Corse Net Infos - Pure player corse

La "Classica Corsica" donnera le coup d'envoi de la saison cycliste européenne !


Rédigé par le Dimanche 21 Décembre 2014 à 18:15 | Modifié le Dimanche 21 Décembre 2014 - 23:43


La Corse va être une fois encore au cœur de l'actualité cycliste mondiale au mois de Mars à la faveur de la Classica Corsica, une course d'un journée qui se disputera entre Ajaccio et Bastia, deux jours avant le Critérium international de Porto-Vecchio. Dominique Bozzi, qui porte le projet avec beaucoup d'enthousiasme, a franchi le col de Vizzavona dimanche matin pour venir l'exposer à Gilles Simeoni et à son équipe municipale ainsi qu'à tous ceux qui interviendront dans son organisation.


Au cinquième étage de l'hôtel de ville de Bastia Dominique Bozzi et Gilles Simeoni imaginent, déjà, ce que sera l'arrivée de la Classica Corsica sur la place Saint Nicolas.
Au cinquième étage de l'hôtel de ville de Bastia Dominique Bozzi et Gilles Simeoni imaginent, déjà, ce que sera l'arrivée de la Classica Corsica sur la place Saint Nicolas.
Le peloton de la Classica Corsica s'élancera de la place du Diamant à Ajaccio, gravira Vizzavona, descendra sur Corte puis sur Aleria pour achever son périple à travers l'Île, sur la place Saint-Nicolas. Un peu plus de 203 kilomètres qui, un an après le départ du 100e Tour de France et 32 ans après le dernier tour de Corse remporté par un certain Bernard Hinault, vont permettre à l'île de retrouver sa course cycliste professionnelle.
Dominique Bozzi, hôte dimanche matin de la ville de Bastia, n'a pas manqué de relever le fait pour notamment affirmer avec beaucoup de conviction que "la Corsica Classica s'annonce comme une grande course. Et dans son sillage, la Corse est en passe de devenir l'incontournable destination du cyclisme mondial, une terre de vélo" à la reconnaissance de laquelle, "en l'inscrivant à son calendrier 2015, l'Union cycliste internationale" la qualité du travail mené par la "Collectivité territoriale envers le sport a grandement contribué."


La Corsica Classica tel un pur produit "Made in Corsica" fera donc l'événement de l'ouverture de la prochaine saison cycliste internationale mais pour Dominique Bozzi l'épreuve va bien au-delà encore: "si quelques équipes professionnelles venaient, déjà, effectuer des stages en Corse durant la période hivernale, l'idée était de pérenniser, voire d'accroitre cette présence car, dans le sillage des coureurs se trouvent, les staffs techniques et médicaux ainsi que les journalistes sportifs". 
Sur ce plan, le contrat est rempli. Puisque après la Corsica Classica, c'est le Critérium international qui prendra le relais. Le retour sur investissement (200 000€) devrait donc se mesurer "dans une tranche nettement supérieure" selon Dominique Bozzi.


Mais dimanche matin, en présence des élus bastiais, des représentants des services de sécurité (Police et Gendarmerie), des nombreux  clubs cyclistes de la région bastiaise et de Françoise Lippini de l'association Adrien Lippini, qui va s'impliquer auprès des écoliers de la région lors de cette Corsica Classica, Dominique Bozzi a surtout voulu mettre en avant le côté spectaculaire de la manifestation avec la présence, notamment, des meilleures coureurs cyclistes mondiaux qui se disputeront la victoire le 26 Mars sur la place Saint-Nicolas.
Certes en retour il faudra aux bastiais faire quelques sacrifices - le tunnel sera fermé durant 45 minutes - mais le jeu en vaudra certainement la chandelle.


C'est un peu ce qu'ont évoqué dans son sillage et Jean Zuccarelli, qui représentait Paul Giacobbi, président du conseil exécutif de Corse, dont l'implication a été fortement soulignée et Emmanuelle de Gentili, première adjointe qui a, en sus, rappelé que ce type de manifestation pour lequel "il y avait une attente" avait désormais toujours des déclinaisons dans les quartiers de la ville et auprès des jeunes…

Gilles Simeoni :" Un événement de qualité mondiale"

Gilles Simeoni, maire de Bastia, au-delà de l'hommage, justifié, rendu au travail qu'effectue dans l'ombre Dominique Bozzi auprès de nombreux détenus, a rappelé, ensuite, en quatre points essentiels l'importance que représentait pour Bastia et la Corse, l'inscription de la Corsica Classica au niveau du calendrier international. 
Le plan sportif avec un "événement de qualité mondiale du fait de la participation des meilleurs cyclistes de l'heure, et du parcours entre Ajaccio et Bastia."
Le plan technique ensuite avec les aménagements inhérents  à "l'arrivée sur la place Saint-Nicolas, une plus-value par rapport au Tour de France, même si l'arrivée à l'Arinella fut magnifique!".
Il y aura le plan économique avec les stages en amont, le cyclotourisme, l'attractivité de la ville, la couverture médiatique internationale. "Ce sera un coup de projecteur exceptionnel sur Bastia, sa place Saint-Nicolas, avec en arrière-plan, la mer Tyrrhénienne, sa Citadelle" a dit, enthousiaste, Gilles Simeoni.
Dernier point : le plan pédagogique avec un partenariat fort, avec l'association Adrien Lippini, le rectorat, les écoles de la ville car il convient de ne pas oublier la sécurité, le sport, la santé, le sport pour tous, le sport amateur. "La politique d'ensemble dans laquelle nous souhaitons inscrire cette ville est résolument dynamique, avec une vision claire des objectifs" a souligné Gilles Simeoni avant de rappeler que si "la CTC a été un partenaire institutionnellement important, tout le monde a pris conscience de l'enjeu et tout le monde a travaillé à l'unisson sur ce projet."
Une épreuve sur laquelle est revenu Dominique Bozzi pour rappeler qu'elle n'aurait jamais pu voir le jour sans le Tour de Corse amateur, une épreuve organisée par l'association Corsica Tour. "L'inscription de la Corsica Classica au calendrier de l'UCI c'est avant tout la victoire de l'association Corsica Tour et des 27 clubs cyclistes insulaires. Une victoire qui se prolongera tout naturellement par le maintien du Tour de Corse amateur et du programme de réinsertion sociale des détenus."
Après quoi le maire de Bastia et Dominique Bozzi se sont pris à imaginer, depuis le cinquième étage de l'hôtel de ville, ce que serait l'arrivée de la première Corsica Classica.
Avec peut-être un soleil aussi éclatant que celui de dimanche qui rehaussait plus encore les mille et une beautés de la cité !
 





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 23:13 National Le CAB victime d'un doublé de Sangaré

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85537 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40955 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348