Corse Net Infos - Pure player corse

La Dolce Vita de Porticcio


Rédigé par Lydie Colonna le Samedi 1 Août 2015 à 16:36 | Modifié le Dimanche 2 Août 2015 - 00:31


Depuis longtemps considérée comme la cité balnéaire d’Ajaccio, la commune de Porticcio et son village de Grosseto Prugna connaît une activité essentiellement estivale. Valérie Bozzi, maire de la commune et la nouvelle municipalité ont décidé de changer les choses et de faire de Porticcio une ville où il fait bon vivre toute l’année : « La Dolce Vita in Porticcio ».


La Dolce Vita de Porticcio
Depuis son installation dans les bureaux de la mairie, Valérie Bozzi s’y attelle avec force et détermination. Changer les habitudes et faire la guerre aux idées reçues n’est pas chose aisée, mais la nouvelle municipalité a bien l’intention de faire de Porticcio la ville où il fait bon vivre l’été comme l’hiver. Pour parvenir au résultat escompté, la mairie devra travailler sur différents axes.
Il est nécessaire tout d’abord pour ce territoire oscillant entre mer (Porticcio) et montagne (Grosseto) de retrouver une identité globale. D’un côté l’objectif est de faire vivre Porticcio à l’année. Le projet est déjà bien entamé avec la création du pôle administratif et de sa nouvelle mairie, tout près d’une école avec le projet de construction d’une église. Des commerces ouverts toute l’année et non pas seulement les quatre mois de saison estivale. L’amélioration des transports, en particulier les liaisons entre Ajaccio et Porticcio par voie maritime.
D’un autre côté, il est indispensable de favoriser le développement de Grosseto avec la construction de nouvelles résidences et d’appartements à loyer modéré.
Forte de tous ces changements et de tous ces projets, la municipalité a créée en 2014, dans le but de partager son nouveau visage, une marque territoriale « Dolce Vita in Porticcio » qui reflète une nouvelle qualité de vie.
Un guide de 140 pages a été édité en ce début d’été 2015 pour guider le lecteur vers toutes les richesses présentes sur le territoire ainsi que la mise en avant de plusieurs acteurs de la micro région qu’ils soient artisans, commerçants ou personnalité locale. Leur point commun étant de vouloir faire vivre la commune toute l’année.
 
 
Le city guide  « Dolce Vita in Porticcio »
 
Avec une situation paradisiaque au cœur d’un des plus beaux golfes, le Porticcio côté plage c’est avant une station balnéaire : plages de sable blanc, mer à perte de vue, la cité impériale et les îles sanguinaires en toile de fond. Le village vacances Marina Viva qui s’est imposé comme l’un des lieux phares de l’île est un des plus anciens villages vacances de Corse (1958). Mené de main de maître par Benoit Chaudron, un directeur au parcours atypique. Embauché en tant que surveillant de piscine en 2000, Benoit Chaudron, à force de volonté et de travail, grimpe les échelons jusqu’à obtenir en 2009 le poste de directeur.
 
Dans les hauteurs, le Grosseto Prugna côté village, composé de plusieurs hameaux, est le cœur de la commune. La place du village, considérée comme l’une des plus belles de Corse, est le lieu de vie incontournable. Elle s’étend au pied de l’église Saint Césaire, construction romane du XIème siècle, entièrement rénovée et consacrée par Monseigneur Olivier De Germay. Témoin du passé, le hameau de Vignali, aujourd’hui inhabité, livre un véritable témoignage des origines du village.
 
                                    
 
 
 
 
Quelques acteurs de la région
 
Les couteaux de Jean Pierre Ceccaldi , dont la réputation n’est plus à prouver dans le monde entier, sont fabriqués dans son atelier à Porticcio. C’est dans cet atelier que le passionné de couteaux fabrique toute une gamme de produits allant du couteau de chasse à la Vendetta en passant par le couteau de cuisine. Mais c’est également dans ce lieu que le coutelier forme de nouveaux amateurs de coutellerie comme Sylvestre et Simon, ses deux fils qui perpétuent la tradition familiale.
 
Les frères Giovannangeli viennent rejoindre leur sœur mariée à Porticcio dans les années 60. Ils s’y installent et fondent leur famille. Agriculture, élevage, commerce, et même politique, la famille Giovannangeli est sur tous les fronts : Le relais de Porticcio, un magasin d’alimentation, Total, la station service, Le relai de la tour, un supermarché…. Aujourd’hui, les enfants ont pris la relève et tente de perpétuer les valeurs transmises par leurs ainés.
 
Jean François di u Rotolu (Jean François Brunelli) est une figure emblématique de Porticcio. Dans sa petite fromagerie perchée sur la colline du Rotolu, le berger fabrique du bastelicaccia et du broccio à l’ancienne qu’il exporte dans quelques épiceries  sur le continent.
 
Oliver Segone fait parti de ces personnes qui, un jour, décide de tout plaquer pour un nouveau mode de vie, souvent plus proche de la nature. C’est ce qu’a fait Olivier Segone, informaticien, qui décide de devenir agriculteur et se consacre aujourd’hui à la culture des plants maraîchers. Propriétaire également d’un verger, il confectionne des confitures avec les fruits et les légumes récoltés.
 
 
 
Dans ce guide se regroupent également toutes les bonnes adresses, les adresses utiles pour un bien vivre à Porticcio mais également un panel de quelques randonnées et balades comme la tour Frassu, la tour Isolella, le pénitentier, le pont génois Zippitoli, la Parata à Capo di Feno, la cascade des anglais à Vizzavona, les portes du Taravo, les calanche de Piana, les bouches de Bonifacio, la cité impériale. De quoi bien remplir les vacances des touristes et les week end des insulaires.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 00:26 Derby : Notion obsolète ou rivalité bien réelle?

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85506 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40932 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348