Corse Net Infos - Pure player corse

Le Sporting mène puis se fait rejoindre sur le fil (2-2)


Rédigé par le Mercredi 1 Mars 2017 à 21:13 | Modifié le Jeudi 2 Mars 2017 - 09:58


Quel match. Le Sporting réduit à 10 qui, à une vingtaine de minutes de la fin, trouve la faille puis qui, dans la foulée, double la mise. Puis Nantes qui revient, qui rate un penalty et qui, in fine, égalise dans le temps additionnel. Furiani est passé par tous les états d'âme ce mercredi soir mais il a sans doute trouvé dans le comportement de son équipe favorite des motifs d'espoir pour la suite de la compétition.


L'ambiance
Après la pluie le vent, parfois, violent : Il était écrit quelque part que SC Bastia-Nantes serait contrarié par les mauvaises conditions atmosphériques. Des rafales violentes, une atmosphère plutôt fraiche, une assistance clairsemée pour ne pas dire faible avec toujours la tribune Petrignani fermée. Les conditions n'étaient pas vraiment idéales pour les deux équipes. Mais d'un côté comme de l'autre on n'en avait cure. Au SC Bastia où Almeida vient tout juste de succéder à Ciccolini il fallait avant tout récolter des points pour tenter de revenir sur le barragiste. Mais vous l'avez sans doute vu, au chaud devant votre écran, les affaires bastiaises se sont plutôt mal engagées.

Le match
Il a démarré de la pire des façons pour le Sporting.
On jouait, en effet, depuis 10 minutes quand Rémi Buquet brandissait le carton rouge à l'encontre Djiku coupable à ses yeux d'une intervention dangereuse sur Thomasson. Rui Almeida était donc contraint d'entrée de jeu de revoir ses batteries. Il rappelait NGando pour le remplacer par Keita. Aussitôt après Mostefa écopait, à son tour, d'un carton jaune, coupable d'une seconde faute sur Thomasson.
C'était à peu près tout pour ce premier quart d'heure au terme duquel le FC Nantes, qui évoluait contre le vent, décochait le premier tir de la partie par Rongier. Nantes s'enhardissait même par l'intermédiaire de Sala qui obligeait le capitaine bastiais Leca à effectuer la première parade de la soirée.
Et les coups durs s'accumulaient pour le Sporting qui en cours de route perdait encore Sadou Diallo sur blessure cette fois.
La partie se poursuivait ainsi jusqu'à la pause avec, avant le coup de sifflet de Rémi Buquet ,un petit accès de fièvre de part et d'autre avec deux corners successifs pour le Sporting et un dernier pour le FC Nantes. 
Mais le tableau d'affichage n'évoluait pas pour autant.
Il fallut attendre finalement la 70e minute pour voir l'issue du match se dessiner.
Face à un adversaire qui avait du mal à tirer profit de sa supériorité numérique, seul, en efffet, les contres rageurs, mais improductifs, de Saint-Maxim entretenaient l'espoir du côté du Sporting.
C'est alors que des tribunes s'élevaient encore "dirigeants démission" que Gaël Danic s'échappait sur le côté puis sollicitait Oniangué devant lui. Le ballon parvenait jusque'à Nangis qui trouvait Danic au second poteau. 
Et c'était le 1 à 0 que l'on n'espérait plus.
Mais ça allait, déjà, mieux; 
Et ce n'était pas fini puisque 4 minutes plus tard c'était au tour de Oniangué d'abuser de la vigilance de Rudi Riou après une frappe de Rose qui avait trouvé le poteau du portier Nantais.
On pensait que l'on resterait là, mais Nantes revenait dans le match par l'intermédiaire de Sala qui trouvait la lucarne de Leca.
Dès lors Furiani se remettait à trembler d'autant que les visiteurs obtenaient de la part de Remi Buquet, qui ne s'est guère fait d'amis à Bastia, un penalty à 6 minutes du coup de sifflet final.
Mais Lima ne tirait pas profit de la situation en tirant au ras du poteau de Leca qui était parti du bon côté.
Nantes allait finalement parvenir à ses fins en égalisant dans le temps additionnel par Carlos qui venait, à bout portant, concrétiser un service d'un certain Guillaume Gillet !


Le Sporting
Réduite rapidement à 10 et privée dans la foulée de Sadio Diallo l'équipe bastaise, déjà handicapée par les absences que l'on sait, pouvait-elle rendre une copie différente que celle présentée ce mercredi soir à Furiani ?
Sans doute pas. D'autant que les conditions même avec le vent dans le dos en première période, n'étaient pas idéales pour parvenir à désarçonner un ensemble Nantais qui, sûr de son collectif, a contrôlé le ballon et le jeu bien plus que le Sporting.
Mais ce n'est pas pour autant que le match a basculé de son côté.
Finalement parce qu'il y a toujours un lion qui demeure sous le maillot "bleu" Danic montait la bonne voie à suivre à ses partenaires.
Oniangué l'imitait bientôt.
A 2 à 0 on pensait que le Sporting pourrait voir venir, mais il n'a pas réussi physiquement à résister au retour d'un adversaire qui a, sans doute, trouvé samedi soir un allié en la personne de Rémi Busquet.


L'adversaire
Le FC Nantes a été ce mercredi soir un peu comme le lièvre de la fable. Il a longtemps pensé que fort de sa supériorité numérique, il parviendrait à se défaire de ce Sporting moralement atteint. Il a certes fat courir son adversaire, a monopolisé le ballon, mais sans jamais être en mesure de véritablement prendre en défaut les partenaires de Leca. A ce jeu il a faillit laisser des plumes dans cette confrontation qu'il avait sans doute l'intention de mieux négocier. Sauf qu'il n'a pas venu venir cette belle réaction bastiaise.


Le bilan
Un bon point repris sur le premier relégable. Ce n'est pas le Pérou pour le Sporting, mais c'est mieux que ce qu'on lui prédisait après la 10e minute de jeu. Il va s'agir à présent de remettre ça face à Saint-Etienne. Mais surtout de faire mieux au plan comptable.

La fiche technique

Stade de Furiani SC Bastia : 2 FC Nantes : 2 (0-0)
Buts pour le SC Bastia : Danic (69e), Oniangué (75e)
Pour le FC Nantes : Sala (78e), Carlos (90+2)
Arbitre : Rudy Buquet
Avertissements : Mostefa (14e), Nagis (86e), Keita (88e) au SC Bastia; Bammou (79e) FC Nantes 
Exclusion : Djiku (10e) au SC Bastia

SC Bastia 
Leca, Djiku, El Kaoutari, Rose, Bengtsson, Mostefa, Diallo puis Nangis (25e) Oniangué, Danic puis Coulibaly (85e), NGando puis Keita (13e), Saint-Maximin

FC Nantes 
Riou, Dubois, Djidji, Diego Carlos, Lima, Rongier puis Kacaniklic (78e), Gillet, LLoki puis Stepinski (78e, Thomasson puis Pardo (61e), Sala, Bammou

 

Rui Almeida : "On méritait les 3 points" (Vidéo Philippe Jammes)





Dans la même rubrique :
< >

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse




Derniers tweets
Corse Net Infos : ACA-GFCA : Histoire d’une rivalité https://t.co/X59faIgXFi https://t.co/2Y2AcnUX8a
Lundi 23 Octobre - 00:54
Corse Net Infos : Les premiers plants d'oliviers nustrali plantés par les enfants de l'Accueil de Loisirs de Nebbiu-Conca d'Oru https://t.co/3qLL4LHZwu
Dimanche 22 Octobre - 23:40
Corse Net Infos : Luna park Ajaccio: venez découvrir le Roller Bowl https://t.co/IVi0XWnbM0 https://t.co/rRy3Ur983q
Dimanche 22 Octobre - 23:30
Corse Net Infos : Le feu de Balagne toujours très actif sur le secteur de Novella https://t.co/T5Za3fSsHS https://t.co/EaI0TGxG6X
Dimanche 22 Octobre - 23:25


Newsletter






Galerie
Légionnaire
Légionnaire
Feu Balagne
Feu Balagne
Arcodeca-Lycée Jean Nicoli
Arcodeca-Lycée Jean Nicoli
Fête de la Science à Lisula
Fête de la Science à Lisula
CRAB XV
CRAB XV
Corsican Circuit
Corsican Circuit
Lumio
Lumio
Lumio
Lumio