Corse Net Infos - Pure player corse

La caravane des saisonniers de la CGT : Un tour de Corse pour prêcher la bonne parole


Rédigé par Jose FANCHI le Lundi 7 Août 2017 à 17:24 | Modifié le Mercredi 9 Août 2017 - 01:18


L’UD CGT de la Corse du Sud va entamer, dès aujourd’hui, un tour de Corse avec son opération « Caravane des saisonniers » pour rencontrer du monde, des saisonniers, jeunes et moins jeunes, prendre contact avec eux et évoquer leur conditions de travail.


La caravane des saisonniers de la CGT : Un tour de Corse pour prêcher la bonne parole
Lundi matin, place de Gaulle à Ajaccio, Jean-Michel Biondi et des membres de l’Union Départemental, dont beaucoup de jeunes, sont décidés à prêcher la bonne parole dans un tour de Corse des saisonniers. Le but : aller à la rencontre de ces jeunes travailleurs, leur expliquer leurs droits et parler avec eux des conditions de travail pas toujours agréables, force est de le constater. 

- Pourquoi une caravane et un tour de Corse ?
- Nous effectuons ce tour de Corse pour entrer plus facilement en contact avec les saisonniers qui représentent un certain nombre important de travailleurs durant la période estivale. Nous allons les rencontrer et leur expliquer leurs droits. La Corse est particulièrement touchée par le travail dissimulé, notamment dans la restauration. Nous leur demandons de nous parler des horaires très contraignants et des salaires. Le plus souvent, ils travaillent plus de 10 heures par jour avec des salaires qui ne correspondent pas toujours au nombre d’heures effectuées .

- Est-ce en quelque sorte une analyse de la situation des saisonniers ?
- C’est un peu cela, mais aussi le fait que la jeunesse corse se refuse à travailler dans ce type d’entreprise. Il y a d’ailleurs une pénurie d’employés et les propriétaires sont obligés d’embaucher ceux qui arrivent de l’extérieur. D’un côté, les Corses refusent de travailler parce qu’ils connaissent les conditions de travail, chacun en est conscient. D’un autre, les employeurs se refusent à embaucher les Corses parce que les populations étrangères ou continentales sont beaucoup plus maniables. Ces deux facteurs font qu’aujourd’hui, l’industrie touristique ne permet pas de résorber les déficiences et l’augmentation du chômage en Corse.

- Est-ce un problème récurrent ?
- Parfaitement. Tous les ans, nous sommes bloqués face à ce problème difficile à résoudre. Il faut quand même en parler, trouver les explications et en sortir. Si on va voir les hôteliers, ils répliquent aussitôt : « les Corses ne veulent pas travailler… »  Ils ne veulent pas travailler parce que tous, sans exception, connaissent les conditions de travail que l’on sait, à savoir les horaires impossibles, des semaines entières sans repos, des salaires ridicules. Il faut mettre un terme à cela. Nous sommes dans des situations difficiles, des patrons-tyrans, d’exploiteurs qui s’en foutent… »

Bonifacio, Bastia, Calvi, retour par la côte... Une semaine bien remplie pour les membres de l’UD CGT de Corse du Sud.




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 90681 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 47730 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39548 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 435