Corse Net Infos - Pure player corse

Le médaillé olympique Gilles Quénéhervé sera M. Tour de France


Rédigé par le Mardi 15 Janvier 2013 à 21:57 | Modifié le Jeudi 17 Janvier 2013 - 23:41


Le vice-champion du monde de 200 m et médaillé olympique Gilles Quénéhervé - Bronze au 4X100 m à Séoul - qui est avec Chantal Jouanno (promotion Cyrano de Bergerac, 1999) l’un des rares sportifs à avoir réussi le concours de l'ENA, sera jusqu'au 30 Juin prochain M. Tour de France en Corse.


Le médaillé olympique Gilles Quénéhervé sera M. Tour de France
Gilles Quénéhervé, administrateur civil, vient en effet d'être nommé charge de mission auprès du préfet de Corse du 1er Janvier au 30 Juin pour "apporter son appui et son expérience à l'organisation des étapes en Corse du Tour de France." 
L'annonce en a été faite mardi dans les salons de la préfecture de Corse où Patrick Strzoda présentait ses traditionnels vœux à la presse.
Elle venait en conclusion d'une courte intervention du préfet de Corse qui venait de rappeler les engagements de l'Etat en Corse pour 2013.
L'engagement de l'Etat régalien dans la lutte contre la violence et la délinquance, celui de l'Etat partenaire qui respectera, ainsi que l'a annoncé Manuel Valls lors de son récent passage, ses engagements financiers à partir de tous les grands outils de programmation - à ce propos Patrick Strzoda s'est félicité du fait que la Corse ait obtenu tous les crédits prévus ainsi que ceux dont elle avait besoin mais aussi qu'aucun euro n'ait été rendu à l'Europe. Engagement aussi de l'Etat partenaire et solidaire pour "donner du souffle à certaines politiques sociales" qui permettent de répondre de manière plus adaptée à des situations de "précarité et de détresse qui se développent actuellement".
Et puis à l'heure du grand débat sur une éventuelle évolution institutionnelle le prefet de Corse a rappelé que le "moment venu" l'Etat républicain saura prendre les décisions qu'il convient "dans l'intérêt des Corses".

Paillottes
Enfin concernant, les paillottes de la rive sud du golfe d'Ajaccio le préfet a précisé, mardi, qu'il n'avait décidé de rien faire à l'heure où le délai, accordé aux établissements concernés par les décisions de justice à leur encontre, arrivait à son terme.
Mais cela ne veut pas dire que la situation demeurera en l'état.
Pour l'heure le préfet entend faire preuve de souplesse et de compréhension dans l'exécution de la loi. Mais jusqu'à quand ?





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85306 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40798 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345