Corse Net Infos - Pure player corse

Laurent Wauquiez : « Le gouvernement abandonne la Corse »


Rédigé par le Vendredi 3 Juillet 2015 à 23:34 | Modifié le Mardi 16 Février 2016 - 15:24


Le secrétaire général des Républicains était en visite à Ajaccio ce vendredi. Passé par l’hémicycle de l’Assemblée de Corse, où il a présidé la réunion de l’Association Nationale des Elus de Montagne, il a ensuite rallié le 17 cours Napoléon, où le parti a profité de sa présence pour inaugurer sa permanence ajaccienne. L’occasion pour lui de tacler le gouvernement sur sa gestion du dossier corse, mais aussi de revenir sur le climat local au sein du parti


Laurent Wauquiez : « Le gouvernement abandonne la Corse »
« La Corse est un territoire que j’aime, et que je connais bien. J’y ai vécu et travaillé ». Laurent Wauquiez a affiché haut et fort la couleur ce vendredi à Ajaccio.
Le secrétaire général des Républicains, venu présider la réunion de l’Association Nationale des Elus de Montagne (ANEM),  a profité de sa visite dans la cité impériale pour assister à l’inauguration de la permanence ajaccienne du parti, 17 cours Napoléon.
 
Et c’est à cette occasion qu’il a tenu à réaffirmer son attachement à l’île, tout en fustigeant la gestion du dossier corse par le gouvernement en place : « Ce que je vois, c’est que le gouvernement a abandonné la Corse. Quelles sont les mesures qu’il a pris depuis trois ans pour la Corse ? Quel intérêt y a-t-il en ce moment pour la Corse dans le gouvernement de Manuel Valls ? Rien du tout ! », a-t-il ainsi déploré, avant d’ajouter : « Il n’y a plus du tout la même attention que nous on avait à l’époque. Quand j’étais ministre, on avait fait un conseil des ministres ici à Ajaccio. Ce que je veux dénoncer aujourd’hui, c’est que le gouvernement abandonne la Corse et ne s’en occupe plus. Dans notre famille politique il y a un lien très spécifique avec la Corse et un attachement très personnel »
 
Rossi ou Rocca Serra ? Le rassemblement avant tout
Alors que deux camps semblent s’esquisser dans la branche locale des Républicains, et que certains susurrent que Camille de Rocca Serra et José Rossi pourraient mener des listes séparées aux élections territoriales de décembre prochain, l’ancien ministre, lui, entend prôner l’unité comme mot d’ordre : « Je suis du côté du rassemblement. J’ai bon espoir qu’on arrive à les faire travailler ensemble, en tout cas c’est aussi pour œuvrer pour l’unité que je suis là », lance-t-il, « On a besoin que notre famille politique soit unie pour combattre tout ce qui se passe en ce moment au niveau du gouvernement. Notre famille politique doit faire entendre fortement sa voix et être clairement le message de l’opposition ».
 
Une unité qui semble donc indispensable aussi bien au niveau local que national pour le secrétaire général des Républicains. Au point que si le rassemblement semble encore loin sur l’île, Laurent Wauquiez, lui, affiche un visage serein : « Laissez moi faire et vous verrez qu’on va trouver le bon chemin. Je connais un peu l’île, je connais les tempéraments. En Corse on a la chance d’avoir des élus qui ont du tempérament et de l’énergie, maintenant ce qu’il faut c’est trouver une manière de les aider à tous travailler ensemble, et je suis sûr qu’on va trouver ».
 
Manon PERELLI
 



L'actualité | Politique | Football | Sports | Culture | PAROLES | I santi | L'anniversari | Diaspora | iPhone | Avis de décès


Les plus récentes