Corse Net Infos - Pure player corse

La CCI de Corse-du-Sud se mobilise pour venir en aide au commerce de proximité !


le Mardi 11 Juin 2013 à 16:43 | Modifié le Mercredi 12 Juin 2013 - 01:29


C’est en présence de la présidente de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Corse-du-Sud Nathalie Carlotti, d’élus et de commerçants, que la campagne de mobilisation et de valorisation du commerce de proximité de la CCI a été lancée ce mardi à Ajaccio. Le but : face à la conjoncture économique difficile et la concurrence féroce à laquelle il fait face, il s’agissait de présenter la nette valeur ajoutée et les atouts particuliers du commerce de proximité pour le tissus socio-économique local.


La campagne de la CCI 2A en faveur du commerce de proximité a été lancée ce mardi en présence de la présidente Nathalie Carlotti et de l'ensemble des partenaires. (Photo : Yannis-Christophe Garcia)
La campagne de la CCI 2A en faveur du commerce de proximité a été lancée ce mardi en présence de la présidente Nathalie Carlotti et de l'ensemble des partenaires. (Photo : Yannis-Christophe Garcia)
Emprise de plus en plus importante de la grande distribution sur le secteur du commerce, concurrence féroce représentée par le développement des ventes de tous produits sur Internet ou encore difficultés récurrentes de stationnement en centre-ville : autant d’écueils majeurs qui viennent peser sur la situation, déjà très délicate, du commerce de proximité à Ajaccio et en Corse-du-Sud. Car on ne compte malheureusement plus le nombre de rideaux tirés (temporairement ou définitivement) du côté de la rue Fesch ou du Cours Napoléon…

Mobilisation unifiée de la CCI, des commerçants et de la ville d’Ajaccio
C’est la raison pour laquelle, devant cette situation critique pour les « petits commerçants », la CCI de Corse-du-Sud, de concert avec les commerçants et avec la collaboration de la ville d’Ajaccio, a décidé de se mobiliser pour venir en aide à ce maillon important du tissus socio-économique insulaire. Car si la question se pose évidemment en termes économiques, l’aspect social joué par le commerce de proximité, plus-value indéniable, est également très important.
Vie et animation des quartiers, dialogue et écoute des habitants sont des facettes bien différentes (dans le quotidien du consommateur) de l’anonymat social global qui constitue le système de fonctionnement du rouleau compresseur de la grande distribution.

« Dans ce contexte de crise, je tiens à vous dire que la CCI est là pour vous aider » Nathalie Carlotti
« Voila 6 mois que je suis élue et c’est ma première rencontre avec les commerçants. Dans un contexte de crise auquel nous devons faire face, et au regard des problèmes de stationnement, de circulation et face à la concurrence du commerce sur Internet, je tiens à vous dire que la CCI est là pour vous aider ! » a affirmé la présidente de la CCI 2A Nathalie Carlotti, précisant ensuite que « de nombreux programmes de proximité avec les élus vont se mettre en place, avec le concours de la mairie notamment ». Une volonté d’avancer dans le dialogue et la concertation qui correspond en tous points aux engagements fondés sur un triple devoir en guise de mission (« volonté, vérité et lucidité ») qu’elle avait pris le 21 janvier dernier, lors de son élection à la tête de la CCI, succédant ainsi à Jacques Nacer.
« Chacun de ces dossiers, chacune de ces actions, auront une incidence sur la vie des entreprises insulaires et sur leur essor. Nous mettrons particulièrement l’accent sur la proximité, la présence et le soutien aux entreprises aux 4 coins de la Corse-du-Sud, notamment dans le rural » avait-elle déclaré alors (voir notre précédent article ).

Le lancement de la campagne en faveur du commerce de proximité. (Photos : Yannis-Christophe Garcia)

Rendre hommage aux commerçants et mettre en valeur les atouts du commerce de proximité
Puis, c’est le président de la Commission Action Commerciale et Animation de la CCI 2A Jean-Claude Meyer, qui a pris la parole pour présenter la campagne dans les grandes lignes. « Tout le monde sait qu’actuellement les chiffres d’affaires baissent au lieu de monter. Si nous souhaitons une saison plus longue pour faire remonter ces chiffres, il faut nous mobiliser » a-t-il déclaré. Précisant qu’il s’agit d’une « manifestation pour le grand public » destinée à redynamiser le commerce de proximité en mettant en valeur ses atouts spécifiques, Jean-Claude Meyer a souhaité également « rendre hommage aux commerçants » et rappeler que « les élus ont une réelle volonté de soutenir ce commerce de proximité malmené par la concurrence d’Internet et la grande distribution ». Concrètement, cette campagne de promotion se traduira très rapidement par une mobilisation des commerçants, la réalisation d’affiches promotionnelles et des tapis de sol qui seront présents devant les boutiques d’Ajaccio mais également sur l’ensemble des villages de Corse-du-Sud dans le courant du mois de juin.

Un "manager de centre-ville" recruté par la CCI et la ville d’Ajaccio
Par ailleurs, pour renforcer davantage cette action et lui donner un impact maximal, un "manager" de centre-ville (personne chargée de couvrir les secteurs pour informer de l’opération) a été recruté. Cet emploi a été financé à 50% par la ville d’Ajaccio et à 50% par la CCI de Corse-du-Sud. Un « énorme atout supplémentaire » de l’avis de Jean-Claude Meyer qui a également rappelé que des animations comme le Shopping de nuit seraient reconduites à Ajaccio mais également à Sartène. Il a également annoncé qu’un comité de pilotage verrait bientôt le jour, réunissant la CCI, la mairie d’Ajaccio et les commerçants afin de « sectoriser la ville pour mieux dynamiser les animations ».
Ainsi, renforcer l’unité des commerçants en mettant en valeur les atouts du commerce de proximité (centrés autour de 6 points forts pour cette campagne : la qualité, le contact, l’authenticité, la convivialité, la fidélité et le service) permettra de cibler le grand public avec un objectif majeur : inciter les clients potentiels à privilégier les « petits commerces » pour leurs achats. « Dans tous les cas, nous attendons surtout une forte mobilisation des commerçants pour générer un nouveau souffle sur le commerce de proximité. Cette action n’est qu’un début ! » promet, confiant, Jean-Claude Meyer.

Une mobilisation active de la part de la CCI, des commerçants et de la ville d’Ajaccio qui permettra, on l’espère, de s’éloigner un peu du spectre lancinant de la crise et de l’image bien triste des nombreux rideaux tirés à chaque coin de rue. Pour les commerçants bien sûr, pour l’économie, mais aussi pour retrouver le charme inimitable d’une véritable vie sociale dans les quartiers de la cité Impériale et dans les ruelles de nos villages !
 
Yannis-Christophe GARCIA




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85113 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40737 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344