Corse Net Infos - Pure player corse

Le Kitesurfeur disparu en mer était rentré chez lui


Rédigé par le Jeudi 1 Mai 2014 à 23:33 | Modifié le Vendredi 2 Mai 2014 - 00:49


Ça s'est passé dans l'Hérault mais cela aurait pu se produire chez nous. Mercredi à 20h23, plusieurs témoins signalent au CODIS 34 (Centre opérationnel départemental d’incendie et de secours) ainsi qu’à la Gendarmerie de Montpelier avoir observé un Kitesurfeur en difficulté à 400 mètres de la plage de Villeneuve les Maguelonne dans le département de l’Hérault.


(Archives CNI)
(Archives CNI)
L’alerte est aussitôt retransmise au CROSS (centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage) Méditerranée. Le CROSS mobilise une embarcation semi-rigide des Sapeurs-pompiers, la vedette des bénévoles de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) de Palavas et coordonne des patrouilles terrestres avec la Gendarmerie. 
L’hélicoptère Dragon 34 de la Sécurité civile est également mobilisé avec ses plongeurs pour des recherches aériennes.
Dans la soirée, les sauveteurs bénévoles de la SNSM récupèrent une voile et sa barre de traction durant leurs investigations. La vedette de la station SNSM de la Grande Motte ainsi que la vedette côtière « Hérault » de la Gendarmerie maritime viennent renforcer le dispositif d’intervention nautique. 

Le dispositif maintenu toute la nuit
A minuit, l’hélicoptère Dauphin de service public de la Marine nationale relève l’hélicoptère de la Sécurité civile sur zone. Le CROSS maintient toute la nuit un dispositif de recherche nautique. 
A 6h45 jeudi matin, un avion Falcon 50 de la Marine nationale assure la relève de l’ensemble du dispositif de recherche et de sauvetage sur la zone.
A 9h30, les opérations de recherche côtière, nautique et aérienne coordonnées par le CROSS MED n’ont pas permis de retrouver le Kitesurfeur signalé en difficulté. Faute d’élément nouveau et d’inquiétude signalée, les opérations de recherches et de sauvetage sont arrêtées. 
 
Le Kitesurfeur a pu rejoindre la côte par ses propres moyens
A 10h30, dans le cadre de ses investigations, le CROSS apprend que le Kitesurfeur a pu rejoindre la côte par ses propres moyens avant de signaler sa situation sur le répondeur du téléphone mobile et la messagerie de la capitainerie la plus proche mais fermée. 
La préfecture maritime rappelle la nécessité de transmettre systématiquement ce type d'information vers la permanence d'une Gendarmerie, d'un centre opérationnel d'incendie et de secours ou du CROSS MED. 
Cette information pourra ainsi être traitée plus efficacement sur le plan opérationnel pour éviter le cas échéant la mobilisation de moyens publics coûteux et la prise de risques inutiles par les sauveteurs.




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 11:42 Cauro : Une habitation détruite par un incendie

Mercredi 7 Décembre 2016 - 21:58 Ajaccio : Un poids-lourd se couche dans un rond-point

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Faits divers
Marilyne SANTI | 14/10/2016 | 41504 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Faits divers
Charles Monti | 14/08/2016 | 37504 vues
00000  (0 vote) | 38 Commentaires
Faits divers
Charles Monti | 17/08/2016 | 33699 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 37