Corse Net Infos - Pure player corse

La mort de Charles Pasqua


Rédigé par le Lundi 29 Juin 2015 à 22:28 | Modifié le Mardi 30 Juin 2015 - 00:39


Charles Pasqua, ancien ministre de l'Intérieur, pilier de la famille gaulliste et parrain politique de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy, est mort à l'âge de 88 ans des suites d'un accident cardiaque, ce lundi 29 juin, a annoncé sa famille au Point.


La mort de Charles Pasqua

Ce par ce communiqué transmis au Point  que sa famille a fait part de sa disparition brutale.
"Il s’est éteint à l’hôpital Foch de Suresnes dans les Hauts-de-Seine, où il résidait, dans ce département qu’il avait façonné par sa ferme volonté d’inscrire l’action politique en réalisations concrètes et ambitieuses. Il est toujours resté fidèle à son engagement gaulliste dans la Résistance contre l’occupant nazi. Pour lui, la politique était un combat au service de la France, dans la fidélité à ses compagnons, dans le respect de ses adversaires dès lors qu’ils étaient animés, comme lui, par la conviction et le courage."
Charles Pasqua avait 88 ans.


Né le 18 avril 1927 à Grasse (Alpes-Maritimes), Charles Pasqua, était petit-fils d'un berger corse de Casevecchie, et fils d'André Pasqua, policier à Grasse (Alpes-Maritimes), et de Françoise Rinaldi.
Il s’était engagé à 16 ans dans la résistance et, gaulliste convaincu, il avait adhéré dès 1947 au Rassemblement du peuple français (RPF). Il avait fait carrière dans la société Pernod-Ricard. Entré à 16 ans dans la Résistance, il avait suivi le général de Gaulle. Elu député pour la première fois en 1968, il avait fondé avec Jacques Chirac le RPR en 1976.
Pièce maîtresse de l’équipe de Jacques Chirac dans les années 1980, Il était devenu ministre de l’Intérieur en 1986-1988 dans le gouvernement Chirac, sous la présidence de François Mitterrand. Il avait à nouveau occupé cette fonction avec rang de ministre d’Etat entre 1993 et 1995 dans le gouvernement d’Edouard Balladur, qu’il avait d’ailleurs préféré à Jacques Chirac lors de la présidentielle de 1995.
A ce titre il avait effectué plusieurs déplacements en Corse notamment ce 16 Juin 1987 au cours duquel les nationalistes de l'époque avaient manifesté spectaculairement leur réprobation aux propos tenus par le ministre de l'Intérieur à leur encontre…





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 10:00 Bastia : Téléthon au collège Simon-Vinciguerra

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85547 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40957 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348