Corse Net Infos - Pure player corse

L’image du jour : « Habemus »… un nuage infâme, sur le port d’Ajaccio


le Mercredi 25 Septembre 2013 à 20:16 | Modifié le Jeudi 26 Septembre 2013 - 02:23


Si la contemplation des nuages a toujours inspiré les poètes, il est des nuages bien moins poétiques et agréables que d’autres… Celui, sombre comme l’ébène d’un fioul probablement aussi lourd que la centrale du Vazzio, qui planait en milieu d’après-midi sur le port d’Ajaccio, inspirait davantage l’envie de détourner les yeux et de se boucher les narines, que de se livrer à une quelconque méditation poétique…


Le paquebot "Hamburg" en escale mercredi à Ajaccio, a durablement obscurci le ciel de la Cité Impériale... (Photo : Yannis-Christophe Garcia)
Le paquebot "Hamburg" en escale mercredi à Ajaccio, a durablement obscurci le ciel de la Cité Impériale... (Photo : Yannis-Christophe Garcia)
« Le navire roulait sous un ciel sans nuages, comme un ange enivré d’un soleil radieux »…
Si ces vers en alexandrins de Charles Baudelaire louaient, en son temps, les charmes d’une navigation sous un ciel immaculé, le navire de croisière qui faisait escale mercredi après-midi dans le port d’Ajaccio a sans nul doute brisé le mythe ! Le paquebot Hamburg, une unité de 144 mètres de long pour 20 mètres de large, propriété de la compagnie allemande Plantours and Partners, moteurs allumés durant plusieurs heures, a obscurci et pollué le ciel limpide de la Cité Impériale d’un nuage noirâtre particulièrement désagréable.
Tant et si bien qu’aidé par une légère brise, celui-ci s’est largement répandu sur l’ensemble du port, et avec lui ses effluves olfactives de fioul lourd particulièrement nocives, jusque sur les terrasses de café du port Tino Rossi…

Quid des navires propres... ?
Un spectacle particulièrement affligeant, à l’heure où la préservation de l’environnement dans notre île semble devenir une priorité pour tout un chacun. Clou (fumant !) du spectacle, moins d’une heure après les dégagements de fumée du Hamburg, le Mega Smeralda de la Corsica Ferries a ajouté ses propres volutes, dans un mélange insoutenable… Conduisant bon nombre de consommateurs attablés à fuir ces nuisances nocives. Fort heureusement, le Jean Nicoli de la SNCM, ne dégageait pas de combustible de ses cheminées…
Force est de constater que les navires « propres » ne sont pas encore pour demain. Malheureusement, avec l’ensemble des rotations quotidiennes des navires vers le continent, ajoutées aux nombreux navires de croisières régulièrement en escale dans la Cité Impériale, les Ajacciens eux, dégustent tous les jours !
Yannis-Christophe GARCIA

Un important dégagement de fumées noirâtres s'est répandu mercredi sur l'ensemble du port d'Ajaccio. (Photos : Yannis-Christophe Garcia)




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 21:58 Ajaccio : Un poids-lourd se couche dans un rond-point

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:23 Ajaccio : Un semi-remorque se couche au rond-point !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85437 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40892 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346