Corse Net Infos - Pure player corse

Le Pays Ajaccien candidat au programme Leader (2014/2020) : L’urbain et le rural en synergie totale


le Jeudi 23 Juillet 2015 à 22:02 | Modifié le Vendredi 24 Juillet 2015 - 10:14


La Corse a des projets structurants à mettre en place. Raison pur laquelle elle mobilise des financements européens qui vont lui permettre d’avancer en zone rurale et périurbaine, cela à travers le programme LEADER (Liaison Entre Action de Développement de l’Economie Rurale). Jeudi, au siège de la CAPA et en présence du président Jean-Jacques Ferrara, la candidature a été officialisée


Le Pays Ajaccien candidat au programme Leader (2014/2020) : L’urbain et le rural en synergie totale
Il y avait là les représentants des territoires, à savoir le Pays Ajaccien et ses dix communes (Villanova, Tavaco, Valle di Mezzana, Cuttoli, Peri, Appietto, Ajaccio, Alata, Afa et Sarrola-Carcopino, la vallée du Prunelli et ses 8 communes (Tolla, Cauro, Eccica-Suarella, Ocana, Bastelica, Bastelicaccia), la Haute-vallée de la Gravona avec Bocognano, Carbuccia, Tavera, Ucciani et Vero.
Le président de la CAPA a salué tout ce beau monde et remercié le travail des élus pour préparer cette candidature européenne : « Il est important de créer un lien entre l’urbain et le rural, cela a été de fort belle façon. Les territoires mis en concurrence, c’est fini et bien fini. Ils sont désormais complémentaires, le travail se fait aujourd’hui en parfaite synergie. C’est une excellente chose. La construction du partenariat s’est faite dans les meilleures conditions. »
 
Comment ça marche ?
Le territoire du projet Leader couvre le périmètre de la CAPA et des communautés des communes des la Haute-Vallée de la Gravona et de la Vallée du Prunelli. Il correspond aux communes du bassin de vie d’Ajaccio, soit 21 communes, plus de 90 000 habitants dont 24 000 pour sa partie rurale. Ce territoire est cohérent du point de vue historique, géographique et socio-économique. On distingue quatre paliers d’organisation sur cet espace : le pôle urbain d’Ajaccio la ville, le littoral et sa périphérie immédiate), les alentours périurbains (plaine de Sarrola-Carcopino, Cuttoli-Corticchiato, Peri et Bastelicaccia), le piémont (les villages accrochés aux contreforts des vallées à partir de 450 m d’altitude) et la montagne.
Les territoires élaborent une stratégie et un programme d’actions. Ils sont ensuite sélectionnés par un appel à projets régional. Les territoires retenus, organisés en Groupes d’Action Locale (GAL) se voient allouer une enveloppe financière destinée à mettre en œuvre le programme d’actions. Un comité de programmation composé d’acteurs publics et privés locaux assure ensuite la sélection des projets s’inscrivants dans ce programme.
Il faut savoir qu’en Corse, la CTC est autorité de gestion pour un tel programme qui relève comme chacun sait du Programme de Développement Rural de la Corse. Elle a lancé un appel à candidature afin de sélectionner les territoires qui présenteront les stratégies les plus cohérentes au regard des besoins locaux.
La démarche s’articule autour de trois piliers essentiels :
 
  1. Une stratégie qui doit s’attacher principalement à déterminer ce qui doit changer pour créer les conditions d’un développement fondé sur les besoins et la participation de la population locale.
  2. Un partenariat local solide et fédérateur des différents acteurs du territoire.
  3. Un territoire homogène et cohérent dans ses différents niveaux d’organisation géographique.
 
Pour Jean Biancucci, maire de Cutuli et Curtichjatu, « le programme Leader et le projet qui va avec est un grand pas en avant dans la nécessité. C’est un travail en commun qui permet de concevoir le développement rural, urbain et péri urbain. On travaille dans la transversalité et c’est une expérience enrichissante. La Corse a besoin de ce programme qui doit être associé au développement de nos territoires. En quelque sorte, c’est une expérience qui va nous mener vers une préfiguration du devenir de notre territoire. En fait, c’est tout simplement la mise en commun de nos difficultés pour trouver les meilleures solutions. »
 
Antoine Ottavy, Maire de Bastelicaccia n’a pas caché que ce partenariat était « un socle. C’est l’élaboration d’une stratégie qui gagne. Nous sommes réunis pour travailler en synergie et mettre en valeur nos territoires… »
 
Achille Martinetti, maire de Bocognano,  « Nous nous sommes mis en mouvement très vite, sans doute grâce à notre expérience pour mobiliser  et aller sur le terrain. La méthode employée doit garantir le succès de l’opération…C’est aller vars une meilleure cohérence du territoire. »
 
Autre intervention importante, celle de M.Thierry Casanova, du bureau d’étude qui accompagne les élus : « La volonté politique existe, elle ne fait pas défaut,  et c’est déjà beaucoup car il faut regarder les enjeux dans un angle différent. L’enjeu c’est l’urbain, le péri urbain et le rural. Des changements de situation se produiront en 15 ans de travail. C’est la première fois que l’on sait appréhender la notion de novation. »
 
Après avoir été validés par les acteurs locaux, la stratégie du territoire Leader et le programmes d’actions, qui constituent l’armature du dossier de candidature, ils seront soumis à validation par les instances respectives des trois intercommunalités partenaires. Le dépôt de candidature auprès des services de la CTC est fixé au 31 juillet prochain. Tous les dossiers seront examinés par un comité de sélection composé d’experts régionaux et nationaux. L’annonce des territoires sélectionnés interviendra avant la fin de la présente année.
J. F.




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:57 Appietu a fêté la Sant’Andria

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85472 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40913 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 347