Corse Net Infos - Pure player corse

Le Cullitivu Prubià Porto Vivu "ne laissera pas mourir la ligne sur la Sardaigne"


Rédigé par le Jeudi 19 Février 2015 à 22:35 | Modifié le Vendredi 20 Février 2015 - 00:27


Le Cullitivu Prubià Porto Vivu s’inquiète, une fois de plus, de voir le port de commerce de Propriano subir une nouvelle attaque avec l’arrêt de la ligne sur la Sardaigne sur laquelle le fret était important et régulier (50% du volume de fret). Le tout dans l’indifférence générale rajoute-t-il en montrant du doigt tout à la fois CTC, chambre de commerce, mairie de Propriano, conseil général…) La crainte du collectif est de voir, un jour, se fermer celle de Marseille.


Le Cullitivu Prubià Porto Vivu "ne laissera pas mourir la ligne sur la Sardaigne"
"Le port est globalement délaissé, voire abandonné alors que 6 millions d’euros ont été investis en 10 ans. Il est aujourd’hui nécessaire d’ouvrir le débat de fond sur son devenir, car au-delà c’est bien toute l’économie de la micro région qui est menacée."
Des incidences qui seront désastreuses pour de nombreuse entreprises locales, jusqu’à mettre en danger leur existence, alors que l’ouverture et les échanges entre tous les pays et les régions de méditerranée sont de plus en plus nombreux. "A croire que la communauté  européenne a cessé d’exister entre Propriano et Porto Torres ?" dénonce u culletivu Prubià Porto Vivu.
Si le port de Propriano venait à fermer le collectif assure que "100 à 150 emplois viendraient à disparaître et que les routes corses seraient obstruées par les semi-remorques. De plus le bassin de Propriano est indispensable au port d’Ajaccio sachant le port de Saint Joseph à Ajaccio et celui de la Carbonite à Bastia ne sont pas près de voir le jour."

Une réaction collective

Impossible pour le collectif de rester impassible devant la situation et d'êtret "les otages des compagnies maritimes et des lobbies financiers. Le port de Propriano est un atout pour l’économie locale, il doit donc vivre et tout doit être fait pour qu’il devienne un réel moteur de développement."
Prubià Porto Vivu demande donc la reprise  des lignes, mais aussi l’ouverture d’un vrai débat de fond qui permettrait d’étudier les différentes actions à mener.
Un prochain rendez-vous est, d’ores et déjà, arrêté pour une grande réunion publique,  le 6 mars à 18 heures au restaurant A Machia route de Sainte Lucie de Tallano. Maires, hommes politiques, population, professionnels, la collectivité et Paul Bartoli sont cordialement invités à venir débattre.
La ligne devrait être supprimée définitivement le premier avril, pour le collectif il faut la continuer et étudier des solutions. Du coté Sarde la bataille est engagée aux cotés  des Corses.
 




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Novembre 2016 - 16:12 Attentat de Sotta : Toujours des condamnations

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85210 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40767 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345