Corse Net Infos - Pure player corse

La commune de Pino reçoit le deuxième prix du mécénat populaire


Rédigé par le Lundi 18 Novembre 2013 à 11:46 | Modifié le Lundi 18 Novembre 2013 - 21:41


Mercredi, la Fondation du patrimoine remettra ses prix du mécénat populaire sur son stand du salon des maires à trois communes. Parmi les collectivités lauréates Pino, commune du bout du Cap Corse distinguée pour s'être mobilisée pour le projet de sauvegarde de son couvent.


La commune de Pino reçoit le deuxième prix du mécénat populaire

La commune de Pino a obtenu le 2ème prix, doté de 3000 €, pour le projet de sauvegarde de son couvent pour lequel elle a mobilisé plus de 47% de ses 180 habitants, et collecté au travers de sa souscription 13% du montant global des travaux (78 500 € collectés pour un montant de travaux 593 000 €). 
Érigé depuis cinq siècles au coeur de la marine de Pino, le couvent veille tout autant sur le village que sur l’horizon. Il fut bâti en 1486 avec l’assentiment de Sa Sainteté Innocent VIII. Quelques religieux créent alors une communauté. 

Les dispositions actuelles du couvent remontent au XVIIe siècle : la chapelle à l’Est, les bâtiments conventuels sur plan carré au Nord et à l’Ouest organisés autour d’un cloître. Les Logis s’organisent sur deux niveaux en liaison avec l’église. Au Sud, le cloître était fermé par un bâtiment au rez-de-chaussée et un porche. 

À cette période, l’histoire du couvent est intimement liée à celle du village puisqu’il sert d’intercesseur vis-à-vis des maires pour éviter le pillage du village. 

En 1717, la générosité des fidèles de Pino, Luri, Morsiglia et Barrettali permet l’agrandissement du couvent qui peut désormais accueillir 26 religieux. 

Le couvent de Pino est sauvé une première fois de la ruine en 1885 avant d’être abandonné en 1903, les religieux partant pour l’exil. 

En 1950, le couvent sera une nouvelle fois sauvé de la ruine et les frères Franciscains s’y réinstallent. À cette occasion, les dons et concours divers afflueront de toute part. 

Le couvent est à l’abandon depuis plus de 60 ans et souffre des outrages du temps. L’ensemble des couvertures, notamment sur les bâtiments conventuels et les chapelles sont dans un état critique. Il n’existe plus de menuiseries aux fenêtres et les enduits des façades sont dégradés. 

Les travaux portent sur la réfection de la couverture : charpentes en châtaignier et couverture en lauzes de schistes traditionnelles dans le Cap corse (en 3 phases : aile Nord, aile Ouest, aile Sud). 

Coût de l’opération de : 593.390 € HT est financé par la collectivité Territoriale de Corse : 237.356 € (40,0%), la Fondation du Patrimoine (souscription) : 78.550 € (13,1%) et un autofinancement de la commune de 277.484 € (46,9%) 





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 21:26 Et si on mangeait du grillon pour ce réveillon?

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85360 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40823 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346