Corse Net Infos - Pure player corse

La Corse organise son plan de lutte contre les drogues et conduites addictives


Rédigé par Pierre BERETTI le Vendredi 9 Septembre 2016 à 22:13 | Modifié le Vendredi 9 Septembre 2016 - 23:25


La Mission interministérielle de la Lutte contre les Drogues et les Conduites Addictives a doté la Corse d’une enveloppe conséquente de 85 647€ pour l’année 2016 afin de mettre en œuvre des actions concrètes de prévention sur le terrain qui contribuent à l’amélioration de la santé publique mais aussi à lutter contre les trafics.


Danièle Jourdain-Menninger, présidente de la Mission interministérielle de la Lutte contre les Drogues et les Conduites Addictives (MILDECA) a effectué une visite de deux jours à Ajaccio afin de rencontrer représentants des services de l’Etat mais aussi les acteurs de terrain engagés dans la politique publique de lutte contre les drogues au niveau local. Au niveau de la région corse, la question des stupéfiants est particulièrement prise au sérieux. Au niveau des chiffres, si on enregistrait 676 infractions en 2013, elles ont augmenté de 14,5% en 2014 puis de 6,6% en 2015.

La Direction départementale de la sécurité publique d’Ajaccio a d’ailleurs mis en place depuis le 5 septembre dernier un groupe de voie publique communément appelé « groupe stups » qui permettra de dédier plusieurs officiers de police à la seule mission de répression des trafics et particulièrement les « petits trafics » de rue. Si les consommations de cannabis des adolescents corses sont moins importantes que celles des autres jeunes au niveau national, la jeunesse insulaire est à égalité dans les statistiques dans la consommation d’alcool et, plus préoccupant, au dessus de la moyenne nationale concernant le tabac. En effet, la Corse a un ratio de vente de cigarettes par habitant trois fois plus élevé que les autres régions. Au delà de la répression, la présidente de la MILDECA a insisté sur la nécessité de réaliser un plan de prévention adapté.

« Il s’agit de s’adresser au jeunes gens avec un discours qu’ils comprennent. On entend souvent des jeunes filles dire, à titre d’exemple, que s’arrêter de fumer les ferait grossir. Il convient donc de rompre avec ces lieux communs dans les plannings familiaux et autres structures accompagnant la jeunesse ». Afin de mettre en place des mesures efficaces de terrain, la MIDELCA dotera la Corse d’une enveloppe financière de plus 85 645 €. Une augmentation significative lorsqu’on sait qu’elle était de 24 097€ en 2012. En 2016, ce sont 13 associations et structures qui ont bénéficié d’une subvention afin de réaliser 18 projets dont 8 à caractères régional. L’an passé, les villes d’Ajaccio et de Bastia ainsi que la CTC ont contribué à un co-financement sur certaines actions. La MIDELCA a pour objectif de renforcer ses partenariats précieux dans la lutte contre les drogues et les conduites addictives sur le territoire insulaire. 




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 23:37 I soldi corsi… C’est pour bientôt !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85355 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40818 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346