Corse Net Infos - Pure player corse

Le Sdis de Haute-Corse déploie ses nouveaux moyens


Rédigé par le Jeudi 4 Juillet 2013 à 19:01 | Modifié le Vendredi 5 Juillet 2013 - 02:02


Les pompiers du Sdis de Haute-Corse se sont réunis jeudi matin à l'Igesa de la Marana à l'occasion du lancement de la campagne "feux de forêt 2013". Un lancement auquel a participé Alain Rousseau préfet de Haute-Corse, qui, arrivé sur la plage de La Marana à bord de l'"Hagglündz" ie nouveau véhicule chenillé du Sdis, a participé à la cérémonie de remise de galons aux nouveaux sergents et adjudants avant de prendre connaissance des autres moyens déployés par le service départemental d'incendie et de secours.


Le Sdis de Haute-Corse déploie ses nouveaux moyens
Auparavant le préfet, qui s'était déplacé de la plage de l'Arinella à celle de la Marana à bord du véhicule chenillé, en compagnie de son directeur de cabinet Jérôme Guerreau, de Pierre Guidoni, président du Sdis, Ange-Pierre Vivoni, vice-président et du colonel Charles Baldassari, directeur, s'était intéressé à un execice effectué sur la plage par les sauveteurs du pôle nautique du Sdis.
Après quoi et au-delà des allocutions de circonstance de Ange-Pierre Vivoni, Pierre Guidoni et du préfet, prononcées face aux sergents et adjudants volontaires et professionels qui allaient recevoir leurs nouveaux galons, le président et le directeur du Sdis ont présenté les nouveaux véhicules du poste de commandement de site du service départemental déployé lors de l'arrivée de la troisième étape du tour de Corse à Calvi.
Des structures qui génèrent des nouvelles fonctionnalités et des capacités de communication élargies à partir notamment d'une remorque satellite et un espace de communication et de transmission.
Avec le "Hagglündz", équipé notamment d'un système rail-route permettant l'évolution du véhicule sur des voies ferrées, d'un plateau de transport en alliage d'aluminim permettant de conserver la capacité amphobie et d'un système vidéo d'imagerie thermique, le Sdis étoffe donc de façon significative son parc automobile. 

Alain Rousseau :" Les moyens les plus appropriés"
Est-ce à dire que la Haute-Corse est parée pour faire face à l"incendie ,
Réponse de Alain Rousseau, préfet de Haute-Corse.
"En matière de sécurité rien n'est jamais sûr. On se donne les moyens les plus appropriés en fonction des technologies disponibles, pour mieux lutter contre les feux . Il a été prouvé au cours des années précédentes une vraie amélioration dans le traitement et l'antcipation des feux. Il n'y a pas eu de catastrophe de grande ampleur mais on ne peut  pas ,
déclarer, ce serait péremptoire, que l'on est à l'abri du risque, mais on essaye de le réduire au maximum
."

Pierre Gudoni : "Un investissement indispensable"
Mais cet investissement était-il vraiment indispensable?
Pour le président du Sdis de Haute-Corse c'est incontestable.
"Je pense que oui. Nous avons pris le risque avec le directeur et les élus du Sdis de passer commande cet outil pour être perfomants sur le plan de la technologie face à l'incendie et pour équiper la Corse d'un moyen de secours très important. Ainsi après avoir fait la démonstration de son efficacité sur le Tour de France ainsi qu'aujourd'hui à l'Igesa, je pense que les collectivités ne vont pas faire machine arrière pour nous donner un coup de main financier. D'autant que l'outil n'est pas seulement pour la Haute-Corse. Toute la Corse pourrait en profiter en cas de crise grave."
Coût de cet investissement : un peu plus de 700 000€ hors taxes.
"Mais avec le véhicule chenillé, financé par la collectivité territoriale, qui pourra se déplacer sur l'ensemble de la région pour l'incendie et qui  aura l'avantage de pouvoir rouler indiferemment sur la route, par le rail et sur tout terrain, je pense que nous sommes à la pointe de la technologie pour affronter les feux de fôret"ajoute Pierre Guidoni.

Les moyens

Nouveaux équipements
Un module PC de site pouvant servir de PCO (Poste de commandement)
Une remorque satellite
3 PC de colonne
1 Véhicule chenillé
4 CCFM
7CGGC avec camion

Les moyens de surveillance (2 MAS)
Les modules adaptés de surveillance
Les moyens associatifs (Adal 2b)
Les patrouilles de l'administration (7 ONF)
Les anciens sapeurs-pompiers et les jeunes sapeur-pompiers.
Les patrouilles équestres Sdis-Conservatoire du Littoral
Les vigies communales
123 hommes au total

Moyens de surveillance et de 1er intervention
24 patrouilles de forestiers-sapeurs
Les moyens des réserves communales de sécurité civile et des comités communaux de feux de forêt
Les moyens du CPI Fium'orbu

Les moyens du Sdis
20 centres de secours répartis sur le territoire disposant de 50 engins de lutte
1 colonne territoriale articulée sur les 2 départementaux
2 hélicoptères bombardiers d'eau (105 heures depotentiel au minimum)
1 avion bomardier d'eau léger affrêté par le conseil général
1 groupe commando feux de forêt départemental
1 avion  d'aérosurveillance

Les moyens terrestres nationaux
3 sections de l'UIISC départementalisées
1 section militaire intégrée et disponibles 2 sections d'intervention feux de forêt dont une avec capacité de retardant, 1 section militaire intégrée.

Moyens de lutte nationaux aériens
2 Canadair basés à Ajaccio
2 Tracker basés à Poretta
2 hélicoptères de la sécurité civile basés à Bastia et à Ajaccio
Expérimentation de deux Air Tractor

Les moyens d'appui
3 bulldozer avec 1 porte-char des forestiers-sapeurs du conseil général de Haute-Corse susceptibles d'être utilisés pour la création de pistes permettant l'accès des lisières aux véhicules de lutte.
Total : 450 hommes





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 15:13 Bastia : C’est parti pour le Téléthon

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85053 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40720 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344