Corse Net Infos - Pure player corse

L’enquête sur la mobilité quotidienne des personnes en Corse est lancée


Rédigé par le Vendredi 4 Novembre 2016 à 19:28 | Modifié le Samedi 5 Novembre 2016 - 00:30


‘’Inseme, custruimu a mubilità di dumane’ : La Collectivité Territoriale de Corse, les Conseils Départementaux de Haute-Corse et de Corse-du-Sud, les Communautés d’Agglomération de Bastia et du Pays Ajaccien, l’Etat (DREAL Corse) ont lancé il y a quelques jours au Col de Vizzavona une vaste enquête pour recenser tous les modes de déplacements afin d’améliorer la mobilité de demain en Corse.


Julien Morganti, François Orlandi, Fabiana Giovannini et Benoît Bonnefoi
Julien Morganti, François Orlandi, Fabiana Giovannini et Benoît Bonnefoi
Il a encore été question de ce travail placé sous la maîtrise d’ouvrage de l’Agence d’Aménagement durable, de planification et d’Urbanisme de la Corse (AAUC), ce vendredi après midi au Musée de la Corse à Corte où tous les partenaires de l'opération, à l'exception des Ajacciens  excusés (Capa et Conseil départemental) étaient rassemblés autour de Fabiana Giovannini, la présidente de l'Agence.
Il y avait Benoît Bonnefoi, nouveau Secrétaire général pour les affaires de Corse, François Orlandi, président du Conseil départemental de Haute-Corse, Julien Morganti, conseiller communautaire représentant François Tatti, président de la communauté d'agglomération de Bastia, Marie-Xavière Perfettini, conseillère départementale de Corte, Alexis Milano, directeur de l'AAUC, les représentants du Cerema (Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement).

A tour de rôle les uns et autres ont tenu à situer les enjeux de cette enquête qui va prendre de l'ampleur au cours des semaines à venir puis rebondir à l'avènement de l'été.
Le
e but est d'éclairer  l'ensemble des politiques publiques en termes d'infrastructures et de stratégies durables liés aux différents modes de déplacement des Corses, ainsi que le préconisent le Padduc et son schéma régional d'infrastructures transports ...


Premier bilan
Après avoir rappelé,  en guise de préambule que "sur 2 millions de tonnes de CO2 qui sont enregistrés en Corse chaque année, 45% sont produits par les transports" Fabiana Giovannini a disséqué les différentes phases de l'enquête.
La première étape s'est déroulée les 4, 6, 11 et 13 Octobre derniers. 7 postes d'enquête ont été établis : quatre autour d'Ajaccio  et 3 autour de Bastia.
Un premier bilan fait dores et déjà ressortir que 5 506 automobilistes ont été interrogés. Ainsi au col de Vizzavona, 717 conducteurs ont répondu au questionnaire, soit 72% du flux total. Mais le trafic le plus important a été enregistré à Ponte Novu où 2 700 automobilistes ont été sollicités entre 7 et 19 heures.
"Ces enquêtes ont montré qu'une véritable attente existait au sein de la population puisque le taux de refus a été particulièrement faible" a commenté la présidente de l'AAUC.

9 000 personnes interrogées par téléphone
La deuxième étape de l'enquête  - " c'est le point central de l'enquête sur la mobilité quotidienne des personnes en Corse" selon Fabiana Giovannini - va concerner 9 000 personnes qui seront interrogées par téléphone sur la base d'un questionnaire standard EDVM (Enquête déplacement ville moyenne) pour connaître leurs déplacements effectués la veille du jour de l'enquête.

La mobilité touristique aussi
Deux autres étapes figurent encore au calendrier de cette consultation : des enquêtes-cordons dans les transports en commun en Novembre et Décembre au cours desquelles les passagers des transports en commun interurbain (cars et trains) seront interrogés sur l'origine, la destination et les motivations de leur déplacement et une enquête présentielle estivale qui constituera une première pour une région et qui viendra compléter celle menée sur la mobilité quotidienne des personnes en Corse.
"Il s'agira d'une première expérimentation pour une région" a commenté Fabiana Giovannini. "Avec le Cerema, il faudra établir une méthodologie et un questionnaire standard sur la mobilité touristique en période estiale pouvant être dupliqués sur chaque zone touristique en France!"

Comment ça se passe ?
L'«enquête déplacements villes moyennes » se déroulera dans toute la Corse durant 18 semaines entre le 8 Novembre et 8 avril 2017 (hors vacances scolaires et jours fériés).
Les ménages sollicités après tirage au sort dans l'annuaire téléphonique pour répondre à l'enquête seront préalablement informés par une lettre-avis. 
Des enquêteurs de la société AlyceSofreco les contacteront entre 17 et 21 heures  du mardi au vendredi inclus et entre 10 et 15 heures le samedi pour réaliser l'enquête ou fixer un rendez-vous téléphonique lorsque le ménage accepte de répondre au questionnaire.
Un ou deux personnes de plus de 11 ans seront choisies de façon aléatoire dans chaque ménage.
Le questionnaire d'une vingtaine de minutes est composé de questions standard et des questions spécifiques à la Corse.
Des renseignements complémentaires peuvent être obtenus au 08 05 38 33 84 et au 09 51 47 29 67 ou sur le site de l'AAUC 





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 31 Décembre 2017 - 14:00 Consultez la météo en permanence et en direct sur CNI

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie









Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 87863 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 44581 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 38885 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire