Corse Net Infos - Pure player corse

La Corecodes affiche un premier bilan satisfaisant


le Lundi 15 Avril 2013 à 16:04 | Modifié le Mardi 16 Avril 2013 - 01:43


La Corecodes (Conférence Régionale de Coordination du Développement Economique et Social) a été installée en mars 2012 par l'ADEC et les Chambres Consulaires de Corse, avec pour objectifs de mettre en synergie les principaux acteurs du développement économique et de simplifier le parcours des porteurs de projets. Lundi, au cours d'une conférence de presse, Jean Zuccarelli a fait le point


La Corecodes affiche un premier bilan satisfaisant
Le but de la Corecodes est simple: répondre à la crise par une mobilisation cohérente et coordonnée de l'ensemble des acteurs économiques et institutionnels de l'île, initier une autre façon de conduire l'action publique mais aussi et surtout afficher une forte volonté de partager, dialoguer, expliquer et comprendre les politiques économiques des entreprises.
Après une année de travaux et de rencontres, la Corecodes  est devenue une instance sérieuse et efficace, qui travaille sur bon nombre de dispositifs comme le "Pack Entreprendre" le Dispositif de Prévention des Difficultés d'Entreprises, la Reprise et la Transmission d'Entreprises et le Pôle d'Excellence T.I.C.
Autant de thèmes qui ont été abordés et débattus au cours de la conférence de presse qui s'est tenue à l'Hôtel de Région en présence de Jean Zuccarelli, conseiller exécutif, président de l'ADEC, Hervé Belmont, directeur de la DIRECCTE, Antoine Piacentini, président de la Chambre de Métiers de la Haute-Corse, Paul Trojani, président de la Chambre de Commerce de Haute Corse, François Gabrielli, président de la Chambre de Métiers de la Corse du Sud et J.A. Miniconi, représentant la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Corse-du-Sud
Les pouvoirs publics et l'Etat se sont engagés en faveur d'une simplification et d'une rationalisation de l'action publique. En Corse, peut être mieux qu'ailleurs, loin du tumulte des débats institutionnels, l'ADEC et les Chambres consulaires ont décidé de manière informelle d'unifier leurs forces grâce précisémment à la mise en place de la CORECODES, ce qui tend à prouver que l'île possède une longueur d'avance dans le domaine de la simplification. Que ressort-il de cet amalgame?
1). Qu'il est possible de faire plus simple avec une réelle volonté politique partagée 
2).Que la Corse peut, sans réforme institutionnelle, se positionner aux avant-postes de la simplification administrative.
Jean Zuccarelli, qui est à l'origine de la création de cette Conférence Régionale explique.
"La Conférence sert à partager une vision   du diagnostic de l'économie Corse avec tous les acteurs concernés et partager des orientations et des actions afin de mieux nous concerter, nous coordonner, en fat travailler plus efficacement au profit des chefs d'entreprises et des porteurs de projets. Cela bien entendu, afin de leur faciliter leur parcours. C'est un pas en avant que nous avons franchi. Je vous rappelle que cette instance n'existait pas et qu"elle fonctionne à la satisfaction générale. Un an s'est écoulé depuis la mise en place de la structure et aujourd'hui nous en dressons le bilan positif. Nous allons d'ailleurs nous prononcer sur de nouveaux dispositifs de soutien aux entreprises afin de pérenniser leur activité."

Positionnement clair et précis

Les pouvoirs publics et l'Etat se sont engagés en faveur d'une simplification et d'une rationalisation de l'action publique. En Corse, peut être mieux qu'ailleurs, loin du tumulte des débats institutionnels, l'ADEC et les Chambres consulaires ont décidé de manière informelle d'unifier leurs forces grâce précisémment à la mise en place de la CORECODES, ce qui tend à prouver que l'île possède une longueur d'avance dans le domaine de la simplification. Que ressort-il de cet amalgame?
1). Qu'il est possible de faire plus simple avec une réelle volonté politique partagée 
2).Que la Corse peut, sans réforme institutionnelle, se positionner aux avant-postes de la simplification administrative.
Jean Zuccarelli, qui est à l'origine de la création de cette Conférence Régionale explique: "La Conférence sert à partager une vision   du diagnostic de l'économie Corse avec tous les acteurs concernés et partager des orientations et des actions afin de mieux nous concerter, nous coordonner, en fat travailler plus efficacement au profit des chefs d'entreprises et des porteurs de projets. Cela bien entendu, afin de leur faciliter leur parcours. C'est un pas en avant que nous avons franchi. Je vous rappelle que cette instance n'existait pas et qu"elle fonctionne à la satisfaction générale. Un an s'est écoulé depuis la mise en place de la structure et aujourd'hui nous en dressons le bilan positif. Nous allons d'ailleurs nous prononcer sur de nouveaux dispositifs de soutien aux entreprises afin de pérenniser leur activité."

Bilan encourageant et perspectives d'avenir...
La Corecodes c'est également une meilleure coordination des institutions mais pas seulement. La marche en avant s'est accélérée avec la mise en oeuvre du Pack Entreprendre lancé il y a moins d'un an. Grâce à celui-ci, tout porteur de projet peut tout aussi bien s'adresser à l'ADEC ou à l'une des Chambres et bénéficier d'un parcours coordonné de création qui lui octroiera des aides mais également des prestations de conseil de formation pour le guider vers son statut de chef d'entreprise.
"Les politiques sont en amont, mais ensemble, lorsqu'elles se mettent en oeuvre sur le terrain concrètement, on retrouve les mêmes acteurs pour les porter. Les initiatives s'inscrivent dans un programme commun, cohérent, que nous portons ensemble dans une mobilisation très forte pour le soutien au développement économique" a fait observer Jean Zuccarelli.
Il va sans direque l'ADEC et ses partenaires ont d'autres projets qui seront déclinés de manière conjoint sur l'ensemble du territoire, notamment des mesures visant à soutenir la croissance tout en jugulant les effets de la crise:
- Le dispositif de prévention des difficultés d'entreprises
- Le dispositif reprise-transmission d'entreprises
Sans oublier des mesures visant à dynamiser le tissu économique et à favoriser l'innovation: création d'un pôle T.I.C. destiné à créer une filière créatrice de nouvelles opportunités d'emplois à haute valeur-ajoutée.

Ils ont dit...

Chacun des participants est intervenu pour donner son point de vue sur la première année d'existence de la Conférence.
Hervé Belmont a souligné le travail effectué en parfaite synergie avec cette petite phrase: "Il serait bon d'étendre le modèle Corse aux autres régions françaises" et souligné notamment " pour atteindre l'objectif fixé, il faut faire en sorte qu'on puisse coordonner les dispositifs pour qu'ils se marient entre eux. Cela est possible car en Corse, les différents acteurs travaillent la main dans la main..."
Paul Trojani a salué les bonnes relations entre les membres et précisé que la transmission des entreprises pourrait se faire avec un outil aussi performant.
Antoine Piacentini estime  pour sa part que "tous les acteurs du monde économique doivent pouvoir se rencontrer et travailler ensemble pour aller de l'avant. Lorsqu'il y a un problème, notre rôle se trouve auprès des entreprises. Nous devons les soutenir, leur apporter une solution.  "
François Gabrielli, enfin, rejoint son collègue de la Haute-Corse pour souligner le rôle important de la Chambre auprès de l'entreprise: "il faut être partout, vigilant et faire face à la répression fiscale. Nous seront aux côtés des entreprises..."
J. F.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 17:42 Bastia : La Citadelle fait son marché de Noël

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85441 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40893 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346