Corse Net Infos - Pure player corse

Le STC-Educazione et les ateliers de pratiques artistiques


Rédigé par le Mercredi 19 Mars 2014 à 23:51 | Modifié le Mercredi 19 Mars 2014 - 23:57


Le STC Educazione tient à réagir, dans un communiqué, au "non financement possible des ateliers de pratiques artistiques cette année dans les écoles."


Le STC-Educazione et les ateliers de pratiques artistiques

Ces ateliers se font depuis plusieurs années et ont pour vocation de soutenir des projets d’écoles en lien avec l’enseignement de la Langue et Culture Corse. Ainsi, ils permettent à des intervenants corsophones qualifiés dans leur domaine (musique, théâtre, arts plastiques…) d’intervenir dans les classes en appui du travail effectué par les enseignants. Ces derniers décident en début d’année scolaire et en cohérence avec leur projet LCC et leur projet d’école de faire appel ou non à un certain nombre d’intervenants. Ceux-ci peuvent intervenir tout au long de l’année ou venir renforcer à un moment spécifique un travail effectué par les équipes enseignantes.

Ces ateliers sont financés par la collectivité territoriale de Corse dans le cadre de ses missions concernant la langue corse. Généralement les demandes émanant des écoles sont validées au mois de janvier par l’exécutif  de l’assemblée de Corse. Or, cette année, aucune réponse n’est apportée pour l’instant. Tout d’abord, cela pose un problème car les enseignants sont dans l’incertitude et ne savent toujours pas s’ils doivent modifier leur projet en profondeur. D’ailleurs, si la réponse devait être négative, cela conduirait à l’annulation de nombreux spectacles de création au sein de nombreuses écoles. Sachant que ces spectacles sont l’aboutissement de projets pédagogiques annuels souvent pluridisciplinaires, on peut comprendre l’inquiétude du monde enseignant et on peut craindre un effet démobilisateur l’an prochain. 

De plus, ce serait un très mauvais signal envoyé au niveau des efforts faits pour la langue corse alors qu’un consensus politique fort s’est dégagé dernièrement pour un statut de cooficialité. 

Le maintien des aides existantes efficientes, qui doivent concerner cette année plusieurs milliers d’élèves, nous semble être une condition nécessaire pour envisager l’avenir avec un minimum de sérénité !





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85540 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40957 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348