Corse Net Infos - Pure player corse

"La Palmeraie", un lieu d’accueil et de rencontre parents-enfants à Ajaccio


Rédigé par Lydie Colonna le Lundi 21 Octobre 2013 à 21:23 | Modifié le Mercredi 23 Octobre 2013 - 01:57


La palmeraie a été inaugurée il y a quelques jours à Ajaccio en présence de Michel Raimondo, délégué du Secours Catholique en Corse, Béatrice Pueyo, présidente du centre d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF), ainsi que des représentants du conseil général de la Corse-du-sud et de la mairie d’Ajaccio et bien entendu des bénévoles des deux associations.


photo lydie colonna
photo lydie colonna
La Palmeraie est un joli petit trois pièces, aux couleurs joyeuses, orange et vertes, situé dans le quartier de la citadelle à Ajaccio. Un bureau, pour permettre des entretiens privés, une salle de détente agrémentée d’une bibliothèque, une grande cuisine – salle à manger, où le parent peut déjeuner ou goûter avec son ou ses enfants.
C’est un espace rencontre qui répond à un besoin, il permet la rencontre entre un (ou des) enfant et un de ses parents dont il est séparé. Il s’agit de maintenir un lien entre un enfant et sa famille, lien essentiel au bon équilibre de l’enfant et nécessaire à son bon développement. Même si le parent est dit « défaillant », l’enfant doit se construire avec. Souvent il s’agit d’une période transitoire, avant un retour à un mode de garde plus habituel.
Il s’adresse aux parents dans des situations de séparations conflictuelles, difficiles avec parfois de la maltraitance envers le conjoint. Ce peut être aussi pour des grands parents ou bien pour un ou une concubin(e) qui a élevé l’enfant d’une autre et souhaite garder des relations. Dans tous les cas, les parties présentes sont adressées par mandat de l’autorité judiciaire. Les rencontres auront lieu le mercredi de 9 heures à 15 heures par tranche de 1 heure 30 sous la surveillance de 2 à 3 personnes selon le nombre d’enfants. Ce personnel encadrant est mis à disposition par le secours catholique et le CNIDFF. En effet, ce projet a pu voir le jour grâce au partenariat entre les deux structures. Partenariat dont Michel Raimondo se réjouit, « je suis un homme heureux aujourd’hui », « ce partenariat est une bonne initiative et une bonne organisation qui montre que les deux associations ont les mêmes objectifs ».
La responsable de ce dispositif précise que pour fonctionner correctement elle a besoin de l’aide du conseil général et de la mairie, aide en terme de personnel,  car, la mobilisation des bénévoles ne suffira pas à couvrir toutes les plages horaires. C’est donc un véritable appel à l’aide que lance aujourd’hui l’organisatrice de ce projet.

Qu’est ce le Secours Catholique ?

(Photos Lydie Colonna)
« Etre près de ceux qui sont loin de tout »,  telle est la devise du Secours Catholique. Association française reconnue d’utilité publique, crée  en septembre 1946, elle vient au secours des problèmes de pauvreté et d’exclusion. Elle compte aujourd’hui 97 délégations, 3 900 équipes locales et 62 000 bénévoles.
La délégation de Corse sous la tutelle de Michel Raimondo, compte onze permanences locales où se répartissent 115 bénévoles et 3 salariés. Parmi les multiples actions on trouve : accueil, écoute et accompagnement des personnes en réinsertion sociale ; accueil des personnes sans domicile fixe avec entre autre, petit déjeuner et douche ;  soutien au détenus indigents, à leur famille ; visite aux personnes âgées seules en maison de retraite ; initiation à la langue française ; boutiques scolaires ouvertes à tous ; action de sensibilisation des jeunes à  la solidarité.
C’est dans les locaux de cette délégation corse à Ajaccio que se trouve l’espace rencontre « la Palmeraie », locaux rénovés et mis à disposition de ces familles.

Qu’est ce le CNIDFF ?

Le CNIDFF est une fédération d’associations  fondée en 1972 à l’initiative de  l’Etat, qui sous l’égide du ministère du travail, regroupe 114 CIDFF sur toute la France. Leur mission consiste à apporter une information juridique  aux femmes, en particulier les femmes victimes de violence conjugale,  une formation aux jeunes filles, une aide au retour à l’emploi pour les femmes seules. Acteurs et observateurs de l’évolution de la situation des femmes en France, le CNIDFF et les CIDFF affirment à la fois leur appartenance au mouvement associatif et leur participation à la politique globale en faveur de l’égalité entre hommes et femmes, conduite par les services de l’État, chargés des droits des femmes. Le réseau des CIDFF contribue depuis 40 ans à faire avancer les droits des femmes et à promouvoir l’égalité entre les hommes et les femmes.
1250 permanences sont implantées en milieu rural, urbain et en zones sensibles. Chaque année, les CIDFF reçoivent plus de 470 000 personnes et répondent à plus de 880 000 demandes d’information dont plus de 50 000 liées aux violences sexistes.
Les engagements des CIDFF assurent un accueil personnalisé du public, une prise en compte globale de chaque individu, une information confidentielle et gratuite et une neutralité politique et confessionnelle.
C’est dans ce contexte qu’a été mis en place ce projet d’espace rencontre. Ce lieu garanti le droit fondamental de chaque enfant à avoir des relations stables avec ses deux parents. Il est indispensable dans la protection des femmes victimes de violences conjugales car il permet à la victime de n’avoir aucun contact avec l’auteur des faits. Il ne sert parfois que de lieu « d’échange » entre ces parents qui peuvent alors se «  passer » l’enfant sans se voir.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13934 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8551 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Michela Vanti | 03/12/2016 | 7344 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 28