Corse Net Infos - Pure player corse

L'œil du technicien - ACA-Valenciennes : Le match vu par Baptiste Gentili


Rédigé par Baptiste Gentili le Samedi 11 Février 2017 à 08:01 | Modifié le Samedi 11 Février 2017 - 08:28


L'œil du technicien ? C'est celui de Baptiste Gentili - qu'il est inutile de présenter - qui dissèque tous les vendredis les prestations, à domicile, du GFCA et de l'ACA pour les lecteurs de CNI. Vendredi soir il a assisté à ACA-Valenciennes


L'œil du technicien - ACA-Valenciennes : Le match vu par Baptiste Gentili
L'analyse de la soirée
Après son échec lundi contre le Red Star, L' ACA entend bien rester maître à domicile afin de ne pas décrocher au classement de cette Ligue 2où la bataille fait rage en haut comme en bas du tableau.
Pratiquement deux schémas de jeu identiques en 4X2X3X1, c'est dans l'animation que se fera la différence et nous avions hâte de voir laquelle des deux équipes allait être la plus efficace.
Les ajacciens n'allaient pas tarder à nous donner un début de réponse. Vite rentrés dans le match avec autant de détermination que de conviction, les rouges et blancs ouvrent la marque par la nouvelle idole de Timizzolo, Moussa Maazoiu qui en pleine vitesse, et d'une frappe lourde, met l'ACA sur orbite. 

A partir de là, les hommes d'Olivier Panraloni vont pilonner sans relâche la défense nordiste aux abois et qui éprouve les pires difficultés à contenir une équipe ajaccienne de gala. 

Au bord de la rupture les visiteurs résistent jusqu'à la 41' où sur le énième corner en leur faveur Nouri et les siens doublent la mise grâce à ce diable de Maazou qui, de la tête, catapulte le ballon dans les filets, signant ainsi son doublé. 

2 à 0 à la pause : très objectivement la note aurait pu être encore plus salée pour les hommes de Faruk Hadzibejic, totalement dépassés par le niveau de jeu produit par les attaquants rouges et blancs. 

La deuxième mi-temps débute comme la première et sur les même bases. Ajaccio plus conquérant que jamais transperce l'arrière-garde valenciennoise grâce à Gakpa, à l'origine de l'action, bien servi par Madri en bon relayeur, cela fait 3 à 0 la cause paraît alors entendue. 

On ne voit pas comment Valenciennes pourrait revenir dans ce match surtout que les dix minutes qui suivent semblent annoncer un véritable naufrage pour ce « navire » en perdition. 
C'est alors que la magie du football va faire son œuvre.
61e minute : sur un corner Ndao de la tête réduit le score 3 à 1puis 3 à 2 à la 64 ème grâce à Sliou Ciss. 
V.A reste encore dans le match à la stupéfaction générale dans les travées de François-Coty. 
Le combat vient de changer d'âme et l'ACA, brutalement, est à son tour dans la difficulté, un scénario que personne n'aurait pu imaginer. La barre transversale évite même aux Ajacciens une punition qu'ils ne méritaient pas. 

Les trente dernières minutes de ce match devenu « fou » subitement, seront tout à l'avantage d'une équipe de Valenciennes qui eut le mérite d'y croire jusqu'au bout, faisant passer le frisson dans le dos d'une équipe ajaccienne brillante pendant une heure. 



Les plus
L'ACA a démontré une fois de plus la qualité de son potentiel offensif, avec en plus cette fois, la volonté d'aller beaucoup plus vite vers l'avant, mais aussi avec beaucoup plus de présence devant le but adverse. 
Le fait de se projeter vite et en plus grand nombre vers l'avant, a incontestablement augmenté le nombre de situations dangereuses et par conséquent augmenté les possibilités de marquer des buts : c'est ce qui s'est produit, je n'invente rien, c'est tout simplement logique. 
Je ne peux qu'applaudir, enfin, a un peu plus de prises de risque dans le jeu, un peu plus d'audace.  C'est ce qui manquait à cette équipe. 
Du côté de VA, la dernière demi-heure de jeu de Valenciennes démontre elle une force mentale hors du commun de la part de cette équipe. 
Je n'irai pas jusque là, car à mon sens le relâchement coupable des ajacciens en a certainement été le détonateur mais il faut saluer quand même cette volonté de ne pas avoir voulu sombrer après avoir été mené trois à zéro. 



Les moins
Trouver une explication à se revirement de situation dans le tiers temps final de la rencontre, est assez difficile et ne dépend certainement pas d'un seul facteur. 
Pour ma part j'y vois trois raisons. La première c'est un peu inconsciemment que les ajacciens se sont relâchés (à trois à zéro, disons que l'on peut l'admettre). La deuxième c'est que valenciennes a eu la réussite de marquer coup sur coup (61e et 64 e) décuplant ainsi ses chances et  ses espoirs de revenir dans un match qu'il pensait avoir perdu. 
A cela j'y ajouterai le côté physique car je pense que le match au Red Star sur un terrain pénible, a laissé des traces dans les organismes. 
En additionnant ces trois facteurs, il y a de quoi y trouver une part de vérité mais surtout quelque bons enseignements à en tirer. 

Quand au VAFC, j'ai trouvé cette équipe pas très rigoureuse défensivement avec des largesses dans le marquage et une façon aveugle de se livrer en ayant du mal à vite se replacer a la perte du ballon. 


Le fait du match 
C'est bien entendu cette incroyable fin de match avec la réduction rapide du score de la part des Valenciennois qui a fait frémir d'inquiétude les supporters ajacciens mais qui ont, certainement, encore plus apprécié cette victoire acquise dans la douleur mais amplement méritée 


L'homme du match
Maazou pour son doublé, sa formidable première mi-temps, sa générosité et la menace qu'il représente, désormais, pour toutes les défenses adverses.  Maazou c'est aujourd'hui la coqueluche du public ajaccien. 





S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
A.C.A
Charles Monti | 01/06/2013 | 3539 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
A.C.A
Antoine Astima | 09/12/2016 | 3153 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 4