Corse Net Infos - Pure player corse

Le " SOS logement social à Bastia" des élus communistes


Rédigé par le Jeudi 5 Mars 2015 à 23:45 | Modifié le Vendredi 6 Mars 2015 - 00:15


Toussainte Devoti et Francis Riolacci élus communistes à la municipalité de Bastia dans un communiqué intitulé " Sos logement social à Bastia" donnent leur point de vue sur le problème.


Le " SOS logement social à Bastia" des élus communistes

Une des missions premières des communes est de permettre à leurs habitants de se loger dans de bonnes conditions. A Bastia, ce doit être une priorité absolue en raison du faible niveau de ressources de la majorité de la population dont 80% est éligible au logement social. La précédente majorité de gauche en avait fait un marqueur de son action. Mais, avec la politique d'austérité du gouvernement Hollande/Valls et avec un patronat local qui tire les salaires vers le bas, le chômage et la précarité conduisent des milliers d'habitants à faire de lourds sacrifices pour se loger, tandis que des centaines d’autres cherchent désespérément un toit.

Aujourd'hui, à l'exception de la livraison prochaine de 50 logements neufs à Lupino, il n'y a plus de programme en cours ni prévu de constructions nouvelles. Alors qu'à Bastia plus de 1000 demandes sont enregistrées dans les organismes HLM (Office HLM, Erilia, Logirem), cette situation est dramatique. Et ce n'est pas dans le secteur privé que ces demandes seront satisfaites. En effet, la loi ALUR, dite loi "Duflot" a classé Bastia et son agglomération en "Zone tendue", c'est à dire une zone où l'offre de logements est inférieure à la demande et où, mécaniquement, les loyers du privé augmentent régulièrement.

Les élus communistes ont dénoncé l'absence de priorité accordée au logement social locatif neuf dans les "grandes orientations par domaine d'action "évoquées lors du conseil municipal du 25 février dernier. Au cours du conseil de la CAB du 24 février, ils ont demandé une réunion d'urgence avec l'Office et les sociétés HLM, les syndicats, les associations de locataires, les associations humanitaires, l’État, le Conseil général pour agir rapidement.

Si cette proposition a été retenue et qu'une première réunion institutionnelle vient d'avoir lieu, il ne faudrait pas qu'elle reste un effet d'annonce dans le contexte de campagne électorale. Aucune proposition de construction à cours terme n'a été retenue. Sans attendre l'élaboration du Plan Local de l'Habitat 2017/2020, il faut lancer un plan d'urgence pour le logement social. Par ailleurs, il est impératif de reconstruire le même nombre de logements que ceux détruits (220) par l'opération de renouvellement urbain de la Cité Aurore.

Les élus communistes sont disponibles pour agir en faveur des besoins des familles populaires, même dans l'opposition. Leurs interventions à la ville et à la CAB ont contraint la majorité municipale à bouger. Mais il faut aboutir à des décisions rapidement. Ils agiront pour rassembler les Bastiaises et les Bastiais et agir à leurs côtés pour faire prendre en compte leurs besoins sociaux, comme le droit au logement.





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 21:26 Et si on mangeait du grillon pour ce réveillon?

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85352 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40815 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346