Corse Net Infos - Pure player corse

L'usine de traitement des eaux usées de Calvi aux normes européennes


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Jeudi 30 Mai 2013 à 23:17 | Modifié le Vendredi 31 Mai 2013 - 02:37


A l'initiative de Ange Santini, maire de Calvi, une visite de l'usine de traitement des eaux usées a été organisée jeudi ,matin à Calvi, en présence de plusieurs membres du conseil municipal et chefs de services. La délégation a été accueillie par Hugo Bardi, directeur de l'agence sud d'OTV, Jean-Pierre Buchoud, directeur régional de Véolia eau méditerranée et Gilbert Bizien, directeur du centre opérationnel de Corse Véolia. Le but de cette visite était de faire découvrir les travaux d'extension réalisés par la ville de Calvi, avec notamment la mise en place d'un procédé de traitement biologique. Montant global de l'opération : 7 920 000€


L'usine de traitement des eaux usées de Calvi  aux normes européennes

La Commune de Calvi, on l'a dit ,a décidé de moderniser et mettre aux normes européennes son usine de traitement des eaux usées pour accepter et traiter l’accroissement des flux de matières polluantes à l’équivalent de 60 000 habitants.
Des études très poussées menées par la commune ont permis d’établir que l’usine construite en 1991 n’est à l’origine d’aucune pollution ni atteinte au milieu naturel ou sur la qualité des eaux de baignade ; cependant l’ouvrage devait être mis en conformité avec les normes européennes et notamment la directive « eaux usées résiduaires urbaines » CEE 91/271, traduite en droit français par l'arrêté du 22 décembre 1994, qui intègre également les prescriptions de la loi française sur l'Eau du 3 janvier 1992.
Garants de l’intérêt des usagers et des contribuables, la commune de Calvi aidé de son cabinet conseil Blasini a donc décidé en Mars 2008 d’accroitre son traitement physico-chimique existant par un traitement biologique d’affinage et en a profité pour améliorer les performances de certaines étapes de traitement existantes notamment sur la filière d’élimination des  déchets ( graisses, sables, boues)  et sur le traitement des odeurs.
Un traitement biologique
Le procédé de traitement biologique retenu par  la commune de Calvi s’est porté sur la technologie de biofiltration « Biocarbone » car la compacité de ce process autorise la construction de nouvelles installations dans les ouvrages existants sans interférence sur le fonctionnement de l’ancienne y compris en période estivale. Enfin le projet respectait  la qualité du site en proposant une intégration architecturale harmonieuse.
Pas moins 6 modules de biofiltration capables de traiter chacun 150 000 litres d’eaux usés par heure complètent les étapes de traitement de coagulation floculation  décantation existantes.
La pollution des eaux est ainsi piégée, concentrée dans des ouvrages de traitement adaptés puis extraites selon son origine pour être valorisée en agriculture ou en produits de recyclages.
La modularité de cette technologie par biomasse fixée permet de supporter sans difficulté les fortes variations de charges polluantes et hydrauliques saisonnières y compris lors de week ends prolongés ou de vacances scolaires très courtes.
Ces nouveaux équipements garantissent des niveaux de rejet supérieurs à ceux demandés et répondent aux exigences de protection de l’environnement notamment sur la qualité des eaux de baignade. Calvi peut ainsi conserver son statut de « Station Balnéaire »

La station d'épuration réalisée en 1991
Ces travaux ont été  réalisés par les entreprises OTV et Beverraggi  et auront duré deux ans en limitant les nuisances sonores sur les riverains et sans impact sur le milieu naturel. Rappelons que cette station d'épuration réalisée en 1991 a été intégrée sous la citadelle de Calvi.
Dans la salle d'opération de la station  tour à tour, Hugo Bardi et Jean-Pierre Buchoud ont pris la parole pour remercier le maire de la commune et son conseil municipal et dire combien ils étaient fiers de présenter le résultat de cette extension de la station, avec ce procédé de traitement biologique. Ange Santini prenait à son tour la parole pour saluer la direction de la société OTV, Paul Beverraggi et l'ensemble du personnel de la station: " Ces travaux de modernisation de l'usine de traitement des eaux usées que nous venons de réaliser étaient indispensables pour notre station balnéaire qui passe de 5 000 à 50 000 habitants en saison touristique. Aujourd'hui, je me réjouis de cette modernisation qui nous met à la pointe de la technologie avec un traitement biologique d'affinage"
Dans les mesures de sécurité qui s'imposent, c'est un assistant de la société OTV qui réalisait et commentait la visite qui suivait.
A l'issue, les participants étaient conviés à un superbe buffet offert par la direction de la station.
Outre les représentants de la société OTV et Véolia déja cités, on notait aussi la présence de Ange Orsi, directeur de service pour la plaine orientale et la Balagne, Georges Thierry, responsable des usine plaine orientale-Balagne et Christian Loubic, responsable de l'usine Balagne.

Le plan de financement
Montant global TTC: 7 920 000€.
Subventions: Agence de l'eau30%, Etat: 40%, CTC: 5%, Conseil général Haute-Corse: 5%, commune: 20%.





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 17:26 Au Rallye de Balagne Pascal Trojani est intouchable

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85582 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40975 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 349