Corse Net Infos - Pure player corse

L'union de l'intelligence collective au service des autres à Ajaccio


Rédigé par le Dimanche 27 Juillet 2014 à 22:12 | Modifié le Dimanche 27 Juillet 2014 - 00:02


Ajaccio ville impériale, certes, mais il n’en reste pas moins que pour des raisons diverses et variées elle n’offre cette année que peu de lumière et de présence. Des rues désertées très tôt et notamment le cours Napoléon qui pourtant compte nombre d’établissements et de commerces amenés à accueillir le public qu’il soit local ou estival.


Photo Marilyne SANTI
Photo Marilyne SANTI
Pascal Bruno qui abrite tout au long de l’année dans son établissement, « Le Bistrot du Cours », des activités théâtrales, des ateliers philosophiques, des groupes de paroles, des cafés psy, des rencontres littéraires et j’en oublie … a concrétisé une idée à laquelle il pensait déjà depuis bien longtemps : établir une carte des commerces d’une partie du cours qui serait évolutive suivant les changements signalés et les idées retenues de tous les citoyens, d’ici ou d’ailleurs. Le résultat de l’union de l’intelligence collective pour faire prendre conscience que seule la parole peut nous aider à trouver la lumière de la Corse, une réelle "île de beauté". 
Nous vous en avions déjà parlé. Aujourd'hui nous lui donnons la parole.


- On vous connait innovant, n’aimant pas tout ce qui est mal établi, facilitateur de vie. Aujourd’hui fidèle à vous-même vous avez eu idée de créer le plan shopping de la zone A du cours Napoléon. En quoi consiste-il ?
- Comme vous le soulignez, j'aime ce qui est bien établi et force est de constater, en 2014, que notre cité appelée « Ville Impériale » me fait plus penser à une « femme battue, délaissée » qu'à une impératrice qui donne envie. Pour mettre Ajaccio au -dessus de toutes querelles de clochers, ou enfantillages usants, j'ai décidé avec quelques amis dévoués comme d'autres bonnes volontés de penser pour valoriser notre ville. Ce plan est  un premier pas, une première façon de susciter la curiosité des passants du Cours Napoléon et de montrer l'importance d'informer et d'instruire à la source. Cette carte a une vocation d'information commerciale car elle est dédiée aux commerçants, pour les ajacciens et visiteurs du monde entier. Nous sommes partis du détail pour aller vers l'idéal avec qui voudra nous accompagner et je pense, en premier, à la ville d'Ajaccio, la Chambre de commerce, le  manager du centre-ville et tous les autres. Ce plan sera actualisé tous les 6 mois 1/2. Nous gagnerons en qualité grâce à l'apport de toutes les bonnes idées même les plus improbables.
 
- Comment avez-vous nourri ce projet de l’idée à la réalisation?
- J'ai pensé ce projet grâce à la rencontre en décembre 2013 avec la Manager du centre-ville, une personne volontaire et déterminée. Comme d'autres, je suis triste de vivre dans une île touristique qui vit à l'envers avec  quelques semaines de saison. Je prône de vivre 15 mois pour en tenir 12 sur l'année, car nous sommes entourés d'eau et nous nous devons d'être accueillants à côté de la nature (soleil, mer, plages, montagnes, forêts...). Et je passe sur l'histoire et le patrimoine reçus comme héritage des hommes et des femmes passer avant nous. Nous avons un centre ville gorgé d'atouts que nous n'utilisons pas assez pour attirer. Mettons  en avant l'intelligence collective intergénérationnelle, sans complexe, autour de la table publique et dans la clarté.
J'ai la chance de recevoir dans mon Bistrot le monde entier. J'écoute et je pose les questions utiles pour apporter ma pierre. Depuis longtemps, je suis triste de m'entendre dire par les touristes que la maison natale de Napoléon est mal indiquée. Je ne peux savoir  pourquoi l'absence de signalétique n'émeut personne alors que le centre ville agonise.
 
- Avez-vous eu un retour des commerçants, des touristes, des résidents sur cette initiative?
- Toutes les personnes rencontrées, d'ici et d'ailleurs, m'ont salué. Je crois que les responsables devraient enrichir cette initiative pour l'étendre à tout le centre urbain. Les gens ont besoin d'informations pour se situer ou trouver plus facilement ce qu'ils cherchent. J'ai confiance en la compétence des uns et des autres, j'attends de voir les ouvrages d'intérêt général sur le terrain.
Je tiens d’ailleurs  à remercier toutes les personnes de bonne volonté qui m’ont aidé pour ce plan de la zone A. J’ai de la chance de partager ce travail pour l’intérêt général.
 
- Le cours Napoléon semble déserté au fil des années, votre idée est aussi d’essayer de lui redonner vie. Avez-vous déjà des idées d’actions ou d’évènements à venir pour répondre à cette attente ?
- J'ai pour l'avenir des idées comme  une exposition permanente et à ciel ouvert sur le Cours Napoléon, des circuits touristiques intra-muros, un journal du centre ville, des animations sur le Cours Napoléon avec un carnaval « berceau de la famille impériale ».......
 
- Est-ce que de tels plans vont fleurir dans d’autres artères de la ville ? Où peut-on trouver le votre et ses flyers ?
- J'espère bien que par l'intermédiaire du manager du centre-ville et de ses deux « parents » la ville sera très vite mise en fleurs-panneaux et autres variétés de « fleurs ». C'est l'intérêt de tous pour sortir de la morne plaine ajaccienne. En attendant les miracles, on peut voir le plan de la zone A du Cours Napoléon face à la préfecture entre la boutique « Orange » et le Bistrot du Cours. Je dis souvent qu'il y a un ciel derrière les nuages. Il suffit de relever la tête pour s'en rendre compte.





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 21:46 Derby : Le GFCA corrige l’ACA

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85537 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40955 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348