Corse Net Infos - Pure player corse

La permanence d'Inseme per a Ghisunaccia inaugurée dans la convivialité


Rédigé par Patrick Bonin le Dimanche 9 Février 2014 à 19:15 | Modifié le Lundi 10 Février 2014 - 01:21


De nombreuses personnes dont beaucoup de jeunes sont venus apporter à Jean-Pierre Antonelli et à ses co-listiers leur soutien.


Les noms ne sont pas encore dévoilés mais les images peuvent parler. (Photo Stéphane Gamant)
Les noms ne sont pas encore dévoilés mais les images peuvent parler. (Photo Stéphane Gamant)
Ils étaient nombreux samedi soir, avenue du 9 septembre, dans les locaux de campagne de la liste Inseme per a Ghisunaccia pour apporter leur soutien à Jean-Pierre Antonelli et ses co-listiers.  Un public composé de toutes les strates de la société locale et de tous âges.  Un public animé d'un seul et unique espoir: "celui du changement pour Ghisonaccia"   comme on pouvait l'entendre de la bouche des  personnes présentes.
L'occasion pour Jean-Pierre Antonelli de rappeler les points importants d'une campagne électorale où l'humain et l'identité d'un territoire doivent supplanter toute autre considération.
Centrant son discours sur une nette volonté de mettre en commun les atouts et richesses d'une plaine orientale en pleine expansion, rappelant l'importance historique des pieve, Jean Pierre Antonelli a voulu préciser un point non négligeable de son engagement :" Lorsque j'entends dire que nous aurions fait preuve de légèreté concernant nos réactions sur le thème du découpage cantonal, je rappelle en la matière notre position qui est très claire.  Le vrai débat qui doit être posé aujourd'hui est celui de la pertinence de l'échelon cantonal à l'heure de l'intercommunalité et alors qu'un débat est en cours à la collectivité territoriale sur l'avenir institutionnel de la Corse".   Reprenant les thèmes que le mouvement national défend avec conviction, Jean-Pierre Antonelli insiste : " Quand allons nous enfin simplifier ce mille feuille administratif couteux pour le contribuable et nuisible pour l'efficacité des différentes politiques mises en oeuvre.   Renforçons le rôle des intercommunalités car nous avons besoin d'entités territoriales correspondant  à une réalité géographique, culturelle et socio-économique".  
Poursuivant sur ce thème, le candidat d'Inseme per a Ghisunaccia, a répondu à certaines attaques :" On me parle de posture mais n'est ce pas une posture électorale, ou plutôt un calcul politicien, que de proposer d'intégrer le canton de Ghisoni avec Moïta Verde. L'unique objectif est le seul transfert d'électeurs pour tenter de l'emporter dans le futur canton.  On est loin de la motion votée récemment par l'intercommunalité qui demandait un redécoupage conforme aux limites communautaires" a déclaré Jean Pierre Antonelli.




Pour une réconciliation entre les communes d'un même territoire

Jean Pierre Antonelli : " Il faut que cesse le campanilisme". (Photo Stéphane Gamant)
Jean Pierre Antonelli : " Il faut que cesse le campanilisme". (Photo Stéphane Gamant)
Autre élément évoqué au cours de cette soirée populaire et visiblement conviviale,  le centre de rééducation fonctionnelle et plus généralement la santé en plaine orientale.  " Nous sommes tout à fait favorables au centre de rééducation que nous avons défendu avec d'autres nationalistes au sein du collectif Per u drittu a a salute in piaghja urientale"  en 2011 et 2012. Tout comme nous avions défendu d'ailleurs le projet de scanner, le smur et l'antenne médicale d'urgence. Lorsque j'entends certains s'approprier ce combat, ceux là même qui ne désiraient pas voir aboutir ni le projet de scanner, ni celui du centre de rééducation parce qu'ils étaient privés, qui se souciait alors le plus de la population à ce moment là ? " assène Jean Pierre Antonelli qui a ajouté : " Cette structure est primordiale pour notre région, une véritable bouffée d'oxygène en termes d'emplois directs ou indirects en cette période de crise économique".

"Il faut que cesse ce campanilisme"
Au cours de la soirée, lançant officiellement cette campagne pour la conquête du pouvoir municipal, le candidat d'Inseme per a Ghisunaccia a tenu un discours résolument ouvert et notamment en direction de la commune limitrophe Prunelli di Fium'orbu:  "Il faut que cesse ce campanilisme, ce conflit incompréhensible qu'a engagé la municipalité actuelle de Ghisunaccia avec l'autre commune la plus importante de la région, à savoir Prunelli di Fium'orbu. 
C'est en raisonnant en termes de territoires et en unissant nos compétences que nous pourrions faire en sorte de développer nos potentialités communes. Les habitants de notre bassin de vie sont les grands perdants de ces manoeuvres politiciennes.   Je m'engage , si nous sommes élus à rétablir le dialogue et le travail avec Prunelli au sein de l'intercommunalité. Sans esprit de caporalisme ou d'hégémonie comme c'est aujourd'hui le cas"
a déclaré Jean-Pierre Antonelli.

Modernisation de la vie publique, affirmation d'identité, émancipation sociale

De nombreux jeunes étaient présents autour de Jean Pierre Antonelli lors de l'inauguration. (Photo Stéphane Gamant).
De nombreux jeunes étaient présents autour de Jean Pierre Antonelli lors de l'inauguration. (Photo Stéphane Gamant).
Concluant les échanges sur les grandes lignes du programme qui ne manqueront pas d'être affinées dans les jours à venir, Jean Pierre Antonelli, non sans avoir condamné selon lui "un système clientéliste et claniste archaïque instauré avec toutes ses déclinaisons dans le fonctionnement et la gestion de la municipalité de Ghisunaccia"  a cité trois des axes forts de sa campagne : "La modernisation de la vie publique, l'affirmation  notre identité collective et l'émancipation sociale de nos concitoyens". 

Rappelant les fléaux subis par la commune, malgré une croissance démographique importante, à savoir "le morcellement social d'une société insulaire en pleine mutation, les difficultés liées à l'emploi  et la précarité associée, une perte des valeurs culturelles ainsi que les difficultés liées à l'accès au logement", le candidat a conclu : " Nous sommes déterminés à insuffler à Ghisunaccia un dynamisme nouveau et une manière différente de faire de la politique,  en établissant une transparence dans la gestion communale, en proposant une démocratie participative,  en encourageant toutes les initiatives de développement économique. Il faut impulser une véritable politique en faveur de la jeunesse et de nos anciens et redonner à notre ville une identité patrimoniale et culturelle, socle incontournable de notre politique touristique".

A Ghisonaccia,  la bataille des municipales s'annonce d'ores et déjà palpitante. Les deux permanences sont inaugurées, reste à connaître en détail les programmes proposés et l'importante hiérarchie des listes qui partiront au combat.  Un ordre primordial, véritable indicateur des influences politiques exercées non seulement au sein des équipes mais également sur les impacts que cette hiérarchie ne manquera pas d'avoir dans la désignation des futurs conseillers communautaires.



Dans la même rubrique :
< >

Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Menu







Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





 


LE FIL ACTU
VIDEOS LES + VUES
85600 vues - Charles Monti