Corse Net Infos - Pure player corse

Le cimetière abandonné des enfants-martyrs du bagne de Castellucciu réhabilité


Rédigé par le Dimanche 1 Mai 2016 à 21:53 | Modifié le Lundi 2 Mai 2016 - 00:52


A l'initiative de François Filoni, un second dimanche après celui du 3 avril, a réuni une centaine de personne sur le site du bagne pour enfants de Castelluccio. Le programme était à identique puisqu’il s’agissait de continuer le démaquisage de l’endroit où 160 enfants sont morts, enterrés et oubliés. Un très bel hommage à ces enfants, mais aussi une très belle journée de solidarité et de convivialité qui s’est terminée par une magnifique Merendella que la pluie a finalement épargné.


Le cimetière des enfants du bagne de Castelluccio aujourd'hui à ciel ouvert
Le cimetière des enfants du bagne de Castelluccio aujourd'hui à ciel ouvert
Bénévoles et anonymes avaient répondu une nouvelle fois présents. Une implication personnelle, mais aussi le désir de chacun de voir ressurgir une période de notre histoire qui se situe au XIXème siècle et de rendre hommage à ces enfants morts de maladie ou de mauvais traitements.  Un devoir de mémoire qui n’en est qu’à ses débuts puisqu’il sera à l’origine d’autres initiatives concernant ce lieu. François Filoni en grand rassembleur qu’il est, a montré que les bonnes causes sont toujours entendues.
Les pompiers professionnels et volontaires du SDIS 2A encadrés par leur président Charles Voglimmacci sont venus sur leur jour de congés en aide aux bénévoles, tout comme l'entreprise Noel Pais qui avec tout son matériel de démaquisage a rendu ce travail possible en un temps record. Etaient aussi présents les membres de l'association "À Filippuccia". Stéphane Vannucci a quant à lui organisé la Merendella offerte par le conseil départemental qui devait clore cette demi-journée de labeur
 
La fin des bagnes pour enfants
César Campinchi, député de la Corse, et son épouse Hélène, (fille d'Adolphe Landry), avocate et conseiller Générale de la Corse, sont à l’origine de la suppression des bagnes pour enfants. Après la mort de son mari en 1941, elle est chargée de mission auprès du ministre de la justice, François de Menthon, en 1945. Elle présidera la commission qui aboutit à la rédaction de l’ordonnance du 2 février 1945 relative à l’enfance délinquante matérialisant ainsi la proposition de son mari.
L'ordonnance du 2 février 1945, proclame la prééminence de l'éducatif sur le répressif : un corps de magistrats spécialisés, les juges des enfants, est établi à raison d'un par tribunal.
Cette ordonnance, connue sous le nom d’ordonnance Hélène Campinchi, met fin à la loi du 5 août 1850. Aujourd’hui, elle régit encore en partie, la protection judiciaire de la jeunesse.
 
Pour en savoir plus sur l’histoire du bagne de Castelluccio

http://criminocorpus.hypotheses.org/7371
 






Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13913 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8547 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Philippe Jammes | 09/06/2016 | 6214 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 27