Corse Net Infos - Pure player corse

La CFDT au Centre Hospitalier d'Ajaccio : "A compétence égale, recrutement local!"


Rédigé par (Cp) le Lundi 12 Janvier 2015 à 16:16 | Modifié le Lundi 12 Janvier 2015 - 23:32


Quatre postes d'attachés d'administration hospitalière, tous pourvus par des continentaux fin 2014 et début 2015 au centre hospitalier d'Ajaccio : La CFDT interpelle la direction sur ses méthodes de recrutement en ce qui concerne les postes "à responsabilités", dans un tract en faveur de la corsisation des emplois.


"Etre corse, vivre en Corse, travailler en Corse : voilà ce que la CFDT a toujours défendu et ce depuis le congrès de 1974. La défense des intérêts locaux a toujours fait partie des objectifs prioritaires de notre organisation syndicale. A compétence égale, recrutement local’"
A ce jour, le Centre Hospitalier d'Ajaccio compte quatre postes d'attachés d'administration hospitalière. Ces postes auraient, selon la CFDT, tous été pourvu par des continentaux, alors qu'il n'y aurait eu aucune parution au niveau local. Dans un tract titré "Scandaleux, honteux, méprisant" la CFDT interpelle la direction du Centre Hospitalier d'Ajaccio et demande des comptes sur la politique d'embauche tenu en son sein.

Les Corses écartés des postes à responsabilité?

La fonction d'AAH nécessite, en théorie un diplôme, obtenu sur concours ouverts aux agents de la fonction publique. Il n'est pas rare que les personnes occupants ces fonctions fassent fonction, faute de personnes qualifiées candidates au poste. C'est précisément là le souci selon la CFDT, les personnes faisant fonction à l'hôpital d'Ajaccio ne possèdent pas le diplôme, bénéficient de la grille indiciaire relative à la fonction, et aucune publication n'est parue au niveau local relative à ces postes vacants.  
Depuis plusieurs années nous observons dans les différentes fonctions publiques,  un recrutement massif de cadres venant de l’extérieur, alors même que le marché local de l’emploi ainsi que les formations dispensées à la faculté de Corse permettraient d’avoir les compétences demandées sur ces postes et ainsi d’offrir un emploi et des perspectives de carrière aux jeunes et moins jeunes résidents Corse. A l’Hôpital d’Ajaccio, ce constat est d’autant plus vrai : 3 Attachés d’administration  hospitalière (A.A.H) ont été recrutés dans l’Etablissement lors du  dernier trimestre 2014, à un indice plus que favorable avec des contrats sur mesure (contrat à durée indéterminée, indice élevé, classe PRINCIPALE). Ces affectations sont très souvent sans lien avec les fonctions précédemment exercées et les diplômes requis pour ces  fonctions (ex : directeur financier….) Ces recrutements se sont effectués sans la moindre parution au niveau local. Ce sont très souvent, les copains et les copines qu’il faut ‘placer’. Aujourd’hui, le meilleur argument pour être recruté sur un poste à responsabilité à l’hôpital d’Ajaccio est de faire figurer sur son CV que l’on vient du continent. 
Il faut que Monsieur le Directeur et que Madame la DRH comprennent une bonne fois pour toutes que la Corse et les Corses ne sont pas les stéréotypes que l’on peut lire dans les revues humoristiques à savoir : les Corses ne sont pas toujours  des pyromanes, des voleurs, des fraudeurs, des terroristes, des malhonnêtes ,des gens en maladie et des fainéants.
précise le tract diffusé lundi.
 

Vers l'instauration d'un quota pour le recrutement de locaux?

Dernière embauche en date, un AAH aurait été recruté en remplacement d'un autre qui serait en congés payés, un contrat à un indice plus que favorable, qui se prolongerait jusqu'en septembre 2015.
La CFDT déplore le coût d'un tel remplacement alors qu'il est toujours difficile de remplacer les agents dans les services de soins. Dans le contexte actuel, où ‘l’heure est aux économies ‘d’après le Directeur, comment peut on recruter un nouvel attaché d’administration alors que l’on paie déjà grassement un directeur qui n’est là que pour user le coussin de sa chaise et prendre les gardes que les autres  ne veulent pas (bien évidemment tout en gardant son logement de fonction de plus de 100m²) ?
Le climat social se dégrade de jour en jour. Aucune proposition  sincère, concrète et réaliste, aucune perspective d’avenir,  aucune politique de développement concernant nos activités de soin (pédiatrie, gynécologie, urgences, UNV, etc.… 
Notre organisation syndicale demande un rendez-vous urgent avec le Directeur, afin de définir une fois pour toutes , la politique de recrutement mise en place dans notre Etablissement, en espérant toutefois que nous ne soyons pas obligés de demander l’instauration de quotas  pour les locaux sur les recrutements à venir et tout particulièrement sur les postes d’encadrement."

Contacté le directeur de l'établissement, n'a pas répondu à notre sollicitation.




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 23:37 I soldi corsi… C’est pour bientôt !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85327 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40805 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346