Corse Net Infos - Pure player corse

Le STC de la communauté d'agglomération de Bastia fait entendre sa voix !


Rédigé par le Mercredi 9 Avril 2014 à 14:27 | Modifié le Mercredi 9 Avril 2014 - 15:48


A la veille de l'élection d'un nouveau conseil communautaire, la section STC de la communauté d'agglomération de Bastia a décidé de faire entendre sa voix. Une prise de position relayée, mardi matin, devant le centre technique municipal de Bastia par Frédéric Bagnaninchi, délégué syndical STC à la CAB et Georges Caillier, du centre de gestion, et développée par Jean Brignole, secrétaire national du STC.


Le STC de la communauté d'agglomération de Bastia fait entendre sa voix !
- Le sens de cette prise de position à la veille de l'installation du nouveau conseil communautaire ?
- Nous voulons dire que nous avons vécu pendant 46 ans un modèle de gestion clientéliste. Aujourd'hui nous espérons fortement en l'avenir. Nous croyons que les choses vont changer. Et en tant qu'organisation syndicale, car nous sommes la seule force de proposition syndicale au niveau de la CAB, nous avons le devoir de dire : "Il y a beaucoup de choses à faire. Il faut les faire assez rapidement. Nous ne voulons faire de procès d'intention à personne. Nous n'avons connu qu'une manière de gérer avec le District et la CAB. Nous contribuerons à faire en sorte que, demain, les choses soient différentes pour l'ensemble des personnels."

- Vous faites des reproches à l'équipe sortante : De quels ordres sont-ils ?
- Au lieu d'expédier les affaires courantes il y aurait eu après le second tour des municipales un certain nombre de prises de décisions: on ne sait pas s'il s'agit de promotions ou de mutations, mais quoi qu'il en soit, même si nous n'en avons pas la certitude absolue, ce n'est pas, à notre sens, une manière de gérer. C'est la raison pour laquelle nous demanderons dès son élection une rencontre avec le nouveau président pour définir avec lui et son équipe le dialogue social, parce qu'aujourd'hui il y en a besoin. Nous ne nous inscrivons pas dans un accompagnement politique. Mais dans une démarche syndicale consistant à dire : " Nous en avons assez de la gestion connue jusqu'à présent. Nous voulons autre chose". Nous pèserons, dès lors, de toute la force de notre poids syndical pour que les choses changent à la fois pour l'intérêt des agents mais aussi pour l'intérêt collectif de tous les usagers des services de la CAB.

- Quels devraient être les priorités du futur président de la CAB pour le personnel?
- Il y a beaucoup de gens qui ont été exclus des promotions et dont la situation n'a jamais été régularisée. Si on fait un audit il devrait prendre également en compte tout cela car, ces personnes ont besoin d'avoir une reconnaissance, non pas pour établir des passe-droits, mais simplement pour dire : "nous les avons oubliés, comment fait-on pour pouvoir régulariser leurs situations?"

- Est-ce que vous avez l'espoir d'être entendu ?
- Oui et heureusement. Aujourd'hui on ne fait pas une communication de ce niveau là à la veille de l'élection des nouvelles instances pour faire une communication. Et si on ne fait, je le répète, de procès à personne, nous voulons simplement dire que nous savons ce que nous avons vécu pendant des années . Nous ne voulons plus revivre cela. 

- Demain le nouveau président sera, sans doute, issu de l'ancienne majorité : cela ne vous inquiète pas ?
- Ce qui été fait avant est une chose . Ce qui se fera à partir de demain sera autre chose. Le STC occupera toute la place qui est la sienne et deviendra incontournable dans la gestion future des agents de la CAB





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 21:16 Bastia : Revaloriser la filière coutelière corse

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85434 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40891 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346