Corse Net Infos - Pure player corse

Laurent Marcangeli: " Je suis un homme libre !"


Rédigé par Vanina Bruna le Vendredi 24 Janvier 2014 à 10:30 | Modifié le Samedi 25 Janvier 2014 - 00:17


Laurent Marcangeli a organisé son premier meeting jeudi au Palais des Congrès. Il y a présenté ses 48 colistiers ainsi qu'une partie de son programme.


Les colistiers

Laurent Marcangeli: " Je suis un homme libre !"
Apres avoir diffusé un film "Municipalement Votre", sur la musique d'"amicalement votre", le directeur de campagne de Laurent Marcangeli, Antoine Maestrani, a chauffé une salle bondée pour présenter les 48 colistiers du jeune député. La salle comptait 500 places assises, toutes prises, beaucoup de personnes étaient debout et d'autres n ont même pas pu entrer dans la salle. 
Ainsi la foule venue soutenir Laurent Marcangeli a accueilli Nathalie Ruggieri, Stephane Sbraggia, Marie Ange Santoni Brunelli, Pierre Cau, Rose Marie Ottavy, Pierre Pugliesi, Nicole Ottavy, Stéphane Vanucci, Annie Costa Nivaggioli, Yohan Habani, Marie Ange Biancamaria, Jean Jacques Ferrara, Caroline Cortichiato, Charly Voglimacci, Simone Guerrini, J.P Alesi, Philippe Kervela, Marie Zuccarelli, Christian Balzano, Annie Sichi, Tony Paolini, Isabelle Felicciaggi, José Caneggiani, Isabelle Jeanne, Christian Bracci, Michel Gomilla, Isabelle Fauchi, Christophe Mondoloni, Aurelia Massei, Guy Castellana, Emmanuelle Villanova, Jean Francois Lucciani, Anthony Charrere, Sebastien Delliperi, Dominique Carlotti, Marie Ponzevera, Christophe Ferri-Pisani,
Les parra
ins de la liste étaient Liliane Massoni et Jojo Forcioli, présents pour accueillir cette équipe réunissant, des conseillers généraux, des anciens conseillers municipaux, médecins, chefs d'entreprise, ancien directeur de banque, infirmier, mais aussi des personnalités d'ouverture, des artistes ou des jeunes qui vivent avec cette campagne leur première aventure politique.
Laurent Marcangeli arrive le dernier, accueilli par un tonnerre d'applaudissement. Après avoir remercié Camille de Rocca Serra, José Rossi, il a excusé Jean-Jacques Panunzi et Jean-Martin Mondoloni, absents pour des raisons personnelles. Il a également remercié Marcel Franscici, Jean-Marce Cresp, l'UDI et son équipe, le Comité Central Bonapartiste, Joselyne Fazi et Valérie Bozzi, tous présents pour l'occasion. 

Remettre les pendules à l'heure

Marcangeli
  • Marcangeli
  • Marcangeli
  • Marcangeli
  • Marcangeli
  • Marcangeli
Laurent Marcangeli est entré dans le vif du sujet, et s'est attaqué en premier lieu à ses détracteurs, ceux dont "les analyses sont à la politique ce que Dominique Strauss-Khan est au respect des femmes". Selon lui, faute de pouvoir l'affronter sur les bilans, l'opposition travaillerait a saper son image, le qualifiant de non avenant, "même méchant, je ne saluerais pas mes électeurs"....
A cela le jeune candidat aux municipales rétorque qu'il est un homme pudique, souvent pensif, qui respecte les autres et met de la distance pour se protéger. "Je pense que les ajacciens préfèrent une bienveillance distante plutôt qu'une sympathie hypocrite" ajoutera-t-il. Aux accusations de licenciements a venir si il venait à prendre le pouvoir, il répondra que "les pressions sur le personnel, les mise au placard, les humiliations, ce sont eux qui les pratiquent!".
"Il est trop jeune, disent-ils, certainement parce qu'ils sont à court d'argument. Je n'ai pas besoin d'arguments pour parler de ce qu'ils ont fait de la ville, le bilan suffit". 
Laurent Marcangeli est prêt, il assure son auditoire de son talent, son énergie et sa foi, plus forte que jamais. Quand aux échos sur l'échec du rassemblement de la droite il souligne la présence de l'UDI, du Comité Central Bonapartiste, des conseillers municipaux, des conseillers généraux, un rassemblement dans l'unité et la cohésion selon lui. 
Quand au fait qu'il soit un pantin dans les mains de personnes sombres et malintentionnées, Laurent Marcangeli s'exclamera : "Je suis un homme libre! Seul le peuple doit être souverain! Ce ne sont pas seulement des hommes et des femmes que nous affrontons, ce sont toutes ces fausses informations qui sont colportées par des personnes qui fêtent une victoire imaginaire en occultant de vrais échecs. Le dénigrement, la calomnie et le mensonge, sont les armes d'un système qui vise à prendre la Corse entière. Nous ne laisserons pas prendre la Corse par des adversaires condescendants, manipulateurs, colériques, qui défendent la pensée unique, entraînant la résignation, le renoncement, le fatalisme. Ils vont jusqu'à distribuer des concessions au cimetière quelques mois avant les élections à des personnes qui attendent depuis des années ! Ils embauchent des contrats en promettant une titularisation à ceux qui voteront bien!"
Le jeune député ne mâche pas ses mots pour attaquer… Le matraquage fiscal, les embouteillages, les cheminées du Vazzio, les inondations, le tourisme, tout y passe pour "descendre" l'adversaire... Il salue tout ceux qui l'ont rejoint sur cette liste dont il est fier et dont il soulignera la richesse et la diversité.

Développer les idées

Marcangeli
  • Marcangeli
  • Marcangeli
  • Marcangeli
  • Marcangeli
Le programme portera les valeurs du rassemblement, par une coordination étroite, une communication commune. Laurent Marcangeli développe les lignes directrices de sa campagne avec, notamment, la création d'un Conseil de développement social, qui serait une instance de contrôle, - avec analyse des situations par des experts, pour des prises de décisions éclairées - un conseil de la jeunesse, la création de poste d'adjoint délégué au quartier, avec pour objectif redonner à Ajaccio sa place de capitale. "Il nous faudra miser sur le développement économique. Cela passe par la création de richesse et d'emplois. pour ça il faut attirer des entrepreneurs. il faut être attractifs, nous ne le sommes pas!" 
Selon Laurent Marcangeli, seul 1/5 des crédits aurait été mobilisé pour le projet de rénovation urbaine, il fera mieux. Il installera un pôle d'échanges multimodal, relèvera le défi de la citadelle, saura capitaliser les atouts en développant le commerce, une école nautique ainsi que les métiers de la mer. Le sujet des parkings a évidemment été évoqué et le jeune député décidera "la gratuité du stationnement tant que le parking Campinchi ne sera pas livré".
Au sujet du tourisme, il souhaite relancer un tourisme d'affaires et de congrès. Pour cela il faudra augmenter les capacités hôtelières.
La culture, les transports, le sport pour le jeune député il s'agit de "co-diriger, fusionner, mettre en commun les ressources".
Après avoir précisé qu'il se battrait pour faire vivre la langue Corse, il a évidemment abordé le sujet de Napoléon: "Napoléon est celui sur qui s'écrit le plus de livre après Jésus! Nous exploiterons la marque Napoléon!". 
"Nous avons deux mois pour convaincre, changer la donne, Je lance un cri : nous croyons en vous, nous croyons en Ajaccio, Ajaccio a besoin de vous! Aidez nous!"
a-t-il conclu.

Marcangeli
  • Marcangeli
  • Marcangeli
  • Marcangeli (3)
  • Marcangeli (4)
  • Marcangeli



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 1 Mai 2015 - 22:14 ACA : Nouvelle défaite à Nancy (2-0)

Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Les plus récentes
Ajaccio
Manon Perelli | 01/02/2015 | 2821 vues
00000  (0 vote)
Ajaccio
Vanina Bruna | 31/03/2014 | 2636 vues
00000  (0 vote)
1 sur 4