Corse Net Infos - Pure player corse

Le Tribunal administratif annule les élections départementales de Bastia III


Rédigé par Nicole Mari le Vendredi 23 Octobre 2015 à 20:22 | Modifié le Samedi 24 Octobre 2015 - 00:14


Le tribunal administratif de Bastia a annulé, vendredi matin, les élections départementales du troisième canton de Bastia qui ont vu, en mars dernier, la victoire du binôme de la majorité municipale Marie-Claire Poggi / Joseph Gandolfi contre le binôme de l’opposition Anne-Marie Piacentini / Joseph Martelli. Les juges n’ont relevé aucune fraude mais ont suivi les conclusions du rapporteur général qui pointent des signatures divergentes dans les bureaux de vote entre le premier et le second tour de scrutin. Les deux élus, qui ont perdu leur siège, ont deux mois pour faire appel devant le Conseil d’Etat.


Le Tribunal administratif de Bastia.
Le Tribunal administratif de Bastia.
C’est la faiblesse de l’écart de voix qui a conduit le rapporteur public à demander et obtenir l’annulation de l’élection départementale du canton de Bastia III. Le binôme de la majorité municipale, élu, en mars dernier, et composé de la Tattiste Marie-Claire Poggi (MCD) et du Siméoniste Joseph Gandolfi (Inseme per Bastia), ne disposait que de seulement 135 voix d’avance sur le binôme de l’opposition formé d’Anne-Marie Piacentini et de Joseph Martelli. Ce dernier a attaqué les élections après avoir « comptabilisé, sur les listes d'émargement des bureaux, 159 différences significatives entre les signatures des premier et second tours sur six bureaux de vote ». Le Tribunal ne relève aucune fraude, mais remarque que ces 159 signatures, supérieures à l’écart de voix, sont susceptibles d'avoir inversé le résultat des élections. Le doute profitant au plaignant, l’élection est invalidée, malgré une jurisprudence contraire en la matière. Le binôme, qui avait été élu, a deux mois pour déposer un recours devant le Conseil d’Etat qui, dans ce cas, mettrait six mois à statuer. On connaîtra sa décision de faire ou non appel dans les prochains jours. Une seule certitude : si l’annulation est confirmée, le binôme Poggi/Gandolfi ne repartira pas ensemble. La rupture étant consommée entre Gilles Simeoni et François Tatti, et le MCD exclu de l’alliance municipale, les deux ex-alliés devraient se retrouver adversaires.
 

Les réactions

Anne-Marie Piacentini et Joseph Martelli
Le Tribunal Administratif de Bastia vient de prononcer l’annulation de l’élection départementale du mois de mars dernier dans le 3ème canton de Bastia.
En effet, les magistrats ont jugé que ce scrutin était frappé d’illégalités avérées. Ils ont donc décidé d’invalider l’élection
Pour ce qui nous concerne, nous nous félicitons de cette décision de justice qui ne fait que confirmer le bien-fondé de notre recours.
La clarté de notre démarche initiale nous permet d’ores et déjà d’annoncer que notre binôme briguera à nouveau les suffrages des électrices et des électeurs bastiais sur ce canton.
Nous serons présents pour défendre nos valeurs humanistes et sociales profondément ancrées dans l’histoire de ce territoire.



Jean Zuccarelli
"Le tribunal administratif a annulé ce matin les élections départementales du canton de Bastia 3. La parole est donc rendue au peuple. Je m'en félicite.

Notons d'abord combien il est cocasse que la première élection organisée par Gilles Simeoni, dénonciateur intransigeant du moindre soupçon d'irrégularités dans les élections bastiaises, se termine de cette façon, ce qui n'était plus arrivé depuis bien longtemps.
 
Sur le fond, j'avais dénoncé l'escroquerie électoraliste constituée en mars dernier par la victoire du binôme tattiste/simeoniste. Cette alliance de façade avait volé en éclats quelques heures à peine après la proclamation des résultats, entraînant l'explosion de la majorité municipale et communautaire. 

Il appartient désormais aux habitants de Lupino et de Saint Joseph de désigner leurs nouveaux représentants au conseil départemental. Je ne doute pas qu'ils sauront faire le choix de la clarté  en se portant sur nos candidats PRG José Martelli et Anne-Marie Piacentini, qui incarnent les valeurs humanistes et sociales chères à notre parti.


Avec les élections territoriales, une autre occasion est également donnée pour nos concitoyens de sanctionner la majorité municipale et sa gestion catastrophique de notre ville."



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85559 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40958 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348