Corse Net Infos - Pure player corse

La réforme des rythmes scolaires au cœur des débats à Pigna


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Mardi 12 Mars 2013 à 23:50 | Modifié le Mercredi 13 Mars 2013 - 01:45


A l’initiative de l’association des maires de Balagne présidée par Josée Martelli, une réunion sur le thème de la réforme à l’école, s’est déroulée lundi à Pigna, en présence de Christian Guyard, sous-préfet de Calvi, Michel Rouquette, directeur académique des services de l’Education nationale, de Michel Frassati, inspecteur de l’Education nationale, de nombreux élus et représentants de l’Education nationale et membres d’associations. Au cours du débat qui a suivi, les avis sur cette réforme qui, pour certains, pourrait être mise en place dès la rentrée 2013/2014, étaient partagés.


La réforme des rythmes scolaires au cœur des débats à Pigna

Le  décret sur les rythmes scolaires a été rappelons-le publié le26 Janvier 2013.Il acte le passage de la semaine à quatre jours et demi et confirme la possibilité pour les maires ou présidents de communautés de communes ou de RPI ,après délibération, de demander au plus tard le 31 Mars, le report de la réforme en 2014.
En ouverture de séance, Josée  Martelli, maire de Pigna,  présidente de l'association des maires de Balagne remerciait  les nombreux collègues maires de Balagne ou leurs représentants ainsi que le  sous-préfet de Calvi, le directeur académique des services de l'Education Nationale Michel Rouqette, de  Michel Frassati inspecteur, et les nombreux participants. Dans son intervention, elle plaçait l’enfant au cœur de la réforme
Pour leur part, le sous-préfet de Calvi et le directeur académique de Corse ont mis l'accent sur une réelle  décentralisation rendant les élus acteurs et responsables de la réussite  de la réforme. Repenser l'école, lui donner un nouveau souffle,  un travail collectif à partir de  projets de territoires... une chance pour l'enfant, l'accès pour tous et par l'école à toutes les disciplines, le sport, le théâtre, les arts plastiques, la musique … et ce en fonction de leurs souhaits et leurs aspirations.
Très à l’écoute, attentif aux arguments de chacun, le public a été invité à s’exprimer lors du débat qui devait suivre.
Des points de convergences, des divergences, des doutes, des inquiétudes, des interrogations mais aussi des convictions : tout a été exprimé au cours de ce débat qui a captivé l’auditoire pendant deux heures.
Michel Frassati inspecteur d’académie sera l'interlocuteur , privilégié auprès des élus et des enseignants ... il répondra à de nombreuses questions. Ce dernier devait préciser que les communes qui ont opté pour l'application de la réforme à la rentrée 2014, devront, d'ores et déjà, commencer à y travailler .
Un apéritif-déjeuner qui suivait  à la Casa Musicale devait favoriser les échanges et les discussions des intervenants et un public satisfait de cette réunion .
Pour sa part, Josée Martelli s’est réjouie de la qualité de cette réunion qu’elle a qualifiée de constructive. « Il convient  à présent de travailler ensemble pour mettre en route la nouvelle donne et faire en sorte que l'enfant puisse davantage et toujours plus "aimer son école » devait-elle conclure.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13945 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8552 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Michela Vanti | 03/12/2016 | 7459 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 28