Corse Net Infos - Pure player corse

La LDH interpelle les candidats aux territoriales sur le devenir de la société corse


Rédigé par le Dimanche 22 Novembre 2015 à 23:39 | Modifié le Mardi 16 Février 2016 - 14:15


Ce samedi matin, la Ligue des Droits de l’Homme tenait conférence de presse à Ajaccio afin de présenter un livret intitulé « Pà un avvene di diritti » qu’elle soumettra aux candidats, afin de faire valoir ce qui, pour elle, sont les principaux enjeux de la prochaine mandature


La LDH interpelle les candidats aux territoriales sur le devenir de la société corse
 
Fidèle à sa mission de vigie des droits, ce samedi à Ajaccio, la Ligue des Droits de l’Homme (LDH) tenait conférence de presse, afin d’interpeller les candidats sur un certain nombre de sujets essentiels à ses yeux, à quelques jours du premier tour des élections territoriales.
 
La conférence initialement prévue la semaine passée, avait été reportée en raison des attentats de Paris.  André Paccou, responsable de la LDH section Corse, est longuement revenu sur ces évènements et sur les conséquences qui s’en suivent pour les citoyens.  « Le vrai problème qui se pose aujourd’hui à tout le monde c’est que malgré ces agressions terroristes, malgré la nécessité de lutter contre le terrorisme et de garantir la sécurité des citoyens, il faut continuer à faire vivre la démocratie », s’est-il exprimé. Craignant une dérive sécuritaire de la société, André Paccou, au nom de la ligue, s’est ainsi dit attentif sur la prolongation de l’état d’urgence et sur la potentielle modification de la constitution qui pourrait intervenir dans les prochains mois, ayant en ligne de mire le spectre du contrôle de la presse et d’une restriction des libertés. « La liberté ne doit pas passer après la sécurité. Elle doit rester le principe. La sécurité doit permettre de créer les conditions pour que nos libertés soient protégées », a-t-il insisté.
Plus loin, il a tenu à souligner la nécessité de ne pas jouer avec les peurs des citoyens : « On a vu s’instaurer depuis quelques jours en Corse un débat complètement surréaliste sur les fiches S à partir de rumeurs. Certains se sont permis de montrer du doigt un lieu de culte musulman et de dire qu’il y a des intégristes prêts à passer à l’acte. Il y a eu un emballement là dessus qui montre bien que nous devons être vigilants, et qu’il ne faut surtout pas jouer des peurs ».
 
Un livret version bilingue pour un avenir des droits dans la société corse
Mais l’objet principal de la conférence de presse était donc de présenter le message que la LDH entend faire passer aux candidats aux élections territoriales au travers un livret intitulé « Pà un avvene di diritti » (« Pour un avenir de droits »). Dans cette brochure elle décline, en version bilingue, les principaux enjeux pour l’avenir de la Corse sur lesquels la prochaine mandature devra se pencher. Des enjeux d’autant plus importants que les compétences dévolues aux élus de l’Assemblée de Corse, plus larges que celles des élus des autres régions, touchent des « secteurs clefs qui structurent une société », a tenu à préciser André Paccou.
 
Une nécessaire recherche de l’apaisement
Tout d’abord dans un but de développement démocratique, la Ligue enjoint à « poursuivre le travail qui a été celui de cette mandature autour de la recherche de l’apaisement ». Un dessein qui passe pour elle au travers la résolution de trois questions précises : le rapprochement des détenus, un débat sur l’amnistie, et une remise en cause de la mobilisation des moyens anti-terrorisme en Corse. « Il n’y a peut-être plus nécessité, au regard du dépôt des armes du FLNC, de mobiliser des moyens anti-terrorisme en Corse, comme on continue à le voir. Peut-être y a t il plus de nécessité à mobiliser ces moyens ailleurs, par rapport à ce qui se passe aujourd’hui », a-t-il protesté, tout en insistant sur le fait que le déploiement de tels moyens sur l’île « signifie le retour à une logique d’affrontement » et rime donc avec tensions avec une société qui recherche le développement démocratique.
 
Le Padduc guide d’un développement social de rupture
Au niveau du développement social, c’est sur le Padduc qui pose « un certain nombre de ruptures annoncées avec le modèle de développement qu’a connu la Corse depuis 20 ou 30 ans », que la Ligue appelle à s’appuyer pour impulser un développement différent de l’ « ancien modèle de dépendance et de rente ». « Il faut que le Padduc rentre au plus près dans la vie quotidienne des Corses.  Il faut qu’il puisse le toucher dans la vie quotidienne de tous les jours. C’est pour nous un des enjeux de cette mandature », a insisté le représentant de la LDH.
 
Construire la communauté de destin
Déplorant « des dynamiques à l’œuvre qui tendent à remettre en cause la communauté de destin et qui tentent d’imposer un rejet de l’autre », André Paccou a également rappelé la position nationale de la ligue qui prescrit de  « nourrir cette communauté de destin par un débat politique permanent ». Le responsable local de la Ligue a ainsi demandé la prise en charge de « la nécessité de lutter contre le racisme et la xénophobie dans le cadre de la campagne et dans le cadre de la mandature et des instances territoriales ». « Il faut des politiques publiques en soutien du travail des associations, de certains syndicats et de certains partis. Il faut des politiques publiques  qui soutiennent la nécessité d’une éducation populaire qui accompagnent ce que font les associations », a-t-il détaillé.
 
Mobiliser les citoyens
Dernier point développé dans cette brochure, la nécessité de mobiliser les citoyens, semble être la finalité centrale pour la construction de la société de droits de demain telle que prônée par la LDH.  « Il ne faut jamais oublier une chose : la démocratie et les droits, ce sont d’abord les citoyens qui les font vivre », a en effet appuyé André Paccou, avant de conclure : « Il faut instaurer un débat avec les citoyens pour les éclairer sur les enjeux, mais aussi pour qu’ils puissent donner à l’agenda politique ses véritables priorités ».

Manon PERELLI
 


Territoriales 2015 | Municipales 2014 | Départementales 2015










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Territoriales 2015
Manon Perelli | 13/12/2015 | 4064 vues
00000  (0 vote)
Territoriales 2015
Philippe Jammes | 13/12/2015 | 3754 vues
00000  (0 vote)
Territoriales 2015
Manon Perelli | 18/12/2015 | 3392 vues
00000  (0 vote)
1 sur 12