aura accès en leur apprenant à utiliser ce support avec réflexion et  discernement. Un changement en profondeur de l’enseignement est annoncé, mais aussi des situations d’apprentissage.

Le contexte académique corse

La Corse est constituée d’un réseau d’établissement du premier et second degrés de très petite taille éclatés sur tout le territoire qui prédispose au développement des technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement (TICE) et pour que l’offre d’enseignement soit la même pour tous. 
Dès 2007 le recteur et la CTC ont fait inscrire le « mieux apprendre avec les TICE au contrat de projet 2007-2013.Un partenariat qui a fait ses preuves depuis 6 ans. La responsabilité particulière de la CTC pour la langue et la culture corse a permis de mobiliser des ressources en complément des mairies pour les établissements du 1er degré sur les sites bilingues.
La langue et la culture corse sont largement valorisées dans le système d’éducation de l’île, de la maternelle au lycée et elles doivent intégrer dans la stratégie TICE.
Depuis 2008, les ressources techniques, informatiques et pédagogiques sont fédérées au sein de la Direction des systèmes informatiques où des enseignants et des informaticiens travaillent au développement des usages pédagogiques du numérique.
Aujourd’hui il existe 3 instances de gouvernance qui assurent le pilotage du numérique pour la Corse : les comités de pilotage des systèmes d’information des premier et second degrés (CPSI1D et 2D) présidés par le recteur et le comité de pilotage ENT (espace numérique de travail) qui a pour vocation de traiter l’ENT régional ainsi que toute les problématiques associées coprésidée par le recteur et le président du conseil exécutif de Corse.
 
 
 

Joseph Giudicelli délégué académique en Corse répond à nos questions

Vous êtes le délégué académique numérique (DAN) en Corse quel est votre rôle ?
Il s’agit d’un nouveau poste crée auprès du Recteur depuis 1 an dans chaque académie, ses missions sont principalement :
- Proposer et mettre en œuvre une stratégie numérique académique (qui intègre la politique numérique nationale mise en place dans la nouvelle loi de refondation de l’école) en coordination avec tous les acteurs des 1er et second degrès.
- Être l’interlocuteur unique des collectivités locales (CTC et mairies) et organiser les partenariats avec celles-ci.
- Promouvoir l’usage du numérique dans les pratiques d’enseignement et être prescripteur en terme de formation continue des enseignants pour généraliser ces usages.
- Piloter et animer les instances de gouvernance académiques du numérique.
 
Quels ont été les objectifs essentiels du séminaire numérique académique qui a eu lieu les 2 et 3 octobre à la CCAS de Porticcio ?
Ce séminaire visait 4 objectifs principaux :
- Sécuriser en matière juridique et droit au numérique, les pratiques des chefs d'établissements et de leurs enseignants au quotidien.
- Valoriser le travail réalisé en établissements et en circonscription par les enseignants, leurs chefs d'établissements et leurs inspecteurs.
- Réfléchir à la place du numérique dans les pratiques pédagogiques d'enseignement.
- Organiser les partenariats avec les collectivités locales (CTC et mairies)
Ce séminaire intervenait à l’issue d’un an de fonctionnement des DAN et de la nouvelle direction du Ministère, la DNE : Direction du Numérique pour l’Education. Il a aussi permis de faire un bilan de la feuille de route 2013-2014 et de tracer les grands axes de la feuille de route 2014-2015.
 
Six ateliers se sont déroulés dans le cadre de ce séminaire, quels en ont été les retours ?
Les ateliers, dont la synthèse sera exploitée tout le long de l’année, ont permis de « sortir » quelques idées forces pour chacun des thèmes :
- Droit et numérique : Il est clair que le numérique engendre de nouvelles contraintes et de nouvelles responsabilités. L’idée est que celles-ci ne paralysent pas complètement l’exercice normal de ces pratiques innovantes. Le besoin d’une veille juridique constante et d’un référent académique sur ces thématiques sont clairement apparus.
- Relation avec les collectivités locales : Le fait d’installer tous les acteurs autour de la table a permis à tous d’intégrer le fait que l’éducation était un domaine en compétence partagée Etat-Collectivités Locales. Ces ateliers ont permis aux acteurs académiques d’exprimer qu’un environnement technique de qualité (Accès Haut débit, Achat et maintenance des réseaux et matériels) était primordial à la généralisation des pratiques numériques. Les Collectivités Locales ont indiqué qu’elles étaient comptables des deniers publics et que chaque euro investi par elle devait trouver un équivalent efficace de notre part en terme de formation, d’accompagnement et de valorisation des usages.
- Usage pédagogique : Les enseignements principaux de cette thématique ont été :
que le numérique est au service de la pédagogie et n’est surtout pas une course aux dernières technologies Toute utilisation du numérique doit obéir à un retour positif dans la qualité des apprentissages.
que la formation des enseignants est un élément essentiel du dispositif sans lequel rien n’est possible. L’intégration des pratiques numériques en pédagogie doit intervenir dès la formation initiale à l’ESPE (ex IUFM) et tout le long de la vie en formation continue.
que la généralisation des usages n’est possible qu’avec l’implication forte des chefs d’établissements et des corps d’inspection. Les premiers portant les projets d’école ou de collège et lycées. Les seconds intervenants principalement sur leur champ disciplinaire ou la circonscription dont ils ont la charge pour le 1er degré.
 
Le vendredi après midi était consacré aux retours d’expériences venant de toute la Corse par des enseignants et des responsables d’établissements des 1er et second degrés. Ces retours ont ils apporté une réponse positive à l’intégration du numérique dans le système scolaire ?
L’idée de départ était de montrer qu’il existait en Corse une activité numérique pédagogique riche, diversifiée et opérationnelle, même si elle n’est pas généralisée. Il s’agissait de montrer qu’on peut faire des choses, qu’il existe des structures pour aider à faire ces choses qui  aident les élèves à apprendre ou proposent des services jusqu’alors non disponibles. Il s’agissait enfin de stimuler de nouvelles vocations, de mettre les acteurs en relation et donc de travailler à une « contagion positive» dans un cercle vertueux.
Il en est ressorti unanimement, que l’apport aux élèves était toujours positif, même s’il était multiforme. L’apport aux enseignants dans l’ambiance de classe et dans le confort de travail a aussi été souligné, même si un investissement important au début semble incontournable.
Enfin, la « continuité de classe » au-delà des heures de cours qu’induit le numérique améliore la relation avec les parents et sécurise les élèves les plus fragiles tout en leur offrant de devenir plus autonome.
Les contraintes pointées du doigt reviennent toujours sur les problématiques de choix de matériels performants, de fourniture de débit suffisant et renforcement de plans de formation à prévoir.
 
Quels sont les prévisions du nouvel ENT 2015-2020 ?
L’ENT 2015-2020 second degré sera dans la continuité du précédent. Il sera essentiellement un outil au service de la pédagogie et de la communication vers les parents. Le principe est de maintenir cet outil fédérateur qui se veut être le point d’entrée de tous les intervenants de la communauté éducative des lycées et collèges (Elèves, Enseignants, parents, personnels administratifs et d’encadrement). Le fait de disposer d’un seul outil pour les 49 structures dans l’île permet :
- Une harmonisation régionale des pratiques (quand un élève passe du collège au lycée, quand un enseignant mute d’un établissement à un autre, quand un parent a un enfant au lycée et l’autre au collège, un travail inter établissement ou inter disciplinaire est possible,...)
- Une mutualisation des moyens de formation et d’accompagnement (le principe de disposer d’un logiciel unique évite une dispersion inefficace et épuisante de nos forces dans ce domaine)
- Une mutualisation de la mise à disposition des ressources spécifiques créées en interne.
Actuellement 15 000 séquences pédagogiques (cours, exercices) sont créées par mois. Ces productions seront bien évidemment conservées.
Dans le planning prévisionnel nous avons la production d’un cahier des charges en Octobre, la proposition d’un marché européen en novembre et la mise en œuvre de l’ENT 2015-2020 dans l’été 2015.
 
L’avenir de l’enseignement numérique c’est surtout le même accès au savoir pour tous quelques soient les conditions de scolarité ?
Comme indiqué précédemment, le numérique doit se voir comme une pédagogie alternative censée améliorer les apprentissages. Cette amélioration peut porter sur des points très divers comme par exemple :
- Accès à des ressources éloignées (Géographiquement ou socialement).
- Individualisation des enseignements (le numérique offre des outils qui permettent de faire une pédagogie différenciée, donc plus efficace).
- remédiation et soutien scolaire (Le numérique permet d’individualiser l’enseignement et de diversifier les modes d’apprentissage en les connectant au monde des enfants. Il permet de suivre les élèves hors temps scolaire)
- Maintenir la scolarité en toute condition (maladie, handicap, météo,....)
- Offrir des enseignements spécifiques (avec le numérique on peut « amener » un enseignement à l’élève où qu’il soit ; en privilégiant l’égalité de traitement sur le territoire).
- Offrir une éducation aux médias (dans le numérique, l’éducation nationale intègre aussi la notion de construire des « citoyens face à ces médias ». Nous devons les aider à mettre de la distance, à être critique, voire méfiant vis à vis de tout ce qui circule sur le net et de toutes les pratiques qu’ils peuvent y trouver)
La généralisation du numérique ne sera pas sans conséquences (à moyen terme) sur l’organisation de nos établissements, les modalités de diffusion des cours et de passage des examens ainsi que sur le contenu de nos programmes officiels.
Elle exigera aussi une adaptation de nos enseignants à ces nouvelles pratiques. Mais loin de les cantonner à des agents « presse-bouton », elle implique une exigence accrue et une compétence didactique et pédagogique de tout premier ordre.




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:57 Appietu a fêté la Sant’Andria

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85472 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40913 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 347