Corse Net Infos - Pure player corse

Le choix de la collecte sélective des biodéchets et de la mise en place d'un compost de qualité en Corse


Rédigé par le Jeudi 2 Février 2017 à 21:01 | Modifié le Jeudi 2 Février 2017 - 21:34


Mettre en réseau les collectivités locales afin de partager leur expertise sur la collecte et le traitement des biodéchets. C’est l’objectif de cette nouvelle rencontre organisée par le SYVADEC (le Syndicat de valorisation des déchets en Corse) ce jeudi à l’hôtel Ostella à Bastia. Car convaincre les habitants de faire ce geste de tri et augmenter la fraction de déchets dirigée vers ces traitements spécifiques constitue une priorité pour la France à la suite du Grenelle de l'Environnement.


Cinq collectivités locales se sont donné rendez-vous ce jeudi au “Forum biodéchets compostage et collecte” destiné à partager leur expertise respective sur la démarche de collecte de de traitement des biodéchets autour de différents ateliers.
L’objectif ?
 Mutualiser leurs expériences pour progresser, créer un vrai réseau et mettre en lumière l’enjeu que constitue le recyclage de l’organique. Un enjeu de taille. En effet, selon l'ADEME, le poids de l'organique représente 33 % de nos déchets, soit un gisement de 5 Millions de tonnes par an sur le territoire.
 

Car non traitée, cette matière finit en centre d'enfouissement et pose des problèmes de pollution et de nuisance “Faire le choix de la collecte sélective des biodéchets peut ainsi résoudre le problème” affirme François Marchetti, président de la Communauté de communes Calvi-Balagne. Avec une population de 18 000 habitants, desservie par la collecte séparée des biodéchets, ravie et une redevance incitative auprès des professionnels qui fonctionne, François Marchetti a partagé son retour d’expérience avec tous les participants.


Le choix de la collecte sélective des biodéchets et de la mise en place d'un compost de qualité en Corse

Une collecte qui se fait au niveau des particuliers, “mais qui est en train de se mettre en place au niveau des gros producteurs (cantines, collèges, lycées, hôpitaux)”, souligne François Tatti, président de la CAB. Articulée autour de six ateliers-projets orchestrés par des techniciens et directeurs de collectivités pilotes, cette journée a été une vraie source d’enrichissement pour ces participants : coûts et approche technique de la collecte, débouchés des produits de la filière et la qualité du compost, choix du matériel de pré-collecte et collecte.
 

En France, seuls 2,2 millions de personnes trient les biodéchets. Et un écart notable avec les autres pays européens est constaté. Par exemple, 92% du tonnage est traité aux Pays-Bas, 60% en Allemagne contre 2% en France. “Le chemin parcouru est important mais il y a encore beaucoup de filières à développer” a conclu François Tatti.




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie









Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 89043 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 45945 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39247 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 404