Corse Net Infos - Pure player corse

La Direction du SDIS de Haute-Corse à la rencontre des sapeurs- pompiers de Balagne


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Vendredi 12 Août 2016 à 18:28 | Modifié le Samedi 13 Août 2016 - 02:03


Le colonel Charles Baldassari, directeur départemental du SDIS de Haute-Corse et son comité de direction sont allés vendredi sur le terrain pour rencontrer les personnels qui sur la microrégion de Balagne luttent contre les incendies et interviennent dans différents secteurs



Journée marathon vendredi pour le colonel Charles Baldassari, Directeur départemental  du SDIS de Haute-Corse qui s'est rendu en Balagne pour y rencontrer les pompiers intervenant au quotidien dans différents secteurs d'activités et les élus locaux.
Accompagné de son adjoint le Colonel Jean-Luc Baccari, du médecin-colonel Stéphane Bergzoll, médecin chef du SDIS de Haute-Corse, du Commandant Louis Jean Olivier du Bureau Opérationnel, du commandant Patrick Botey, responsable du Groupement Balagne  et de plusieurs officiers ainsi que Pierre Rouy, directeur de cabinet du président du Conseil Départemental François Orlandi, le colonel Baldassari effectuait une première étape au Poste de Secours de la plage de Lozari où il a pu s'entretenir avec le maire et président de la communauté de communes E Cinq Piève di Balagna.
Direction ensuite le Centre de Secours de L'Ile-Rousse où devait se dérouler une première réunion entre les responsables de centres puis une seconde à laquelle assistaient le chef de centre de la commune Pascal-Thomas Colombani,  Jean-Jo Allegrini-Simonetti maire de L'Ile-Rousse et le binôme départemental Pierre-Marie Mancini - Antoinette Salducci.  Au cours de cette dernière réunion  a notamment été évoqué le projet de réhabilitation de la caserne. A l'issue, deux pompiers se voyaient remettre le galon de lieutenant: Pascal Innocenzi ancien pompier volontaire du CS Ile-Rousse et Barthélémy Colombani, adjoint au chef de centre de Belgodère.
A l'heure du déjeuner, à Algajola, la délégation du SDIS était rejointe par le colonel Cornefert, commandant les formations militaires de la Sécurité Civile et le colonel Michel Bourgoin, commandant l'UIISC5 de Corte.


Visite au Centre d'Hébergement de l'USC7 de Brignoles à Calenzana
En début d'après-midi, la visite d'inspection se poursuivait au Centre d'hébergement des unités de l'USC7 de Brignoles en renfort dans le secteur Balagne, en présence du maire de la commune Pierre Guidoni. Le colonel Cornefert a pu s'entretenir avec un détachement des militaires de la Sécurité Civile.
Direction enfin Calvi, terme de la dernière étape de ce périple.
C'est tout d'abord au Centre d'Intervention et de Secours que le Colonel Baldassari et l'Etat-Major se rendaient.
Ils étaient accueillis par le chefs de corps, le capitaine Frédéric Antoine-Santoni.
Ange Santini, maire de Calvi était également présent à ce rendez-vous qui se voulait convivial. On notait également la présence du représentant de l'Etat Frédéric Guglielmi, secrétaire général de la sous-préfecture de Calvi, Elisabeth Santelli, conseillère départementale Calvi-Balagne,  Jacques Santelli, maire de Zilia, président d'honneur du SDIS.
Le colonel Baldassari saluait la présence de ce dernier, qui lui faisait chaud au coeur, mais aussi du maire de Calvi, saluant l'attachement et l'intérêt qu'il porte aux sapeurs-pompiers. Evoquant les désaccords passés à propos de la gestion du Poste de Secours de la plage, le Directeur du SDIS ajoutait: " A un moment nos voies maritimes se sont un peu écartées, en bon capitaine qu'il est, le maire de Calvi  a remis le navire où il fallait et je l'en remercie encore. Il est important pour nous d'être encore sur la plage de Calvi. J'espère que cette confiance qu'il nous accorde encore une fois sera à la hauteur. Je sais que tout comme moi, Patric Botey et Patric Botey sont très attaché à cette qualité de service"
Il saluait ensuite la présence du représentant de l'Etat Frédéric Guglielmi, d'Elisabath Santelli, conseillère départementale, sans oublier son binôme Jean Guglielmacci , vice président du SDISqui n'a pu être présent mais dont il a loué l'engagement et enfin celle de Pierre Rouy, directeur de cabinet de François Orlandi, président du Conseil Départemental.
Et de poursuivre: "Le but de cette visite c'est de consacrer du temps pour vous rencontrer mais si je sais que ce Centre de secours fonctionne très bien, avec à sa tête  un chef de centre qui fait tout pour qu'il en soit ainsi. Ce Centre de secours a la particularité d'avoir une très forte activité saisonnière mais il y a aussi la qualité de service que vous effectuez jour et lui, et ça je voulais vous le dire devant nos élus qui savent ce que vos services coûtent aux différentes collectivités,  dans les impôts locaux, dans les budgets. Les pompiers coûtent cher mais dans cette juste contribution tout le monde s'y retrouve et nous, nous faisons les efforts comme les collectivités pour avoir un service de qualité".

La particularité de Calvi: Une unicité de lieu pour les moyens de secours
A son tour, après avoir évoqué les derniers feux sur le continent, de l'autre côtés de la Méditerranée et rendu hommage aux pompiers engagés, Ange Santini a salué " le travail des pompiers de Calvi -Balagne pour lutter, pour sauver la vie des gens tout en mettant votre vie en péril. C'est un métier noble, courageux,  indispensable, que vous exercez. Comment ne pas ne pas vous soutenir et être derrière vous. Et puis, vous sauvez des vies. Lorsque vous êtes appelés, vous êtes les premiers à partir, à, partir sur les routes, les premiers à partir en mer et ce n'est sans doute pas la partie la plus réjouissante  de votre métier". Le maire rappelait ensuite que la création du Centre de Secours  en 2005 était une priorité avec l'acquisition par la ville du terrain pour permettre au SDIS la réalisation  de cet ensemble. " "Calvi a après bien des efforts cette particularité d'unicité  de lieu pour les moyens de secours . Et je pense que c'est un exemple. Vous êtes là, il y a un petit héliport à côté et puis il y a le Centre Hospitalier Calvi-Balagne. Dans cet ensemble, pour l'intervention, pour l'efficacité des secours  cela me semble pertinent et encore une fois a valeur d'exemple pour d'autres communes. De plus cette caserne est à l'entrée de la ville. elle vous permet d'intervenir aux quatre coins sans avoir trop à subir les embouteillages intramuros de la ville, sauf bien sur lorsqu'il faut porter secours à l'intérieur de Calvi".
Et de conclure:
"On peut ne pas toujours être d'accord comme cela a été évoqué par le directeur du SDIS mais aujourd'hui vous êtes sur la plage de Calvi, le travail que vous y effectuez est remarquable et je vous en remercie et vous dire que naturellement  tant que la mairie de Calvi aura la main mise sur la concession de la plage de  Calvi nous reconduirons mon cher Charles la convention. Et si ce n'est plus nous qui aurons cette concession qui prendra fin en septembre, nous ferons pression sur l'Etat  pour que la plage de Calvi soit naturellement surveillée et  qu'elle le soit par les sapeurs-pompiers .
Merci de ce que vous faites pour l'ensemble des  populations, qu'elles soient estivales ou sédentaires. Et puis, encore une fois c'est vrai que les communes participent financièrement au fonctionnement des secours et que cela coûte cher. Nous n'y êtes pour rien, c'est un autre débat,  mais c'est vrai que l'on pourrait réfléchir au plan national à une plus juste répartition des cotisations s'agissant des communes car le simple citoyen ignore absolument que les impôts locaux servent aussi aux centres de secours. Ils s'imaginent que c'est l'Etat qui paie, dans sa grande mansuétude, dans sa grande générosité, ce qui n'est pas le cas. C'est dans la grande majorité avant tout le Département et aussi les taxes de capitation des communes. Le débat n'est pas ici mais c'est vrai que ça mériterait sur le plan national une juste réflexion à la fois pour une meilleure répartition mais aussi pour que les moyens soient un peu plus importants pour que vous puissiez développer vos actions".


Un appel à rejoindre les unités de sapeurs-pompiers volontaires
Frédéric Guglielmi, secrétaire général de la sous-préfecture, représentant de l'Etat, saluait à son tour l'engagement des sapeurs pompiers, qu'ils soient volontaires ou professionnels, civils ou militaires. " Un engagement fait de noblesse et d'abnégation, au service de l'intérêt général et au service des français. Un engagement qui va à rebours de l'individualisme triomphant aujourd'hui dans nos sociétés modernes? Car c'est un engagement qui repose sur des valeurs fondamentales telles que la bravoure, l'honneur, le dévouement, le don de soi et le souci d'autrui.  Bref, un engagement qui décide de toute une vie. Ce combat la c'est celui de la République. Faire vivre le pacte républicain dans toutes ses dimensions, défendre nos libertés individuelles et collectives, faire en sorte que les tensions s'apaisent, prôner le civisme, le dialogue, la solidarité et le respect d'autrui: telles sont les ambitions qui doivent tous nous animer aujourd'hui. Notamment  par la mise en pratique de ces belles valeurs républicaines, de respect, de tolérance, d'égalité et de fraternité que la grande famille des sapeurs-pompiers et de la sécurité civile sait si bien incarner. Dans les temps difficiles que nous connaissons, toutes les formes d'engagement citoyens sont nécessaires. Chaque français, selon ses disponibilités et ses compétences, peut contribuer à l'effort collectif".
Profitant de cette occasion Frédéric Guglielmi lançait un appel à toutes celles et tous ceux qui le souhaitent à rejoindre à partir de 16 ans, les unités de sapeurs-pompiers volontaires, au terme d'une formation adaptée, rappelant au passage que le 14 juillet au soir, à Nice, 570 sapeurs-pompiers ont été engagés dans le dispositif de secours, et que l'apport des volontaires avait été décisif pour faire face à une situation d'une gravité exceptionnelle.
Et de terminer son propos en se félicitant à ce jour des bons résultats obtenus en matière de lutte contre les incendies: " Des résultats qui ne sont certes pas le fruit du hasard, car ils interviennent dans une période de sécheresse intense et au cours d'une saison particulièrement ventée".
Pierre Rouy devait à son tour rendre hommage aux pompiers avant que Elisabeth Santelli ne disent toute son admiration et sont respect pour tous ces hommes et ces femmes qui ont choisi de servir et qui au quotidien veillent sur nous. Elle tenait aussi à féliciter les pompiers qui ont participé au sauvetage des ces plaisanciers allemands bloqués dans la grotte des "Veaux Marins" et qui sans l'intervention à la fois courageuse et audacieuse des pompiers aurait pu avoir des conséquences dramatiques.
Après le verre de l'amitié, c'est au Poste de Secours de la Plage que cette journée d'inspection se terminait.





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85330 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40807 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346