Corse Net Infos - Pure player corse

La grève des médecins très suivie en Corse


Rédigé par Michel Allal-Volterra le Vendredi 13 Novembre 2015 à 16:30 | Modifié le Vendredi 13 Novembre 2015 - 22:43


Quelle est la place de la médecine libérale en France aujourd'hui ? Cette question primordial posée pas le monde médical à la ministre de la Santé . Pour les médecins aujourd'hui il ne faut pas faire croire à la population que la médecine française est celle de l'argent Mais celle de la proximité et de l'individualisation des soins. En Corse c'est 65% des soins y compris les plus lourds comme pour le cancer.


La grève des médecins très suivie en Corse
"Parallèlement aucune solution structurelle pour l'hôpital public de la part de l'Etat . Et cela va continuer à s'enfoncer dans les déficits.
Pour les médecins , au niveau national comme en Corse le tiers payant généralisé est une arnaque sociale qui ne profitera pas aux plus démunis . De plus cela entrainera une complexité administrative ingérable pour les  médecin ( 450 régimes de mutuelles en France) . Une magouille qui facilitera l'entrée silencieuse des mutuelles dans le système solidaire de la Sécu et les réseaux de soins qui iront avec"
dénoncent les médecins.
Comme le précise Michel Mozziconacci , radiologue d'Ajaccio  et ancien responsable régional de l'Ordre des Médecins "Le démantèlement de nos métiers, sous prétexte de pénurie, va faire que l'on va confier nos actes a des non médecins dans une logique d'économie pure, au lieu de nous aider à assumer les contraintes administratives croissantes . L'agressivité  grandissante des caisses de sécu fait partie de la stratégie en augmentant des contrôles non légitimes."
"Ces contrôles fondés sur le délit statistique sont l'élaboration d'un cahier des charges que les mutuelles n'auront plus qu'à appliquer "
L'Ordre des médecins a demandé jeudi au Gouvernement  de répondre "rapidement" à l'exaspération de la profession dont il le tient pour responsable .
Le Conseil de l'Ordre " comprend et partage cette exaspération" Il a dénoncé  "un texte élaboré sans véritable concertation avec ceux qui sont les acteurs centraux du systeme de soins" .
 Le conseil évoque des dispositions législatives et réglementaires qui pour beaucoup seront inapplicables: "Alors que le texte de loi pourrait être adopté d'ici quelques semaines , les syndicats des médecins ,dans leur ensemble, gardent toujours l'espoir que le tiers payant soit annulé. Ils assurent que de toutes façons ils ne l'appliqueront pas  et qu'ils boycotteront  la réunion du 11 février prévue avec la ministre s'ils n'obtiennent pas satisfaction."
Vendredi en Corse la majeure partie des médecins et des centres d'imagerie ont suivi le mouvement.




 





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 22:25 Aleria célèbre a Festa di a nazione

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85327 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40804 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346