Corse Net Infos - Pure player corse

L'hommage de Calvi à Ludovic Piasentin et Jean-Louis de Bénédict tués le 1er août 2005 dans le crash du Canadair


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Samedi 1 Août 2015 à 12:27 | Modifié le Samedi 1 Août 2015 - 17:50


Emouvante cérémonie samedi matin au Centre d'Intervention et de Secours de Calvi, à la mémoire du pilote Ludovic Piasentin, et du co-pilote Jean-Louis de Bénédict qui le 1er août 2005 ont perdu la vie dans le crash de leur Canadair Pelican 36 alors qu'ils combattaient un incendie au-dessus de Calvi. Les familles de deux pilotes étaient présentes. A l'issue des allocutions, deux Canadair ont effectué un passage au-dessus de la stèle érigée à leur mémoire et à tous les pompiers du ciel qui en Corse ont donné leur vie pour notre terre.



Chaque année, dans l'intimité de la grande famille des pompiers est organisée au CIS de Calvi une cérémonie à la mémoire  du pilote Ludovic Piasentin, et du  co-pilote Jean-Louis de Bénédict qui le 1er août 2005, en voulant préserver notre terre ont perdu la vie dans le crash de leur Canadair Pelican 36  alors qu'il combattaient au-dessus de Calvi un incendie d'origine criminelle;
Ce matin à 11 heures, alors que le ciel était enveloppé de brume,  à l'occasion du 10e anniversaire de cette tragédie, les pompiers du CIS de Calvi ont souhaité associer à cette cérémonie du souvenir les familles des victimes, les autorités et corps constitués.
Face à la stèle érigée à la mémoire des deux pilotes du Pelican 36 mais aussi de ceux qui ont perdu la vie en Corse en luttant contre ce terrible fléau des incendies, avaient pris place: un détachement des pompiers du CIS, des représentants de l'Amicale des pompiers,  la section des jeunes sapeur-pompiers volontaires, les membres de les Réserves Communales, une délégation de pilotes de Canadair, des militaires de l'UIISC7 de Brignoles.
Sous une tente blanche, les familles arrivées peu avant à bord d'un avion de la Sécurité Civile à l'aéroport de Calvi-Balagne,  étaient accueillies par le Maire de Calvi, Ange Santini , le conseiller territorial Jean-Toussaint  Guiglielmacci, Conseiller Départemental de Calvi-Balagne, vice-président du SDIS, François Orlandi, président du Conseil Départemental de Haute-Corse, le  colonel Charles Baldassari, Directeur du SDIS, le commandant Patric Botey, chef du Groupement Balagne, le Capitaine Fred Santoni, chef de corps du CIS Calvi et son adjoint le lieutenant Joël Brandaloni qui chaque année organise cette cérémonie du souvenir.
Les familles de Ludovic Piasentin et de Jean-Louis de Bénédict prenaient place  avec les autorités sous une tente blanche ;
Au ordres du Commandant Botey les délégations au garde à vous présentaient les honneurs à l'arrivée d'Anne Ballereau, sous-préfète de Calvi.
L'Abbé Ange-iMichel Valery, archiprêtre de Calvi invitait l'assistance à la prière avant de procéder à la bénédiction de la stèle.
Une bénédiction qui était suivie de plusieurs dépôts de gerbe.

"Nous sommes ici pour témoigner de leur vocation, de leur courage, de leur professionnalisme, de leur engagement, de leur humanité"
Au nom du directeur de la Base Aérienne de la Sécurité Civile, Olivier Lechevalier, pilote de Canadair prenait la parole;
Dans son allocution, le représentant de la Sécurité Civile rappelait que: " le 1er août 2005 à 10h11, le Pelican 36 se crashe après avoir perdu sa queue en vol lors de l'attaque d'un feu sur la commune de Calvi. Ce feu était situé juste sur ce versant de montagne derrière nous. Cet incendie menaçait la ville. Ludovic Piasentin et de Jean-Louis de Bénédic nous ont quittés ce jour là, payant ainsi un lourd tribut à la Nation.
Cette Nation pour laquelle ils se sont tant dévoués tout au long de leur vie, l'un au sein de la Marine, l'autre dans l'Armée de l'air. Tous deux  ont servi sous le drapeau de la République française, souvent dans des missions s périlleuses.
Ce drapeau ils l'ont retrouvé par leur engagement  à la base d'avions  de la Sécurité Civile  au sein de laquelle ils avaient choisi de servir à travers la lutte aérienne contre les feux de forêt. Leur métier n'en était pas vraiment un , c'était surtout une vocation, celle de secourir leurs concitoyens, celle de les protéger. 

Il y a donc  aujourd'hui tout juste 10 ans , à une heure près,  qu'ils nous ont quittés. Nous sommes ici pour témoigner de leur vocation, de leur courage, de leur professionnalisme, de leur engagement, de leur humanité, car on ne fait pas ce qu'ils ont fait sans humanité.
Ils nous ont quittés mais l'on se souvient d'eux comme d'amis fidèles, généreux, conviviaux, professionnels et solidaires.
Nous sommes réunis ici pour nous souvenir, car ils ne sont plus là où ils étaient mais, ils sont partout là où nous nous trouvons.
Ce souvenir qui est le parfum de l'âme comme le définissait si bien Georges Sand, rien n'est plus vivant qu'un souvenir.Et nous nous devons tous de nous souvenir. Il est notre force, et quand la nuit essaie de revenir, il faut allumer des grandes  dates comme on allume des flambeaux . Ludovic et 
jean-louis n'ayez crainte, nous nous souvenons de vous tous les jours et, cette cérémonie en est le témoignage.
Nous nous souvenons de vous et nous continuons tous l'oeuvre que vous avez vous-même entrepris en vous engageants contre les incendies de forêt.
Nous somme le 1er août 2015 et déjà, de  nombreuses missions ont été engagées. Pas plus tard que le week-end dernier, dans la région bordelaise, un sinistre d'ampleur a ravagé plus de 600 hectares. La Corse paie actuellement, elle aussi, un lourd tribut aux feux de forêt. Où l'on  voit si malgré des étés relativement calmes, que la lutte contre ce fléau n'est jamais derrière nous, où l'on voit également que chaque intervention est risquée,  et que la prudence passe par la conscience des risques, mais  que parce que la conscience de ces risques, la mort de pilotes amis , même quand on a le devoir de secours est inacceptable en est le témoignage.
Il est impérieux de maintenir une  prudence et une vigilance de tous les instants.
Je sais à tous votre professionnalisme, votre engagement, je sais que  vous faites par la même honneur à Ludovic et à Jean-Louis.
Enfin, je tiens à remercier tous mes camarades pompiers du CIS de Calvi qui organisent chaque année cette cérémonie et l'ensemble du corps des sapeurs-pompiers du SDIS en la personne de leur directeur le colonel Charles Baldassari".


François Orlandi, président du Conseil Départemental de Haute-Corse, président du SDIS de Haute-Corse
"Prononcer quelques mots pour un hommage  comme celui que nous rendons aujourd'hui est probablement insuffisant. Insuffisant  pour saluer le courage, l'engagement de ceux qui sont tombés. Je  crois que plutôt qu'un long discours, les mots  du  coeur, les mots du silence que nous prononcez probablement tous les jours  en pensant à ceux qui nous ont quittés dans l'exercice   de leur fonction, de cette noble mission, de cette vocation est sans doute le meilleur moyen de maintenir la flamme  de l'hommage, la flamme  de l'honneur, la flamme de l'amour. Nous sommes ici pour honorer les pilotes et nous associer à la peine des familles".
Le président du Conseil Départemental de Haute-Corse revenait ensuite sur cette tragique journée du 1er août 2005 qui à coûté la vie au pilote Ludovic Piasentin, et son  co-pilote Jean-Louis de Bénédict. "Comme à Vignale ou à Ventiseri où des stèles ont été érigées à la mémoire des pilotes, dans l'enceinte du centre de secours de Calvi on se réuni pour commémorer ces moments tragiques"
devait il ajouter avant de poursuivre: " Au delà de ce  devoir de mémoire, ce 10e anniversaire est aussi une nouvelle occasion de  souligner l'extraordinaire engagement des pilotes de la Sécurité Civile qui aux côtés des sapeurs-pompiers du SDIS, des sapeurs sauveteurs de la Sécurité Civile et de tous les autres acteurs de la prévention et de la lutte contre le feu , l'ensemble des services de l'Etat avec la gendarmerie, les forestiers sapeurs du Département, les comités communaux, tous les acteurs de la lutte se mobilisent chaque année, chaque été et plus particulièrement en Balagne. Force est de reconnaître que le département de la Haute-Corse et la région toute entière  sont  toujours confrontés au même fléau.
Depuis quelques jours  à Calenzana, à Sant'Antonino, à Speloncato, l'engagement  de tous ces intervenants est permanent et vous n'en serez jamais suffisamment remerciés . Les risques sont multiples et malheureusement bien réels. Une personne a été victime du feu à Sant'Antonino, une personne de plus, une personne de trop. Quatre sapeurs sauveteurs  de la Sécurité Civile  ont été accidentés dimanche matin, après une nuit de lutte. Je souhaitais aussi leur rendre hommage".

Et de conclure: "Le feu de forêt tue, cela doit nous rappeler à quel point nous devons condamner tous les actes volontaires  qui conduisent à ces incendies mais aussi rappeler à tous les conseils de prudence et de vigilance qui  se doivent être particulièrement respectés alors que les niveaux de risques sont de plus en plus important avec sécheresse qui s'accroît;
je voudrais tourner mes pensées vers ces deux hommes  morts en accomplissant leu devoir.
Aujourd'hui, avec vous tous , devant leurs familles, 10 ans après, c'est le symbole de notre solidarité et de notre reconnaisSance. Nous ne les oublions pas pour le  sacrifice qu'ils ont fait de leur vie; nous tenions à leur rendre cet hommage avec toutes nos pensées profondes et émues". 

Anne Ballereau, sous-préfète de Calvi devait clore les allocutions.
"Ces mains criminelles qui incendient la Corse ne font pas seulement de dégâts dans la nature, elle dévaste des familles et provoquent la disparition d'hommes courageux venus au secours de la population. Il n'y a pas pire injustice que mourir  alors qu'on sauve la vie des autres. Nous sommes ici aujourd'hui pour témoigner notre admiration à ces hommes qui ont perdu la vie en faisant leur travail et qui, forcent notre respect par leur abnégation, leur courage, par le don ultime qu'ils nous ont fait. Se souvenir d'eux et les honorer, c'est les garder vivants dans nos coeurs.
La famille des pilotes et la famille des sapeurs pompiers sont touchées dans leur âme quand certains disparaissent ainsi au feu. Même si nous savons tous que ces hommes remplissaient leur devoir comme une passion, mourir en servant et en accomplissant cette mission de sauvegarde de la vie de tant d'inconnus, nous impose l'humilité. L
udovic Piasentin et Jean-Louis de Bénédict,  Roger Carcasses, Roger Faugeron, Daniel Mougin, Jacques Fossier, Philippe Gallet, Jean-Marc Obui, Kerry Walchuq, Jacques Pirrard   vous êtes dans nos mémoires. Officiers, sous-officiers qui poursuivez sans relâche les mêmes engagements que nos disparus remplissaient, je vous assure de ma profonde reconnaissance et de mon admiration. Ne les oublions jamais et soyons toujours fiers 
d'eux et de vous tous".
En hommage à leurs amis pilotes disparus, deux Pelican basés en Corse effectuaient un passage au-dessus du lieu de la cérémonie;
Outre les personnes déJà citées, on a noté la présence d'Elisabeth Santelli, conseillère départementale de Calvi-Balagne, du binôme Pierre-Marie Mancini - Antoinette Salducci, Frédéric Mariani maire d'Olmi-Cappela,   Cdt Olivier Burles, commandant la compagnie de Gendarmerie de Calvi, Michel Nadal, directeur général des services de la ville de calvi....




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85457 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40903 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346