Corse Net Infos - Pure player corse

Langues : Bretons et occitans se mobilisent


Rédigé par Nicole Mari le Samedi 23 Mars 2013 à 12:08 | Modifié le Mardi 2 Avril 2013 - 01:14


La décision de François Hollande de ne pas ratifier la Charte des langues régionales a provoqué une onde de choc chez les militants culturels et linguistiques bretons, basques et occitans. Un étonnement d’autant plus grand que les députés et élus socialistes de ces régions se sont considérablement investis dans le combat pour la sauvegarde de leur langue. Deux de leurs représentants, rencontrés lors du Workshop sur les langues régionales et la diversité linguistique, organisé par le député européen, François Alfonsi, le 20 mars au Parlement européen à Bruxelles, expliquent, à Corse Net Infos, leur colère. Ils entendent se mobiliser pour forcer François Hollande à tenir sa promesse de campagne. Des manifestations sont prévues en avril et en juin, dans les trois régions.


Réaction de Gustave Alirol, conseiller régional d’Auvergne en charge de la politique linguistique et culturelle pour l’occitan.

L’occitan est parlé dans le tiers Sud de la France, dans des régions qui vont de l’Aquitaine jusqu’en Provence, en passant au Nord par l’Auvergne et le Limousin. Ce territoire de 15 millions d’habitants compte 1,5 million de locuteurs naturels qui sont, pour la plupart, des personnes âgées. Les enfants sont formés, essentiellement, dans l’enseignement associatif. Mais la pratique de l’occitan se heurte souvent au complexe du patois qui a donné aux gens une très mauvaise image de leur langue maternelle dont ils ne sont pas fiers. Par contre, dans les régions complètement désoccitanisées où ce complexe linguistique a disparu, les jeunes sont prêts à reprendre en charge cette question de la langue. A Toulouse, à Montpellier ou à Béziers par exemple, l’apprentissage et l’engouement pour l’occitan connaissent un renouveau prometteur.

Réaction de Pierre Fourel, responsable des relations internationales de l’Union démocratique bretonne et secrétaire de la fédération des régions et peuples solidaires.

La Bretagne compte 200 000 locuteurs bretons sur une population de plus de 4 millions d’habitants. En 1914, on dénombrait 1 million de Bretonnants, mais la langue ayant été, selon ses défenseurs, « interdite et pourchassée », elle n’a survécu que dans les milieux ruraux. Aujourd’hui, les parents bretonnants apprennent la langue à leurs enfants dès le premier âge, ainsi le breton est-il en train de redevenir la langue maternelle d’un nombre, encore réduit, mais croissant de jeunes. En effet, seulement 3%, soit 14 500 élèves, sont scolarisés dans les sections bilingues, la moitié dans des écoles publiques où la priorité est donnée à la langue française. L’autre moitié se répartit entre les écoles Diwan associatives et les écoles catholiques où la qualité de l’enseignement est excellente.




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85600 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 41024 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348