Corse Net Infos - Pure player corse

Le mariage pour tous : Et pourquoi pas ?


le Jeudi 28 Mars 2013 à 01:06 | Modifié le Lundi 10 Février 2014 - 00:33


Françaises, Français, la patrie est en danger : quelques couples d’homos  sexuels et de lesbiennes, non seulement désirent se marier, mais en plus, adopter des enfants. L’horreur absolue. Ces couples formeront une famille. Ils aimeront leurs enfants, ne les mettront pas dans le congélateur, ne les battront pas à mort, ne les livreront pas aux voisins pour des jeux entre amis, ne les violeront pas. Ils les élèveront dans les lois de la République, leur donneront éducation et instruction et en feront des hommes et des femmes responsables. Eh oui, ces enfants auront deux pères ou deux mères. Si cette situation n’est pas montrée du doigt, si elle paraît banale, les enfants n’en souffriront pas. J’appellerais cela une intelligence humaine et solidaire. En sommes-nous capables ?


Le mariage pour tous : Et pourquoi pas ?
Dimanche 24 mars, un ramassis  de culpabilisées du coït, hurlait de rage de constater que des libertés nouvelles peuvent être données à des femmes différentes d’elles, les mêmes qui sans doute repoussent les immigrés parce que différents aussi par la couleur de leur peau, leur langue, leur culture. Des frustrés de la braguette les accompagnaient, indignés. Eux seuls représentent la famille, la vraie. Sait-on ce qui se passe dans leur lit et dans leur tête ? Oseraient-ils avouer leurs phantasmes ? De quel droit se permettent-ils de juger, d’interdire ? Je ne me consume pas de sympathie pour la police en général, mais dimanche, les forces de l’ordre ont eu raison de le maintenir quand l’hystérie de la foule prenait le dessus. Christine Boutin en a perdu le souffle. Il est vrai qu’elle n’a jamais manifesté avec les syndicalistes, les travailleurs sans travail, tous ceux qui ont de véritables problèmes. Elle aurait compris que dimanche, la violence policière n’était qu’une récréation. Christine Boutin est tombée comme un sac de patates : évanouie. Qui lui a fait du bouche à bouche pour la ranimer ? Une lesbienne ? Un homo ? Quant à Manuel Valls, incompétent : pan pan cucul a dit la dame. Madame Boutin n’a pas lu « le canard enchaîné du 27 février 2013 » Sous le titre «  les cardinaux y pensent même en s’épilant » la suite lui aurait valu pour le moins un A.V.C A Rome, le quotidien laïque « la Républica » s’est taillé un joli succès en évoquant un lobby gay au Saint-Siège. Le journal affirme que certains homos en soutane ont joué un rôle clé dans l’affaire des fuites du Vatican qui s’est soldé par la condamnation du majordome du pape Benoît XVI. Il aurait même décidé de démissionner après avoir lu le rapport secret sur cette affaire.

Bargeot la bien-nommée a enfin trouvé le moyen de faire parler d’elle. Elle passe à la télévision. Pour elle c’est l’orgasme. Et si l’on fouillait un peu dans sa vie ?
Dans un pays en faillite, où un capitalisme triomphant met l’Europe à bas, où la France débourse 85.000.000 d’euros par jour qui ne sont que les intérêts de la dette, où 3.200.000  chômeurs vivent dans l’angoisse, où 1.000 déclarations de cancer font partie du quotidien, quand la planète est dévastée, quand nous venons de vivre Fukushima, quand des guerres atroces font des milliers de victimes, oser se rassembler dans les rues pour interdire le peu qui reste de liberté, est inconvenant et imbécile. En 1934, le chômage aussi faisait des ravages, les femmes étaient priées de rester à la maison pour laisser la place aux hommes, le fascisme prenait forme, Hitler inculquait  les trois K : kinder, küche kirche : enfants, cuisine, église. L’extrême droite avançait ses pions. Actuellement aussi. Avons-nous oublié ce qui a suivi  ?
Anne ALBERTINI





1.Posté par Lectrice le 28/03/2013 01:52 (depuis mobile)
Excellent madame !! Bravo !!!

2.Posté par df le 28/03/2013 10:08
Bonjour,

Enfin des paroles sensées qui me montrent que je ne suis pas le seul sur cette île à penser cela...
Quand à certains, qu'ils réfléchissent s'il vaut mieux avoir 2 pères ou 2 mères plutôt que de suivre une "éducation sexuelle religieuse" et compagnie...
Sur le nombre de psychopathes et tueurs en série, combien ont-eu une enfance difficile ? avec des parents absents ou violents ? Une chose est sûre, ils sont tous enfants de couples "normaux".

Bien cordialement

3.Posté par Pollini Joseph le 28/03/2013 12:14
Je ne dirai qu' un mot, contrairement à mes habitudes et mon vilain défaut: BRAVO.
Bravo pour cette mise au point et ce commentaire, courageux, venant des tripes et d'un coeur pur et de plus corse ce qui, même sur notre île, est devenu rare sauf chez les femmes!
Dommage que notre cher évêque de Corse ne s'entoure pas de conseillers plein de bon sens comme vous, Anne ALBERTINI, avant de sauter dans le premier avion pour aller soutenir "ses fidèles" manifestant le 13 janvier dernier à Paris contre le "mariage pour tous"!
Et qu'a-t-il fait de ses autres fidèles et "frères"ayant un point de vue plus nuancé sur ces problème?
A-t-il alors oublié la parole de Dieu rapportée dans la Bible, où s'adressant à Caïn qui venait de tuer son frère, le Créateur lui demande "Qu'as-tu fait de ton frère"?
Anne ALBERTINI ne l'a pas oublié!
Merci pour ce témoignage et merci à CNI de l'avoir publié.
José POLLINI
- Médecin retraité, âgé de 71 ans, marié, 4 enfants...
et pourtant encore vieux militant catholique, pour un christianisme authentique mais oh combien difficile, à vivre en vérité, au niveau du moins où me l'a indiqué, à Bastia, notre regretté Abbé Michel SANTINI ( natif de Castineta )
- Né à Bastia, vivant à Avignon et souvent en Corse (Castagniccia)

4.Posté par Jean Chiorboli le 28/03/2013 12:25
Un peu excessif ( pour la bonne cause), mais beaucoup moins violent que les manifestants du 24 mars (les violents comme les bien-pensants: le déni de justice est une forme de violence).

5.Posté par Ange Giordani le 28/03/2013 18:56
Pour une tribune, ça c'est une tribune... Si l'on résume le propos de Madame Albertini, les opposants au mariage homosexuel sont non seulement des pervers - tous semblables cela va de soi - qui exorcisent des pulsions inavouables voire une homosexualité refoulée (comme c'est original!) en se livrant à un combat d'arrière-garde. Mais chose plus grave, ces réactionnaires viennent se ranger aux côtés des grands ordonnateurs du capitalisme qui, comme chacun sait, se sont réunis en conclave pour nous tricoter une gigantesque crise mondiale.
Après s'être ainsi affranchie de tout souci de logique et de rigueur intellectuelle, l'auteur de cette pétillante tribune n'avait plus aucune raison de se gêner. Elle pouvait nous gratifier de la tarte à la crème des tartes à la crème en matière de débat public: la reductio ad hitlerum. "Prenez garde, braves gens, le ventre de la bête immonde est encore fécond! Le danger est grand de voir aujourd'hui un remake du drame qui s'est joué il y a 80 ans dans un autre pays! La preuve, il existe encore des "imbéciles" pour être contre le mariage des homosexuels".
On pourrait encore passer beaucoup de temps à relever toutes les inexactitudes factuelles, les idées reçues, les raccourcis intellectuels et les imprécations moralisatrices qui se cachent derrière chaque ligne cette "tribune". Mais peut-être est-il plus intéressant de se demander pourquoi Madame Albertini se prononce de manière aussi péremptoire sur un sujet qui, somme toute, continue de diviser largement l'opinion publique française. Qu'est ce qui l'autorise à considérer que l'opposition au mariage pour tous est une manifestation de la bêtise, alors que nombre de sommités intellectuelles se sont elles aussi prononcé contre? Qu'est ce qui peut bien lui conférer une telle assurance? Suffit-il de s'autoproclamer "écrivain" pour s'ériger en autorité intellectuelle? Suffit-il d'avoir publié quelques petits romans chez un éditeur méritant mais tout à fait confidentiel pour confisquer à son profit tous les mérites de l'esprit?
Permettez Madame que l'on en doute. Permettez également que l'on fasse preuve à votre endroit d'une rigueur semblable à celle dont vous avez fait preuve à l'endroit de Jérôme Ferrari, lorsque celui-ci venait de recevoir le prix Goncourt et que l'on vous invite, vous aussi, à davantage de modestie.

6.Posté par Luciani denis le 29/03/2013 21:13
Quelle diarhée verbale!
Ainsi pour cette Madame Albertini, qui de corse n'a que le nom, les 1 400 000 personnes qui ont manifesté à Paris ne sont qu'un "ramassis de culpabilisés du coit"! Quelle élégance, quelle leçon de démocratie de la part d'une bobo décentralisée. Ne serait-ce qu'à la lueur de la vulgarité de votre prose vous dévoilez la noirceur de votre âme. Le véritable totalitarisme c'est vous qui l'incarnez en n'opposant que les insultes à ceux n'ont pas la même opinion que la votre.
Ainsi tous les couples hétérossexuels sont "des pervers" et les homosexuels ont toutes les qualités !!! Soit vous êtes une grande malade soit vous êtes une des incarnations les plus abouties de l'intolérence : "Christine Boutin qu'elle creve et les femmes et les enfants gazés par les Crs avec" puiqu'ils ne sont pas dans les "bonnes manifestations"... le tout au nom de la bien pensance car bien entendu vous êtes certaine de détenir le monopole de ce qui est bien. Je pense que dans autre vie vous avez du etre une sorciere de Salem.
Enfin sachez qu'il y a des gens qui sans être "religieux" ni "catho réac" veulent que chaque enfant ait droit à un père et une mère, ce qui pour vous est un crime.
Allora vi docu un cunsiliu : andetti à favi un carcu di ligna, vi farà bè un pocu d'aria pà u vosciu ciarbeddu malatu. Pour la traduction demandez à vos amis bobos parisiens amateurs de drogues douces cela vous aidera...
Ah j'oublias restez dans le quartier du marais, la fange c'est votre élément et vous n'avez rien des valeurs qui ont fait le peuple de cette île.
Franchement vous me faites pitié !

7.Posté par Démosthène le 30/03/2013 09:45
Bravo Madame,

vous réussissez, seule, après une diatribe digne des brûlots les plus partisans de l'entre-deux-guerres, à toucher le point Godwin, toute seule. Vous créez une jurisprudence en la matière.
De plus, Madame, commencer une argumentation par une ironie à peine teintée d'un humour qui ne serait même pas digne d'un scrivaillon de "Minute" est un défaut en matière de dialectique. Votre souci constant d'utiliser la métaphore sexualisante est, de plus, évocatrice. Madame, quand la forme est vulgaire et partisane, que penser du fond ?
Je vous dirai une chose, une citation aussi philosophique que votre article est pertinent: ce sont ceux qui en parlent le plus qui en mangent le moins.
Quelle était votre position, madame, lorsque vous écrites votre article ? Journaliste ? Ecrivain ? Doxa purement réactive et épidermique ? Rien ne ressort. C'est à peine un commentaire de lectrice, dans un magazine féminin bas de gamme, ramassé dans un avion durant un vol low-cost.
Vous souffrirez, madame, que l'on ne vous accorde aucun crédit. Ne nous en veuillez pas si l'on "s'en cogne" de ce que vous pensez comme vous vous êtes dédouanée de tout travail honnête intellectuel en allant à la rencontre de ces opposants au mariage de monsieur et madame Gay pour établir une communication, un échange qui vous eut été profitable.
Votre "camp" ne gagne en rien à disposer de soutiens tels que vous. Votre argumentation est inexistante (tous des homos refoulés ces cathos !), fondée sur des à peu près, des à priori, une vague culture TF1 du problème, une frustration et une colère qui transparaissent pleinement dans ce torchon que vous osez jeter à la figure de l'internet local.
Je ne rentrerai pas dans les considérations historiques de supermarché qui rajoutent un peu plus au ridicule de votre rédaction.
La seule consolation au lire de tout cela, c'est que vous retournerez bientôt, et de manière définitive, dans le néant duquel vous êtes apparue, sans laisser d'autre trace dans l'histoire de ce monde que des pièces de théâtre médiocre, un vague résidu de fragrance bobo dans un milieu artistico-intellectuel de fond de malle, qui se réunit dans les salons de thé et qui parle d'engagement entre deux coupes de champagne.
Madame, je ne vous salue pas.

8.Posté par MJ le 30/03/2013 21:17
Effectivement excellent :

Merci pour votre prise de position qui montre bien le niveau des pro mariages : tout en dessous de la ceinture.....

Le 24 mars c'était justement la France déculpabilisée qui était là. Celle qui n'a plus peur de dire ce qu'elle pense, haut et fort, que cela plaise ou pas à ceux qui ont fait de leur plaisir personnel, le but d'une civilisation.

Cette manif n'est pas contre votre plaisir sexuel, mais sur le maintien d'une donnée naturelle : vous êtes stériles, non reproductibles.

Assumez jusqu'au bout votre choix : liberté, plaisir personnel et stérilité.



9.Posté par Maorizio Giudicelli le 01/04/2013 20:32
Quand on voit le ramassis de réactionnaires qui défilent en se disant plus d'un million, on ne peut qu'approuver les propos de Madame Albertini !
Mon Dieu, préserve nous de TOUTES les religions !

10.Posté par Pollini Joseph le 01/04/2013 23:23
Réponse à Maorizio Giudicelli,
avec si possible autant d'humour et dont je comprends qu'il ait été agacé!
Mon Dieu,
préserve nous surtout de ceux qui prétendent, bardés de certitudes, parler en ton nom et sont près pour cela à tuer ou à haïr leur "prochain" dès lors qu'il ne partage pas leur point de vue!
Préserve nous , tout autant, de ceux qui habités par une conception de la laïcité qui aboutit à ne supporter ni à tolérer aucun fait religieux ( ceux-ci étant parfois nommés "laïcards") font appel au noble concept de laïcité pour combattre, également, ce qu'il y a de plus noble et de plus respectable chez ceux qui sont croyants! Il en existe, si on sait regarder et écouter.
Il existe des croyants, essayant de vivre conformément à leur foi, aussi respectables que de nombreux incroyants, qu'ils soient athées ou agnostiques, généreux et ouverts aux autres.
Bien amicalement
Joseph Pollini

11.Posté par Maorizio Giudicelli le 07/04/2013 19:38
Totalement d'accord avec vous, Joseph.
Et je ne confonds surtout pas "croyants" et "religieux".
Ce qui relève de la foi est estimable et respectable. Cela peut donner sens à la vie.
Ce qui m'agace, c'est que TOUTES les religions ont tendance à franchir le pas de la sphère privée.
Et que TOUTES les religions essayent de s'immiscer dans la chambre à coucher.
Comme si le "trou du cul" des Femmes devait être constamment contrôlé ...
C'est cette volonté d' aliénation qui m'est insupportable.
"La vie est une brève apparition à la fenêtre" dit un proverbe corse. Alors vivons cette vie, croyants ou non, dans la tolérance et l'estime mutuelles, chacun apportant à l'autre le meilleur de lui même.
Après ?.......On verra ........
Toutes mes amitiés
Maorizio

12.Posté par Pollini Joseph le 10/04/2013 09:40
Merci Maorizio,
pour ce complément à notre réflexion sur la place respective du fait religieux et de la foi.
Je regrette comme vous, et l'ai dénoncé maintes fois, que l'Église Institution, comme bien des "dignitaires" des trois religions monothéistes, se croient obligés de s'immiscer sans cesse dans les débats de société autrement qu'en bornant leurs interventions aux seuls, et indispensables, rappels
des sources et des fondements de la foi, dont les mots clef sont, me semble-t-il pour chacune, : amour du prochain , respect de la vie et de la dignité de tout être humain, quel qu'il soit et d'où qu'il vienne.
Et "basta" car c'est là l'essentiel et c'est ce que le monde attend d'eux, croyants comme incroyants; puis que chacun prenne ses responsabilités, interroge sa conscience et se comporte en adulte et non pas en béni oui-oui!
Joseph

Nouveau commentaire :
Twitter

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie




Derniers tweets
Corse Net Infos : Pays de Balagne : Réunion publique d'information sur la rénovation énergétique de l'habitat https://t.co/Sl49xAlC8q
Samedi 21 Octobre - 00:10
Corse Net Infos : Agression de Corte : Jean-Guy Talamoni condamne https://t.co/r00hydZMmZ
Samedi 21 Octobre - 00:00
Corse Net Infos : Des vents à plus de 100 km/ h prévus sur la Corse : Emploi du feu interdit https://t.co/5frBonSJ9n https://t.co/sOQdHtIjLc
Vendredi 20 Octobre - 23:35
Corse Net Infos : STC de la Fonction publique hospitalière : « Notre patrimoine hospitalier est en danger » https://t.co/fveW1YNWMM https://t.co/9I18lhlmwA
Vendredi 20 Octobre - 23:05


Newsletter






Galerie
Festival Sotta
Festival Talla
Salon du chocolat
Salon du chocolat
Vue sur l'étang de Diana
Terrenzana- point de vue cabane
Salon du chocolat et des délices de Corse
Salon du chocolat et des délices de Corse
Fête de la Science
Fête de la Science
Pierre-Antoine Gatier, architecte
Le président coupe le ruban
GFCA-Poitiers
GFCA-Poitiers
Collège Maria Ghjentile
Collège Maria Ghjentile