Corse Net Infos - Pure player corse

Le coup de pouce de la Fondation Hôpitaux de Paris au centre hospitalier de Bonifacio


Rédigé par le Vendredi 28 Octobre 2016 à 23:26 | Modifié le Samedi 29 Octobre 2016 - 02:32


Bernadette Chirac, présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris - Hôpitaux de France, était attendue ce vendre à Bonifacio pour inaugurer le parcours santé et de la pergola de l'Ehpad. Au total la Fondation que préside l'ancienne Première Dame a accordé 21 000 € de subvention au centre hospitalier : 14 000 pour le parcours de santé et 7 000 pour la terrasse d'accueil et la pergola dans le cadre de l'opération "Plus de vie". Mais Bernadette Chirac n'a pas pu tenir sa promesse. Fatiguée et légèrement souffrante elle avait laissé le soin à Danuta Pieter, déléguée générale et à Anne Barrère, membre fondatrice, de la représenter.


Pierre Aury, directeur du centre hospitalier de Bonifacio, est un directeur heureux. 
Il n'a pas manqué de le souligner devant les membres de la délégation de la Fondation des Hôpitaux de Paris - Hôpitaux de France qui accompagnaient Danuta Pieter et Anne Barrere, Jean-Charles Orsucci, Isabelle Grimaldi, présidente de la CME et médecin coordonnateur de l'Ehpad de Porto-Vecchio, le maire de la commune, Camille de Rocca Serra député et Jean-Christophe Angelini, président de l'Adec,  et les nombreuses personnes conviées à célébrer le parcours de santé et la pergola dont bénéficiera essentiellement l'Ehpad.

Heureux mais aussi déçu avec l'ensemble du personnel, "qui préparait l'événement depuis plusieurs mois", de l'absence de Bernadette Chirac auquel tout le monde a néanmoins souhaité un prompt rétablissement ainsi que l'espoir, fort,  de la voir "retrouver rapidement tout le dynamisme qu'elle incarne avec ses équipes".
Après avoir situé l'hôpital de Bonifacio sur la carte sanitaire de Corse-du-Sud, Pierre Aury a rappelé que l'établissement était implanté sur un site remarquable, "construit dans le maquis avec vue sur Bonifacio, vue sur la mer et vue sur la Sardaigne. Mais il faut, sur un territoire excentré, des personnels disponibles, formés et dévoués pour la population accueillie avec le souci constant de l'amélioration de la qualité de séjour et de vie sociale."
Cela fait l'objet d'un projet de Pasa (Pôle d'activités et de soins adaptés), de 14 places, lieu de vie au sein duquel sont organisées et proposées, durant la journée, des activités sociales et thérapeutiques aux Résidents de l'EHPAD  qui est en cours d'instruction.
Cela a fait aussi l'objet du dépôt de 2 dossiers auprès de l'association "+de Vie" de la Fondation Hôpitaux de Paris - Hôpitaux de France : ce sont ceux qui, co-fiancés par la Fondation, ont été inaugurés ce vendredi. 


Toujours sur ce plan, Pierre Aury a rappelé qu'un troisième dossier concernant l'Ehpad de Porto-Vecchio cette fois, avait été déposé auprès de la Fondation et que l'espoir était grand  de le voir se concrétiser pour doter l'établissement, avec l'aide d'une subvention de la CTC, d'un véhicule électrique destiné aux déplacements des résidents.
En retour La Fondation gagnera l'engagement du personnel de l'établissement à sa cause : cela commencera dès ce dimanche où une équipe du centre hospitalier s'alignera au départ du Trail des Falaises. Là, c'est l'organisateur Christian Fazentieux  qui a prélevé 2 euros sur les dossards, et qui reversé la somme de 1350 € à la Fondation Fondation Hôpitaux de Paris - Hôpitaux de France.
Après quoi Isabelle Grimaldi, présidente de la CME et médecin coordonnateur de l'Ehpad de Porto-Vecchio a rappelé que le partenariat entre l'établissement et "+de Vie" datait de 2008  et dit toute la reconnaissance des personnels et des patients pour travail le travail accompli par la Fondation aussi bien Corse que sur l'ensemble du territoire.

200 000 € financés en Corse


Saisis au vol…

Jean-Charles Orsucci
Votre présence est symbolique et forte pour ce petit hôpital de province, petit par la taille mais pour nous, et dans nos cœurs, c'est un énorme établissement…
Avoir une reconnaissance d'une Fondation comme la votre est quelque chose d'important pour ce centre hospitalier qui est une vraie réussite. Cela me donne l'occasion de dire que  je suis très fier de l'établissement, du personnel qui y travaille, des retours que nous en avons…
On considère que dans cet Extrême Sud il est le pilier de la santé publique. Il joue un rôle essentiel pour la population de Bonifacio et du Sud de l'île… 


Anne Barrere 
"En 1989, il s'agissait pour cette association que j'ai portée sur les fonts baptismaux avec un pédiatre-cancérologue - Claude Griscelli - qui était à l'hôpital Necker.  A l'époque c'était pour s'occuper des enfants malades. A l'époque il n'y avait rien pour les parents.  Son idée a consisté à faire des chambres mère-enfant. C'est lui qui est allé cherché Bernadette Chirac en 1994. C'est elle qui a fait évoluer l'association vers la Fondation qu'elle est devenue aujourd'hui. C'est encore elle qu'il y a quelques années a décidé de créer "+de Vie" pour faire la même chose  que pour les enfants pour les personnes âgées. Entre temps il y a eu la Maison de Solenn, les maisons des adolescents. J'ai rencontré Bernadette Chirac en 1994. Si elle n'est pas là aujourd'hui, je pense très fort à elle. C'est quelqu'un qui a mis toute son âme , tout son cœur, toute son énergie dans cette Fondation. La Fondation c'est aujourd'hui une quinzaine de personnes qui travaille au quotidien et c'est considérable ce que la Fondation a pu réaliser pour faire changer ce regard sur l'hôpital."


Danuta Pieter
"Bernadette Chirac viendra quand elle le pourra. Mireille Darc devait être également parmi nous. Mais elle vit une période difficile et cela ne lui a été possible. 
En 30 ans la Fondation a financé 126 millions d'euros de projets au bénéfice des établissements hospitaliers publics. (Rapprochement des familles, Lutte contre la douleur, Maison de Solenn, programme pour les adolescents avec la Maison des adolescents : dont une à Bastia  qui a obtenu un financement de 90 000€.
C'est notre première visite en délégation depuis de longue date en Corse. Nous avons financés 17 projets de pédiatrie et de gériatrie. 200 000 € ont été financés sur l'île. Beaucoup d'autres sont en cours d'étude."




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Novembre 2016 - 16:12 Attentat de Sotta : Toujours des condamnations

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85256 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40787 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345