Corse Net Infos - Pure player corse

Le Syvadec et l'Unss de Corse, la main dans la main


Rédigé par le Mercredi 3 Décembre 2014 à 23:31 | Modifié le Jeudi 4 Décembre 2014 - 02:21


Dans le cadre de leurs activités respectives, le Syvadec et l’Unss ont décidé de signer une convention de partenariat, afin de sensibiliser les scolaires au tri et à la prévention des déchets. François Tatti, président du Syvadec, André Giudicelli, directeur du service régional de l’Unss de Corse et Joëlle Moellic, conseillère technique Unss pour l'inspection académique de la Haute-Corse, cont entériné cette convention mercredi au stade de l'Arinella de Bastia. Le président du Syvadec et Joëlle Moellic ont expliqué le sens de ce rapprochement entre les deux structures.


André Giudicelli, directeur du service régional de l’Unss de Corse et Joëlle Moellic, conseillère technique Unss pour l'inspection académique de la Haute-Corse et François Tatti, président du Syvadec
André Giudicelli, directeur du service régional de l’Unss de Corse et Joëlle Moellic, conseillère technique Unss pour l'inspection académique de la Haute-Corse et François Tatti, président du Syvadec
- Que faut-il attendre de cette convention ?
- C'est une convention importante qui va nous permettre, avec l'Unss qui est un partenaire très important, de diffuser l'une des actions prioritaires du Syvadec qui est l'information sur le tri sélectif et sur les gestes éco-citoyens. Avec l'Union nationale du sport scolaire et universitaire, c'est tout le sport scolaire, des collèges et des lycées, qui est concerné. Ainsi,  à travers cette convention l'Unss nous permet d'atteindre un public que nous ne pourrions pas toucher autrement, notamment à l'occasion des grandes manifestations sportives et des rassemblements scolaires. 
Pour le Syvadec c'est une façon de démultiplier nos activités et de faire passer notre message auprès de ce jeune public avec un partenaire qui est également mobilisé sur l'éco-citoyenneté.

- Comment cela va-t-il se concrétiser sur le terrain ?
- L'action concrète passera par de l'information, par l'écriture de dépliants communs, la sensibilisation des jeunes, la création d'éco-zones, l'installation de points de collecte de tri sélectif  où les jeunes pourront  se débarrasser de leurs déchets en triant. Dans le même temps nous ferons de l'information avec un animateur.et l'Unss pourra également faire passer le même message. Le concret ce sera, en fait,tout ce qui à trait au plan pratique et au plan explicatif auprès des jeunes sur le devenir des déchets et sur la manière dont tout cela est géré pour en faire, demain, des éco-citoyens.

- D'une façon plus générale où en est-on de la sensibilisation des populations à la problématique du tri sélectif en Corse ?
- La situation de la Corse a évolué favorablement sur ce plan, notamment au cours des dix dernières années. Nous avons désormais des outils de tri et de gestion et des systèmes d'information sur le tri sélectif. Dire que tout est parfait serait faux. Nous avons beaucoup progressé et nous avons atteint un palier. Désormais nous stagnons un peu  mais nous cherchons à travers des actions comme celle-ci à multiplier nos activités et à faire en sorte d'atteindre des territoires, des publics, des populations que nous ne pouvons pas sensibiliser autrement. C'est une étape qui est stratégique pour l'écologie en Corse et le développement durable. Parce que le premier geste écologique que les citoyens peuvent faire, touche l'eau, l'énergie et les déchets. Chacun peut, dès lors, devenir un éco-citoyen.

Joëlle Moellic, conseillère technique Unss pour l'inspection académique de la Haute-Corse

"Lors de compétitions sportives on va mettre en place un partenariat d'information et de sensibilisation auprès des enfants. Le Syvadec mettra à disposition du matériel pour ce faire, mais aussi des matériaux spécifiques pour habituer les élèves et les enseignants à aller de plus en plus vers cette solution de tri sélectif . L'autre démarche consistera à de prendre soin de l'environnement dans lequel ils évoluent. Ils auront tous les outils pour pratiquer ce tri."
Une opération d'envergure qui touchera les  4 300 licenciés de l'Unss compte en Corse.
"Elle aura, c'est évident, un impact sur les plus jeunes sportifs, avec un retour sur les établissements scolaires par le biais de leurs associations sportives, et pourquoi ne déboucherait-elle pas sur la création d'Agenda 21 dans ces établissements sur ces mêmes thématiques? "
 



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85256 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40786 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345