Corse Net Infos - Pure player corse

La protection de l'épargne au cœur de la mission de l'AMF


Rédigé par le Mercredi 20 Mars 2013 à 00:36 | Modifié le Mercredi 20 Mars 2013 - 11:17


Benoit Gress, délégué régional de l’AMF, directeur régional de la nanque de France en Corse et Cyrille Stevant, directeur des relations avec les épargnants, ont présenté, mardi, dans les salons de l’Hôtel Radisson Blu à Porticcio, les différents aspects de l’autorité des marchés financiers (AMF). Le sujet à destination des représentants des banques corses et des associations de consommateurs, était plus précisément axé sur la protection de l’épargne, qui est au cœur de sa mission.


Cyrille Stevant Adjoint à la Directrice des relations avec les épargnants AMF. (Photo Marilyne SANTI)
Cyrille Stevant Adjoint à la Directrice des relations avec les épargnants AMF. (Photo Marilyne SANTI)
L’AFM est l'autorité française, publique et indépendante, en matière de régulation des marchés financiers. Elle veille à la protection des épargnants et de l’épargne investie en produits financiers, mais aussi à la régularité de l’information donnée aux acteurs des marchés financiers et enfin au bon fonctionnement des marchés financiers. Elle a sous son contrôle tous les marchés financiers, même les marchés non réglementés. En plus de cette mission de contrôle elle apporte son concours au législateur pour l'élaboration de la réglementation de ces marchés et y compris à l’échelon européen.
Elle vérifie que dans chaque région, toutes les parties prenantes de l’épargne commercialisent bien  les produits financiers. L’enjeu étant de vendre aux français les produits dont ils ont besoin, et de les adapter à leur profil de risque.Et ils sont nombreux : livret A, actions, obligations, fond d’investissement,  OPCVM.
Le rôle de cette autorité est centré sur la manière dont les banques vendent leurs produits financiers. Beaucoup d’actions de prévention à destination des consommateurs ont été faite par l’AMF, pour qu’ils adoptent les bons réflexes et les bons comportements : campagne d’information, consomag, alerte sur les placements atypiques, campagne d’alerte sur le Forex… Un numéro de téléphone est à leur disposition, AMF Epargne Info Service, (01 53 45 62 00), ainsi qu’un site internet : www.amf-france.org . En cas de litige non résolu, un médiateur pourra être saisi gratuitement et confidentiellement avec l’accord des deux parties, sur ce même site.

Renforcer le dialogue avec le grand public

Si le monde de la finance ne rassure pas les épargnants, il ressort néanmoins que les français ont confiance en leurs banquiers, conseillers financiers et agences bancaires (+60%). 80 à90% des épargnes sont vendues par des grandes enseignes, peu ou pas via internet. L’AMS s’assure que cette confiance est bien placée en bien formant les conseillés financiers, et en leur donnant de bons outils et de bonnes pratiques de commercialisation des produits financiers (Profil, compétence financière du client, objectifs d’investissement..).
En 2012, environ 50% des nouvelles publicités, en majorité diffusées sur internet, vantaient le potentiel de produits risqués. La bourse continue de faire peur à la majorité, alors que certains français aisés pourraient prendre plus de risques pour des placements financiers qui leur feraient gagner en rentabilité par rapport à des objectifs de longs termes (retraite, préparation à la succession..).
80% des français reconnaissent avoir peu de connaissance sur les produits financiers. 25% de cette population, et 30% de jeunes pensent qu’il est impossible pour un produit d’être à la fois très rentable et non risqué.
Devant ces chiffres, l’AMF a décidé de renforcer le dialogue avec le grand public, en créant, en 2010, une direction dédiée aux relations avec les épargnants. Ses missions, conduire des actions d’information et d’alertes à destination du grand public, et répondre aux questions des épargnants.

10 règles d’or avant d’investir son argent

1. Se méfier des placements promettant des rendements importants et sans risques
2.      Toujours vérifier que le produit proposé est bien autorisé à la commercialisation sur le territoire français (www.amf-france.org ), et que l’intermédiaire financier fait bien partie des listes autorisées (www.regali.fr et www.orias.fr )
3.      Ne pas investir dans ce qui n’est pas compris
4.      Se renseigner sur les frais
5.      Vérifier la durée du placement recommandé
6. Se renseigner sur les conditions et les délais de retrait par anticipation ou les rachats
7.      Faites préciser par écrit le type de risques et ceux que vous n’acceptez pas
8.      Ne pas se contenter de lire les documents publicitaires
9.      Diversifier les investissements
10.  S’assurer de disposer d’un épargne suffisante avant d’investir en bourse.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85372 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40831 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346