Corse Net Infos - Pure player corse

La Rive Sud du Golfe ne veut pas entendre parler de décharge à Albitreccia


le Jeudi 28 Mars 2013 à 16:47 | Modifié le Vendredi 29 Mars 2013 - 01:40


Ils refusent le "putzicheghju" et ils ont raison. La population ne veut pas de la décharge et dénonce l'enquête publique en cours. Habitants, politiques, associations se sont regroupés pour s'opposer à la création d'un centre de stockage des déchets.


La Rive Sud du Golfe ne veut pas entendre parler de décharge à Albitreccia
En plus des nombreux habitants, il y avait également des membres d'associations environnementales, ceux du Garde et du Levante notamment, sans oublier les écolologiques Les Verts et l'Union des Démocrates et Indépendants pour conforter ls manifestants de la Rive Sud.
"La poubelle géante, pas pour nous" pouvait-on lire sur d'immenses banderoles portées par les gens de la Rive Sud et de la vallée du Prunelli.
"Ce n'est pas la première fois que nous manifestons. Déjà, l'an dernier, nous étions dans la rue pour protester contre cette implantation, privée soit dit en passant, sur les hauteurs de notre région. Nous n'en voulons pas" a ainsi déclaré d'emblée Pierre-Paul Luciani, conseiller général du canton de Santa Maria di Sicchè et maire d'Albitreccia, commune sur laquelle devrait être implantée la décharge.
L'association Indè tre vaddi, créée spécialement pour cette manifestation était, bien sûr, de la partie pour dénoncer le projet fou. "Nous prévoyons de multiplier les tractages et avons préparé un communiqué de quatre pages dans lequel figurent tous les risques liés à cette décharge. Et la liste est longue" disent-ils.

Sur une hauteur de 57 mètres...

La commune se voit hériter de la suite de cette politique d'enfouissement à perpétuité. Il est envisagé un centre de stockage non dangereux et de déchets inertes d'une capacité d'un million de tonnes d'une hauteur de 57 mètres sur une surface de 20 hectares. Sachant que rien n'est fait en amont au niveau du tri, "nous ne pouvons accepter cela. C'est un permis de polluer, tout simplement" disent les manifestants.
Il faut savoir que le résidu de la décharge va se jeter directement  dans le Ritondo, affluent du Prunelli où sont implantés les captages d'eau: "Cela est en contradiction totale avec les textes européens en vigueur...D'autres inquiétudespersistent à ce niveau, notamment en ce qui concerne l'utilisation de la route et la sécurité sur celle-ci. Etroite et sinueuse, il faut savoir que plus de 150 camions vont se croiser tout au long de la journée. Les risques sont effectivement importants. La mobilisation est plus que jamais de mise et nous ferons tout ce qui est possible pour nous opposer à ce projet. Nous invitons toute la population à se rendre à la mairie de annexe Molini pour signer "contre ce projet" d'ici le 19 avril et la fin de l'enquête publique."
J. F.




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13913 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8547 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Philippe Jammes | 09/06/2016 | 6214 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 28