Corse Net Infos - Pure player corse

Laurent Marcangeli : Et maintenant ?


le Lundi 31 Mars 2014 à 22:50 | Modifié le Lundi 31 Mars 2014 - 23:09


Laurent Marcangeli a réussi son pari. Il s’est battu nuit et jour pour porter la bonne parole au citoyen, s’est littéralement décarcassé pour monter une liste solide, fiable, à la hauteur de ses ambitions, avec en toile de fond un programme pensé, aussi solide que sa passion pour sa ville. La fatigue d’une campagne longue et difficile s’est effacée pour faire place à une volonté plus farouche encore, celle d’aller de l’avant avec son équipe, celle de redonner à sa ville ses plus belles lettres de noblesse. Celle d’être le maire de tous les Ajacciens


Laurent Marcangeli : Et maintenant ?

Laurent, vous êtes entré de plain-pied dans votre printemps ajaccien. Et maintenant ?

Maintenant on va commencer par réunir le conseil Municipal samedi pour élire le maire et ses adjoints, chacun sachant plus ou moins quelle sera sa place et ce qu’il aura à faire. Nous avons toute la semaine pour préparer cette introduction avant d’entrer dans la Maison Carrée. On va y entrer et prendre possession des lieux pour y travailler six années durant.

Prendre possession des lieux pacifiquement, cela va sans dire, mais pour cela il faut réorganiser l’administration, boucher les trous qui existent. Il y a un cabinet à constituer, c’est la priorité des priorités, il y a les services en eux-mêmes, il va falloir voir tous les directeurs des services en place et même si je ne suis pas favorable à la chasse aux sorcières, je pense que certaines personnes, très liées avec le maire sortant, ne voudront peut-être pas travailler dans ces nouvelles conditions. Je le répète, il n’y aura pas de chasse aux sorcières dans mon programme, ce n’est pas un comportement ajaccien.  

Faire en sorte que les nouveaux ne chassent pas les anciens, mais que les anciens, s’ils désirent s’en aller, soient traités avec les égards qui leurs sont dus, et cela j’y tiens beaucoup. Je veux être responsable de mon administration, je ne veux pas me défausser, bien au contraire, mais je veux avoir un contrat moral avec ceux qui sont en place. Et je précise que je ne m’en prendrai pas aux petits, même ceux ayant fait campagne avec le maire sortant. Ce n’est pas dans mes intentions. L’administration, c’est la quadrature du cercle

 

- Des audits seront certainement commandés ?
- Certainement. Nous en ferons trois :
-   Un audit RH (relations humaines) car il y a des problèmes sociaux, au niveau du personnel municipal. J’en ai d’ailleurs parlé durant ma campagne. Il faudra faire un gros effort dans ce domaine et je demanderai à des spécialistes de la question de faire le travail, de voir comment les choses fonctionnent.
-  Un audit finances, c’est indispensable
-  Un audit immobilier, car la ville d’Ajaccio a des emprises, loue des choses, possède des immeubles, je veux savoir tout ce qu’il y a car il y a des marges de manœuvres économiques à trouver.

On mettra les préconisations et les audits sur la table et on ira à la rencontre des ajacciens pour leur faire partager tout cela. En tout état de cause, ce sont là les premières mesures que nous allons essayer de mener

 

- Et après ?  

Ensuite, je vais rapidement de faire le tour de la situation pour réunir tous les partenaires institutionnels de la ville, à savoir le Département, la Collectivité Territoriale, les Chambres Consulaires pour avoir des partenariats solides sur les politiques publiques, créer des synergies. Je veux également  parler à tous les commerçants, aux acteurs du tourisme car la saison arrive vite, tout cela pour avoir un travail de concertation. Celui-ci donnera lieu à l’application d’un programme, celui que nous avons porté. Je souhaite que tout le monde puisse entrer dans notre mairie et discuter avec l’équipe municipale, dans la bonne entente et la bonne humeur. Tout cela, avec un objectif final : celui de refaire d’Ajaccio la capitale régionale, refaire une ville qui fonctionne efficacement. Nous appliqueront ensuite le programme, celui que j’ai proposé, « avec vous pour Ajaccio »  que nous avons l’intention de mener à bien.

Plonger dans les dossiers, tous les dossiers…
- Après votre installation, après les concertations, vous allez aborder les grands dossiers. Par quoi allez-vous commencer ?

Politique de proximité, cadre de vie, il y aura d’entrée un conseiller qui va se familiariser avec ces dossiers que je considère importants, comme les trottoirs, les ordures ménagères, problèmes qui irritent le contribuable et lui fait regretter d’habiter Ajaccio. On ne peut le nier. Il y a une grande réflexion à mener dans ce domaine. Je souhaite également qu’il y ait des conseillers municipaux délégués aux quartiers, en clair, faire en sorte qu’il y ait une présence régulière et importante dans ces quartiers car les ajacciens ont besoin d’avoir des conseillers qui les écoutent, qui sont disponibles.

Deuxième chose qui me tient à cœur, la Citadelle. Je vais très vite adresser un courrier au Président de la République qui est venu le 4 octobre dernier. J’ai vu et entendu, maintenant il faut passer aux actes. Je veux savoir combien et quand ! Combien ça coute et quand la caserne sera libérée. Les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent. Celle faite au peuple d’Ajaccio le jour de la célébration de la Libération de la Corse est importante, autant que l’engagement qu’il faut tenir. Ce sera quelque chose d’essentiel.

Ensuite, on s’occupera de la CAPA, avec en premier lieu le déplacement urbain. Il va falloir travailler d’arrache pied sur le problème de la circulation. Je prendrais les meilleurs, les avis, ceux qui fonctionnent mieux ailleurs. Nous verrons dans un premier temps ce qui a raté ici et rapidement, nous allons mettre en place ce plan de circulation nouveau qui sera censé éviter l’asphyxie de la ville. Ce sera sur du long terme car ces travaux ne peuvent s’effectuer du jour au lendemain. Ce sont des travaux d’envergure qui font appel à l’imagination, à savoir des parkings de rétention, de dissuasion, sans oublier la rocade, le programme de fond de baie, faire sauter ce verrou de la gare etc…Tout cela passe par des discussions avec nos partenaires institutionnels afin de faire aboutir ces dossiers qui réclament des financements et des réalisations. Ce sont les projets phares de cette mandature.

Il faudra suivre le projet de l’hôpital qui visiblement est en bonne voie. Nous avons du pain sur la planche... »


Priorité au Chômage et à la précarité

- Autre gros dossier sur lequel vous allez vous pencher prochainement, celui de la base d’Aspretto. Qu’en est-il ?
Nous y pensons, nos en avons parlé récemment. Le maire sortant m’a appris que l’Armée serait réticente. Un verrou, ça se débloque. Je rappelle que durant la campagne, j’ai insisté sur le fait que la ville doit se réapproprier ses biens. Une question encore : combien ? Quand ?  L’Etat décidera.  Ce serait dommage de ne pas exploiter ces 17 hectares qui aujourd’hui ne servent pas à grand-chose.
Notre devoir ce n’est pas de raconter n’importe quoi, je l’ai rappelé durant la campagne. Il y a des travaux qui seront longs et couteux. On ne peut lancer autant de chantiers en même temps. Ce n’est pas possible, on ne pourra pas s’en sortir. Chaque chose en son  temps.
 
- Des interventions à tous les niveaux ?
Le livre de l’histoire d’Ajaccio, on ne lui arrache pas ses pages. On les tourne. C’est mon intention. Voilà l’état d’esprit dans lequel nous sommes aujourd’hui. Avoir une administration solide et définir un calendrier pour tous les domaines d’intervention, à tous les niveaux.
Domaine de l’environnement, domaine économique, il faut travailler et, chose importante, je l’ai dit et répété, je veux être le maire de l’emploi. Chaque matin, il faut se poser cette question ; Que peut-on faire pour sortir de cette situation grave ?  Sortir de cette ornière du chômage et de cette précarité (17 000 personnes sont touchées). Il faut à tout prix trouver une solution à de problème. C’est là tout l’intérêt du projet social, du développement économique tourné vers une croissance, vers l’ambition, celle qui permet de s’orienter sainement. »
Propos recueillis par J.F.


Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Les plus récentes
Ajaccio
Manon Perelli | 01/02/2015 | 2821 vues
00000  (0 vote)
Ajaccio
Vanina Bruna | 31/03/2014 | 2636 vues
00000  (0 vote)
1 sur 4