Corse Net Infos - Pure player corse

"La Corse, beauté sauvage" pendant 5 jours sur Arte


Rédigé par le Lundi 29 Avril 2013 à 11:00 | Modifié le Mercredi 1 Mai 2013 - 00:23


Si tout le monde s’accorde à dire que la Corse figure parmi les plus belles îles du monde, c’est qu’elle jouit d’un patrimoine naturel et culturel exceptionnellement riche et original. Elle recèle d’une extraordinaire diversité de paysages. et en s’éloignant des zones touristiques il existe des lieux sauvages, fantasmatiques et peu explorés.


(© Alexandre Gelin/What's Up Films)
(© Alexandre Gelin/What's Up Films)
Loin des clichés récurrents, cette série documentaire vous emmène à la découverte d’une nature et d’hommes hors du commun. une aventure de longue haleine puisque l’île est filmée sur plus d’une année entière. et aux 4 saisons, la corse n’offre jamais le même visage.
"La Corse, beauté sauvage", série documentaire signée Jean Froment, est une coproduction : arte G.e.i.e., What’s up films, avec le Soutien de la collectivité territoriaLe de Corse. avec la participation du centre national du cinéma et de L’image animée.
Voici le programme de cette semaine corse sur Arte

Lundi 13 mai à 19 heures "L’île verticale"
Morceau des alpes et des pyrénées dérivant en méditerranée, la montagne corse est un monde de cimes, d’aiguilles, d’escarpements et de roches anciennes aux déclivités impressionnantes. espace vierge et dernier refuge du sauvage, lamontagne corse est le lieu où se tissent les liens entre passé et présent.

Mardi 14 mai à 19 heures "Entre mer et vents"
Chaque année c’est le raz de marée estival des touristes convoitant ses criques et ses plages. mais le littoral corse reste un espace d’une grande diversité, struc- turés par les forces élémentaires de la nature, entre mer et vents. tout autour de la corse, nombreux sont les sites classés au patrimoine mondial de l’Humanité ou protégés comme réserves naturelles. La mission de l’homme est de maintenir indemne les visages de ces territoires, qui sont aussi des refuges pour les oiseaux migrateurs, abritent des espèces rares ou sont des sanctuaires marins
comme la réserve marine de Scandola.

Mercredi 15 mai à 19 heures " Le monde végétal"
Symbole de la corse qui couvre entre la moitié et les deux tiers du territoire insulaire, le maquis est ce milieu impénétrable, luxuriant, vivace et odorant qui émerveille dans son fleurissement printanier. en contrepoint de cet univers sauvage, rustique et parfumé, les hommes cultivent l’emblématique olivier dont ils tirent l’or jaune de la corse.

Jeudi 16 mai à 19 heures "Des vallées et des hommes
Entre cimes et rivages, le relief corse révèle un dédale de vallées innombrables et irriguées de cours d’eaux. pendant des siècles, les hommes ont eu leur destin lié à cette terre « entre mer et montagne ». ils y ont gagné leur existence, en faisant aller et venir leurs troupeaux de la plage (l’hiver) aux alpages (l’été).
Elément des paysages, l’eau est l’autre richesse de la Corse, celle qui a permis au monde rural de se développer et de vivre dans les territoires de montagne. ici coulent le Liamone, le Rizzanese, la Gravone, le Taravo, le Golo, le Tavignano, la Restonica… 24 rivières qui couvrent plus de la moitié de l’île.

Vendredi 17 mai à 19 heures "Une terre De mémoire"
Tour à tour grecque, romaine, chrétienne, menacée par les sarrasins, la Corse est une terre de mémoire. Vestiges de pierres depuis la première occupation humaine, traces d’habitations et de cultures pour qui est capable de relever les
indices, les implantations architecturales en corse ont toujours un rapport à l’ailleurs… Un patrimoine qui témoigne de toute l’histoire de l’île.
C'est donc une découverte inédite de la Corse à travers ses éléments, ses matières, sa nature brute que propose Arte durant une semaine. 
On a hâte de voir…
 






1.Posté par mina claire mari le 30/04/2013 09:16
A voir et ......A faire voir

2.Posté par Lisandru le 30/04/2013 14:41
La beauté de la Corse est notre patrimoine le plus précieux.
Il serait temps de neutraliser une bonne fois pour toutes les voyous, les promoteurs immobiliers, les publicitaires et la grande distribution qui, depuis 4 ou 5 ans, ont commencé à détruire notre île. Pour ça, il faut des règles adaptées, un pouvoir règlementaire et législatif spécifique, un durcissement des lois littoral et montagne, et un statut de résident.
Sinon, au revoir la Corse. Dans 10 ans, il n'y aura plus rien à défendre.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85531 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40946 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348