Corse Net Infos - Pure player corse

La médiation interentreprises au centre de la relation et de l’indépendance stratégique


le Jeudi 5 Février 2015 à 17:24 | Modifié le Jeudi 5 Février 2015 - 22:32


La relation entre les PME et les grands clients n’est pas toujours au beau fixe. Tant s’en faut. Les difficultés s’accumulent et le meilleur remède passe obligatoirement par la médiation. Un outil indispensable en cas de litige pour bâtir la confiance entre les entreprises. La Corse n’échappe pas à la règle, bien au contraire et la présence d’un médiateur régional rassure. Jeudi, le médiateur national, Pierre Pelouzet est venu se rendre compte de la marche de cette bonne structure régionale dirigée par Mme Baldacci


La médiation interentreprises au centre de la relation et de l’indépendance stratégique
Créée par décret du président de la République en au lendemain des Etats Généraux de l’Industrie, la médiation interentreprises a remis un peu d’ordre au sein des entreprises et surtout apporté un équilibre entre les relations clients et fournisseurs. C’est d’ailleurs le rôle principal de la médiation et de ses trois objectifs à atteindre :
- Rendre plus humaine la relation entre le client et les fournisseurs, cela dans le respect mutuel des engagements
- Inciter les entreprises à assurer leur indépendance stratégique
-Renforcer la responsabilité des leaders de filières en développant une relation partenariale basée sur la confiance entre les acteurs
 
Voilà le rôle du médiateur qui assure le lien entre clients et fournisseurs afin d’établir une coopération juste, optimale, humaine surtout. Cela permettra de rapprocher les points de vue et génèrera un accord commun. En clair, assurer un équilibre et une harmonisation parfaite dans les échanges. Il va sans dire que le médiateur ne prend aucunement partie et surtout ne se positionne en tant que juge ou avocat ni même arbitre. Comme cela se fait dans d’autres milieux…
 
Rétablir le bon vieux dialogue…
Il va sans dire qu’à travers les nouvelles technologies, la confiance avait une fâcheuse tendance à disparaître lors d’échanges, avec les conséquences que l’on peut imaginer. Aussi, savoir se voir, savoir se parler, rend l’échange plus fiable. Aujourd’hui, tout passe par le câble, le dialogue est rompu. La médiation rend de nouveau possible toute avancée grâce à cet outil qui apporte la confidentialité, change les comportements et favorise le contact et cet amalgame fait place à la confiance. Tout redevient possible et la relation ne s’en porte que mieux.
« Cela permet aussi et surtout de créer un nouvel état d’esprit favorable à l’industrie, dans lequel  tous les acteurs, grands ou petits, publics et privés sont rassemblés et solidaires » explique Pierre Pelouzet qui précise que cela passe par une action coordonnée du Gouvernement, du médiateur des relations interentreprises, mais aussi des syndicats professionnels, des représentants socioprofessionnels et des entreprises de toutes tailles : « Une stratégie industrielle ne peut pas se réduire à une stratégie d’achat, elle-même réduite à la compression des prix. Un tel cycle n’est tenable ni pour les sous-traitants à court terme, ni pour les donneurs d’ordre à moyens termes. »
 
 
La saisine et ses modalités
 Lorsque l’outil est en place, trois modes de saisines entrent en vigueur :
- La médiation individuelle, gérée uniquement au plan régional contrairement aux deux suivantes
- La médiation collective, qui regroupe des entreprises pour saisir le médiateur face à un même donneur d’ordre (un syndicat peut également s’adresser au médiateur)
-  La médiation de branche, le cas où un secteur d’activité entre en médiation contre une branche professionnelle
Il existe bien sûr des conditions d’éligibilité applicables ; La médiation interentreprises intervient généralement lorsque les difficultés apparaissent dans la relation client-fournisseur, l’application d’une clause contractuelle, le déroulement, l’interruption ou la résiliation d’un contrat. Petite précision : les entreprises en liquidation judiciaire ne sont pas éligibles.
Les dossiers de médiation déposés sur Internet sont transmis automatiquement au médiateur régional. Une équipe nationale est ensuite chargée de coordonner l’action de la médiation. Et d’intervenir en soutien des équipes régionales (Il existe 30 médiateurs régionaux). 
 
Création de la Charte
Avec la création de la Compagnie des Dirigeants et Acheteurs de France, il a été créée la Charte relation fournisseurs responsables, dont l’intérêt est double : Tout d’abord permettre aux donneurs d’ordre signataires de faire savoir et officialiser leur volonté de s’inscrire dans une relation partenariale, ensuite la désignation d’un « correspondant PME » au sein de l’entreprise signataire : www.mediation-interentreprises.fr
Jeudi, le médiateur national s’est rendu au sein de la société Corse Composite (signataire de la charte) accompagné par une délégation qui s’est ensuite retrouvée à la préfecture de région, accueillie par Christophe Mirmand, préfet de la Corse. Participaient à cette réunion Mme Baldacci, médiateur régional,. P. Pelouzet, médiateur national, J. Zucarelli, président de l’ADEC, J._Y. Leccia (Corse Composite) et C. Antona (Corsica Gastronomia).
 J. F.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 21:46 Derby : Le GFCA corrige l’ACA

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85533 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40950 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348